Accueil Ford Ford Kuga, paré pour 2020 en hybride rechargeable

Ford Kuga, paré pour 2020 en hybride rechargeable

2523
31
PARTAGER
Ford Kuga (Europe - 2019)
Ford Kuga PHEV (Europe - 2019)

Pierre angulaire de la relance de Ford en Europe, le nouveau Kuga essaye de marquer des points sur tous les tableaux. Plus connecté, plus familial, et plus économe en carburant.

Le Ford Kuga arrive donc à sa troisième génération en Europe, la seconde en tant que modèle global de Ford. Car il sera toujours similaire au Ford Escape vendu en Amérique du Nord. Sa production se répartira ainsi entre Valence (Espagne), et Louisville (Kentucky – USA). Puis bien sûr la Chine. Et comme souvent chez Ford, le temps sera assez long entre sa présentation et sa disponibilité en concession. Il n’y arrivera en effet que début 2020…

Côté style, le nouveau venu s’inscrit dans la lignée des Fiesta et Focus, avec des lignes plus souples (molles ?) et une personnalité pour le moins effacée. Il se caractérise en outre par sa face avant au museau arrondi, avec ses optiques perchés et sa calandre plus basse. Plutôt en rupture donc avec la tendance des SUV de plus en plus affirmés, affamés et musclés. Il a néanmoins pris de l’ampleur avec ses 4m58 (+8,9 cm) de long et 1m88 (+4,4 cm) de large.

A l’intérieur, le mobilier est assez proche de celui de la Focus, avec donc la même révolution : moins de boutons, une planche plus épurée et un écran sorti de sa caverne. Petite touche de modernité en prime (un bien ou un mal selon les avis de chacun), l’instrumentation cède sa place (selon version) à un écran de 12,3 pouces. Ceci plus un affichage tête haute. Ces écrans s’accompagnent d’une connectivité complète en 4G et point d’accès WiFi embarqué. L’application FordPass permettra d’interagir avec le véhicule depuis son smartphone (selon les pays, verrouillage, démarrage, activation du chauffage ou de la clim..).

Le Ford Kuga se fait aussi plus familial avec une meilleure habitabilité aux places arrière, et une banquette coulissante. Ce qui arrive à point nommé alors que le C-Max quitte la scène. Pas de version 7 places au programme pour le moment en revanche.

Ce nouveau Kuga a été dévoilé à l’occasion d’un grand événement portant sur l’électrification de la gamme Ford. C’est qu’il embarque à lui seul quatre types de motorisations : essence (Ecoboost) ou diesel (EcoBlue de 120 à 190 ch) sans électrification, hybridation légère, hybridation complète, et hybridation rechargeable.

L’hybridation légère reprend le principe annoncé sur les Fiesta et Focus, soit un alterno-démarreur entraîné par courroie, fonctionnant sur une tension de 48V et associé à une batterie lithium-ion. Elle sera proposée sur le diesel 2.0 Ecoblue 150 ch, donné pour 132 g/km de CO2 (WLTP).

L’hybridation « lourde » associe un 4 cylindres 2.5 atmosphérique, en cycle Atkinson, à un moteur électrique et une transmission type e-CVT. Ce moteur arrivera au second semestre 2020, avec une homologation estimée à 130 g/km pour ses émissions de CO2.

Avant cela, le Kuga aura déjà profité de l’hybride rechargeable, reprenant la même mécanique que l’hybride, mais avec une batterie plus imposante (14,4 kWh), et comme son nom l’indique une prise permettant de la recharger. Il annonce 225 ch, et la possibilité de parcourir jusqu’à 50 km en mode électrique. Il sera homologué à 29 g/km de CO2, et comptera pour beaucoup dans l’atteinte des objectifs « CAFE » de Ford en Europe.

Pas de grande surprise pour les aides à la conduite, puisque le Kuga reprend pour l’essentiel le contenu de la Focus, soit une conduite autonome dite de niveau 2 (association du régulateur de vitesse adaptatif Stop&Go avec un centrage dans la voie de circulation), un stationnement totalement automatisé (volant, frein, accélérateur) et une détection des situations présentant un risque de collision avec freinage d’urgence tant en marche avant qu’en marche arrière, en intersections avec détection de piétons et cyclistes.

L’avis de Leblogauto.com

Le Kuga semble réaliser une bonne synthèse de ce qui est attendu d’un crossover familial à l’orée des années 2020 : connectivité, aides à la conduite, modularité, électrification. Toutes les case sont cochées, ou presque. Il semble en effet avoir oublié de cocher celle intitulée « personnalité ».

Poster un Commentaire

31 Commentaires sur "Ford Kuga, paré pour 2020 en hybride rechargeable"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
lataupe2B
Invité

Oui bon un suv de plus

lym
Invité

Le nouveau « cul-bas », au milieu des « gros-Q » Audi, des double zéro symbole de grosse coucougnettes qu’on n’a pas chez pigeot ou autre X(tout un symbole!)-truc de BMW…

Encore un gros tas de merde qui bouche la vue, oui…

georges
Invité

J’espère que tu as décollé tes films sur teinté !

Francois
Invité
Les SUV, j’ai comme l’impression que tout le monde en dit du mal et pourtant, s’il y en a autant, c’est que ça se vend, voire que ça se vend mieux que le reste. Finalement, cela me rappelle un petit peu le PAF, tu interroges les téléspectateurs, ils regardent tous Arte et pourtant, c’est TF1 qui explose les audiences. 😉 Concernant ce Ford, il ne ressemble à rien ou plutôt à tout, aucune personnalité, à croire que les designers étaient en vacances, sauf le stagiaire de service. La fiche technique tient la route, Ford fait de bons produits (comme tout… Lire la suite >>
Guill
Invité

L’ayant croisé camouflé, je redoutais ce manque de manque de personnalité, ce côté « poisson » qu’ont les faces avant des Fiesta/Focus. Je lui préférerais l’Edge.

Brendy
Invité

J’aime bien ! Très réussi.

Nootropyl
Invité

C’est très personnel mais je le trouve absolument horrible.

Bcbg
Invité

Et t es poli

AXSPORT
Invité

Un KUGA en E85 suffira plutôt que cette lourde usine à gaz…………

wizz
Membre

https://www.lemonde.fr/economie/article/2012/08/02/aux-etats-unis-l-utilisation-de-mais-pour-l-ethanol-fait-polemique_1741635_3234.html

l’éthanol, ce n’est pas si idilique que ça…
un report massif vers l’E85, on risquera de ressentir les conséquences de ce choix technologique…

wpDiscuz