Accueil Peugeot Shanghai 2019 : Peugeot 508L PHEV

Shanghai 2019 : Peugeot 508L PHEV

1839
24
PARTAGER

La Peugeot 508L ressemble à « notre » 508 mais n’est pas la même. La voilà présentée dans sa version électrifiée avec une version hybride rechargeable PHEV.

La Peugeot 508L a été dévoilée au salon de Guangzhou en novembre 2018. 508 « corrigée » pour le marché chinois (empattement allongé de 55 mm, toit rehaussé, coffre et non hayon, etc.) la 508L est donc désormais PHEV. Tout comme Renault, PSA Peugeot Citroën sait que le salut en Chine viendra de l’électrification (partielle ou totale) et des véhicules à faibles émissions (à l’usage).

Techniquement, Peugeot reste mystérieux (décidément comme beaucoup de leurs confrères !). A priori le système hybride devrait être le même que la 508 PHEV européenne. Avec la batterie de 11,8 kWh de capacité. De quoi faire 40 à 50 km en 100% électrique.

1.6 PureTech + e-EAT8

Chez nous, la 508 PHEV doit arriver à la fin de cette année 2019. Elle associera le 1.6 PureTech de 180 chevaux avec une « boîte électrifiée ». Un moteur électrique de 110 chevaux est logé dans la boîte EAT8 qui devient e-EAT8. La batterie alimente ce moteur électrique qui vient aider le thermique en entraînant la boîte. La puissance cumulée est de 222 chevaux.

Peugeot en profite pour communiquer encore sur sa nouvelle signature en Chine « GAN WEI XIN DONG » / Sens ton coeur battre plus fort et rappeler que si les automobiles n’ont « que » un peu plus de 120 ans, chez Peugeot on a une tradition d’entrepreneurs qui remonte à 1810. Bon, arrondissons à 208 ans… Cela tombe bien c’est le nom d’un nouveau modèle !

Illustrration : JP Imparato

Poster un Commentaire

24 Commentaires sur "Shanghai 2019 : Peugeot 508L PHEV"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

La Chine devient le terrain d’essais de la future voiture européenne !?

SGL
Invité

Pour les électriques, les hybrides, les grosses berlines, les SUV, etc.
Difficile de démontrer le contraire ! 😉

labradaauto
Invité

La chine donnerait un pouvoir d’achat à ses habitants .OUI ! On oublie la Chine des manuels scolaires. Si les constructeurs se battent pour faire vitrine, C’est la raison. Peugeot en Chine : je ne sais pas exactement, mais c’est plus de 35 ans je pense. Voici en tout cas une belle auto !

aimelauto
Invité

ca sert pas à grand chose que Peugeot crée une version longue, ils vendent tellement peu de véhicules en Chine, que l’investissement ne sera pas rattrapé de si tôt.

les constructeurs chinois proposent en effet, des modéles de techniques et qualité comparables, mais vendus 25 % moins chers !!! le choix est vite fait ….!

SGL
Invité

Certaines caractéristiques de voiture sont les mêmes en Chine que sur plusieurs continents. (notamment les USA pour les berlines)
La persévérance est une qualité… et pas un défaut.
Ce n’est pas parce que le SUV est à la mode en Chine que l’on ne vend plus de berline longue.

Commandant Tour
Invité

Faut pas s’emballer qd même; les constructeurs chinois ont progressé c’est clair mais on est encore loin d’être à qualité égale. Ou alors si qualité comparable, c’est à des prix comparables (sauf à acheter des PdM en bradant ses autos)

hotil
Invité

c’est justement votre raisonnement qui fout en l’air les ventes de pSA en Chine actuellement: pendant des années il y avait une très faible adaptation des véhicules à la demande locale (ZX bas de gamme invendables, pas d’empattements longs, pas de SUV)
il faut investir pour faire des ventes, PSA se met en capacité d’éventuellement réussir
Vu le seuil de rentabilité de 35000 exemplaires par an pour la 508 je ne pense pas que ce modèle coute très cher en R&D
même l’ancienne 508 se vendait à 50 000 exemplaires par an

wizz
Membre

les ZX bas de gamme invendables….

….mais au même moment, VW faisait un carton avec….le Santana, une berline « toute aussi moderne » que la ZX

hotil
Invité

question de marketing de présume
citroen a attendu combien de temps pour vendre une grande berline en chine?
il y avait peut être moyen de vendre quelques XM puis C6 première du nom ou même la 605
mais c’est sur quand on arrive après la bataille et sans entrain

zeboss
Invité
comme déjà évoque dans d’autres posts, il semble assez claire que le gros soucis (paradoxalement) de PSA en Chine soit Dongfeng… Même actionnaire de PSA, ce groupe industriel mise sur les marques qui marchent plus ou moins vaguement : Nissan, Renault, (Honda aussi je crois) et tente de lancer des marques locales mais à priori sans vraiment se départir d’une nonchalance très asiatique… La marque créée avec PSA, Fengcheng je crois, est plus proche du bide, et pourtant elle singe VW pour le style, est produite sur place avec une équipe locale… et colle aux critères du pays. Assurément, se… Lire la suite >>
Lee O Neil
Invité

@aimelauto :
sachant que les Peugeot 508 sont fabriquées en Chine et que donc même pour faire exactement la même 508 européenne en Chine, il faut investir dans tous les outillages, quel est le montant de l’investissement supplémentaire pour faire cette version chinoise de la 508 ? Et quel est le seuil de rentabilité ?

Si pas de réponse alors le message « ils vendent tellement peu de véhicules en Chine, que l’investissement ne sera pas rattrapé de si tôt », c’est du flan…

AXSPORT
Invité

Faudrait en faire venir en Europe pour concurrencer les Skoda spacieuses…

Allegra
Invité

Si c’est le cas, elle sera logiquement plus onéreuse que sa sœur plus petite. Voudra-t-on encore mettre un peu plus d’argent dans une voiture déjà chère dans l’absolu ?

SGL
Invité

Une berline longue 3 volumes avec coffre séparé, Peugeot ne peut la rentabiliser uniquement avec le marché européen.
Mais avec le marché chinois, tout devient possible… Alors si après on rajoute les autres marchés en dehors de l’Europe, notamment les USA, cette auto, avec de la persévérance, pourrait devenir un best-seller…. Mais ça ne sera jamais grâce au marché français.
Dans la même optique, Peugeot devrait concevoir un 4×4 Pick-up relativement rustique pour le décliner en plusieurs versions et longueurs pour les marchés internationaux et les armées et les administrations.

SGL
Invité

Idem avec la DS8…

wizz
Membre
Mercedes, immensement riche, a « développé » son pick up sur une base de Nissan Fiat, pour son pick up, malgré la présence de RAM, de son expertise, de son savoir faire, avait préféré se faire fournir par Mitsubishi avec le L200 Toyota, d’une puissance financière incomparable (par rapport à PSA), n’a pas jugé utile de développer par lui même des utilitaires pour le marché européen. C’est justement PSA qui s’en charge pour lui Etc… Pour de faibles volumes (hors luxe), les constructeurs se fournissent plutôt chez un autre, pratiquant le rebadging. Et toi SGL, tu voudrais que PSA investisse de l’argent… Lire la suite >>
SGL
Invité
@wizz, avant PSA se développait uniquement sur la Zone Europe. Ne pas avoir P-U et 4X4, ne posait nullement de problème jadis. Maintenant la situation évolue rapidement, PSA essaye d’améliorer à l’exportation en dehors de l’Europe. En dehors de l’Europe, on tombe facilement sur 50 % de route qui n’ont que le nom. Si PSA veut s’imposer durablement à l’exportation, Amérique du Sud, Russie, Asie, Afrique, et même Amérique du Nord pour le coté utilitaire et enfin pour gagner des marchés militaire et administratif, dépenser dans le développement d’un châssis échelle moderne mais rustique ne sera certainement la mer à… Lire la suite >>
SGL
Invité

Oui @pat d pau, je l’avais bien évidemment dans un coin de la tête 😉
Ce Pick Up dérivé du Nissan NP300 à 30 ans de conception.
Comme bouche-trou, il fait le boulot, mais si l’on développe un nouveau plus moderne et plus polyvalent pour plusieurs segments, 4×4 5 et 7 places, Pick Up 2 et 5 places, PSA pourrait “ratisser” large sur tous les continents.
Ça pourrait devenir la colonne vertébrale à l’exportation à laquelle on pourra rattacher des berlines, sedan ou hatchback, SUV ou ludospace, VE et hybride, Petite ou grosse berline, etc.
Merci pour le lien 🙂

pat d pau
Invité

@sgl. tu interviens bcp… prend un peu plus le temps de partager des infos et non tes « emotions »

SGL
Invité
Contrairement à ce que pense @Wizz, j’ai une pensée faussement simpliste de la stratégie automobile qui demande souvent de développer à fonds perdu dans des segments, a priori non-rentable, mais qui sont à terme gagnant dans le futur. Ne rien faire, sans prendre de risque, permet aux entreprises de faire du « Window dressing » dans les comptes et donc de faire rapidement et facilement un bon bilant de fin d’année… FCA la fait souvent, mais cela marche un temps et on en connaît tous les résultats ! 😉 Il faut savoir prendre des risques et d’avoir plusieurs coups d’avance, cela ne… Lire la suite >>
wizz
Membre
SGL Ne te trompe pas de cas d’exemple entre PSA et FCA Fiat avait des véhicules qui se vendaient très bien, comme la Punto. Ce qu’il fallait faire, c’est de maintenir ce statu quo. Le terme investir ici signifie plutôt REINVESTIR, dans un segment dont on est leader ou pas loin, dont on sait que ça se vend, puisqu’ils en vendaient déjà. Ce que fait Fiat, c’est le NON-REINVESTISSEMENT. Dépenser beaucoup d’argent. Oui, il en faudra. Des milliards. Mais en résultat, ils auraient une plateforme moderne, avec des moteurs modernes, pour concevoir des Panda, Punto, 500, Mito, Ypsillon et autres,… Lire la suite >>
zeboss
Invité

heu; PSA ou plutôt Peugeot tout court vient de développer avec Changan (la co-entreprise qui produit les Ds), un PU d’1 tonne.
Motorisé pour la version Peugeot avec les diésels du groupe. (sans doute le 2l hdi, peut être le 2.2 et pourquoi pas dans les pays moins strictes sur les normes avec le V6.

wpDiscuz