Accueil Dépêches Tesla veut lancer des taxis autonomes en 2020

Tesla veut lancer des taxis autonomes en 2020

312
12
PARTAGER
Essai Tesla Model 3

Elon Musk, le patron fondateur de Tesla, a annoncé lundi que le constructeur de voitures électriques avait l’intention de proposer une plateforme de réservation de voitures autonomes en 2020.

« Je peux annoncer des « robotaxis » autonomes pour l’année prochaine avec un grand degré de certitude« , a lancé Elon Musk, lors d’une journée de présentation aux investisseurs des projets et ambitions de Tesla en matière de conduite autonome.

L’idée est fondée sur le principe d’une plateforme de réservation de voiture avec chauffeur de type Uber mais dans ce cas précis… sans le chauffeur.

Il pense obtenir l’autorisation de lancer ce service dans certaines parties des Etats-Unis, à condition bien sûr que les propriétaires actuels de Tesla, qui présentent déjà des fonctionnalités autonomes, se prêtent au jeu.

M. Musk, qui promeut le transport à grande vitesse par train futuriste ultrarapide Hyperloop et veut coloniser Mars avec les fusées de SpaceX, a expliqué que Tesla allait créer une application qui permettrait aux propriétaires participant à la plateforme d’en tirer profit.

« L’utilité du véhicule est multipliée par 5 », a-t-il affirmé.

Le constructeur a aussi dévoilé un ordinateur de bord qui doit permettre d’assurer « une conduite totalement autonome ».

Cet ordinateur et la nouvelle puce électronique maison qui en sera le cerveau seront installés dans toutes les Tesla, même si la conduite totalement autonome a encore pas mal d’obstacles techniques et juridiques à surmonter avant de pouvoir être généralisée.

Ces véhicules pour l’heure ne répondent pas à la définition de conduite autonome de « niveau 4 » (la voiture conduit seule mais un humain est présent pour reprendre la main si nécessaire), a fortiori de « niveau 5 » (sans présence d’un humain).

M. Musk a aussi affirmé qu’avec la technologie Tesla, les conducteurs « n’auraient plus besoin de toucher au volant » au début de l’année prochaine.

Tesla est en compétition avec de nombreuses entreprises, comme Uber –le numéro un mondial de la réservation de voitures avec chauffeur– mais surtout Waymo (Alphabet/Google) qui teste déjà un service de taxis autonomes dans l’Arizona (sud).

Lyft, le rival d’Uber aux Etats-Unis, avait aussi annoncé fin 2017 un test grandeur nature de réservation de voitures sans conducteur auprès de certains clients à Boston (est).

La plupart des grands constructeurs auto travaillent aussi sur la voiture autonome.

La Bourse n’a pas été impressionnée et le titre Tesla a perdu 3,85% à Wall Street.

Par AFP

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Tesla veut lancer des taxis autonomes en 2020"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
versdemain
Invité

Le bobard devient trop gros, cette fois cela ne passera pas …

AXSPORT
Invité

C’est explosif !!!!

🤣🤣🤣🤣🤣

SAM
Invité

Le Model 3 à 35 000 dollars c’etait pas pour il y a 6 mois déjà? Sky is the limit. Qui est l’oie blanche celui qui dit ou celui qui relaie ce que l’autre dit … ou celui qui commente. Il nous embobinera tous!

greg
Invité
Je dubite fortement… 1)Déjà on nous parle de « nouvelle puce électronique maison ». Comment imaginer que Tesla, qui n’a aucune expertise en microprocesseurs, soit plus avancé que les mastodontes du segment (Nvidia, Intel…). 2)Les capteurs, radars, lidars, et caméras n’ont pour l’instant pas la capacité technique pour analyser et lire les situations autorisant les niveaux 4 et 5 : ils ont toujours du mal quand les conditions météo sont défavorables. Autrement, certains équipements n’existent pas encore. LG par exemple travaille à une camera de ce type, mais ils en sont encore au stade du prototype. 3)Un véhicule autonome de niveau 4… Lire la suite >>
Malco
Invité
+1 c’est peu crédible. L’explication la plus évidente est une tentative de gonfler la valorisation de l’entreprise en faisant miroiter une révolution au coin de la rue. Ceci dit, l’être humain se débrouille bien pour conduire sans lidar, juste une interprétation ‘dynamique’ des images. Ceci dit, Tesla a déjà ringardisé les ténors du secteur en matière de voiture électrique (oui, je sais, on peut en débattre). Ceci dit, SpaceX a déjà ringardisé les ténors du secteur aérospatial, et à un rythme assez incroyable. Donc, je suis sceptique, mais qui sait… Ce qui est à peu près certain, c’est que le… Lire la suite >>
Will
Invité
Intéressant, j’en parlais hier avec un pote, je m’étonnais de l’absence de Lidar mais il me répondait qu’apparemment c’était pas plus facile de faire de la reconnaissance de volumes avec un lidar que de la reconnaissance de formes/couleurs avec des caméras. N’oubliez pas que Tesla à emmagasiné une base de données de conduite énorme depuis que les 1ères model S sont sur la route. Quand l’IA fait face à une situation qu’elle ne connait pas, elle analyse les situation similaires dans la base et tire en tire un comportement adapté. Pendant que google faisait quelques kilomètres en environnement restreint, Tesla… Lire la suite >>
greg
Invité

Tu as besoin du Lidar en combinaison avec caméra et capteurs infra-sons. Impossible de t’en passer, la caméra seule n’est pas suffisante.

Will
Invité

C’est ce que je pensais aussi, mais à moins qu’il ait changé d’avis, Musk pense qu’il n’y en a pas besoin https://www.numerama.com/tech/327825-cher-moche-et-inutile-elon-musk-ne-veut-toujours-pas-de-lidar-pour-ses-tesla-autonomes.html

wpDiscuz