Accueil F1 F1 – Chine 2019 : Hamilton emmène un nouveau doublé Mercedes

F1 – Chine 2019 : Hamilton emmène un nouveau doublé Mercedes

1020
10
PARTAGER

L’histoire retiendra que Hamilton a remporté le 1000e GP de la Formule 1. Mercedes signe un troisième doublé consécutif (inattendu il faut le dire). Une première depuis 1992 et Williams.

Pour le 1000e Grand-Prix de son histoire, débutée en 1950, le championnat FIA de Formule 1 est en Chine sur le circuit de Shanghai. Une course pas simple à appréhender après une météo légèrement plus fraîche que durant les qualifications. Le comportement des pneus devrait changer.

Les qualifications justement ont vu Bottas chiper la pole à Hamilton pour pas grand chose. Mais, pour Hamilton c’est un très bon résultat tant il a semblé chercher ses réglages durant les essais libres. Les deux Mercedes devancent les deux Ferrari de Vettel et de Leclerc. Le moteur Ferrari a été mis en mode « préservation » selon les rumeurs après les soucis constatés chez Leclerc, mais aussi chez Alfa Romeo. Les deux Red Bull sont en embuscade. Ensuite on trouve les Renault, les Haas. Enfin, on arrive à la partie intéressante tactiquement de la grille avec ceux qui peuvent changer de gommes par rapport à celle de la Q2 et peuvent tenter un coup.

Départ

Les pneus sont totalement froids et Verstappen et Kubica viennent de faire un tête-à-queue à basse vitesse lors du tour de mise en grille ! Superbe départ de Hamilton et Leclerc. Le bon côté était à droite de la piste. Hamilton prend la tête devant Bottas et Leclerc qui fait l’intérieur à Vettel !

Derrière, Verstappen reste devant Gasly, Ricciardo. Mais, Perez a fait un départ canon et se glisse entre les deux Renault. Voiture de sécurité virtuelle, le temps d’enlever quelques débris après que Kvyat se soit payé les deux McLaren de Sainz et Norris. Les McLaren rentrent et chaussent les pneus durs ! Cela va être un long run solitaire visiblement. La bonne opération est donc pour Perez qui a des pneus mediums au milieu de voitures en tendres (les Renault).

Alexander Albon qui est parti des stands après son changement de châssis (accident en EL3) est déjà remonté 15e à la régulière. Kvyat qui s’attaque à Stroll pour la 13e place reçoit un « drive through » pour son coup de billard avec les McLaren. Räikkönen a passé Magnussen puis Grosjean. Les Haas ne sont pas dans le rythme avec des températures un peu plus fraîches visiblement. Voilà Kimi 10e. Devant, Hamilton prend un peu de distance et Vettel tente de se rapprocher de Leclerc. Il use ses pneus avant en jouant à l’élastique derrière le Monégasque.

Tour 10/56

Et les consignes tombent du muret des stands de Ferrari. Leclerc doit aller plus vite ou laisser passer Vettel. Le Monégasque s’exécute et voilà Vettel 3e à la chasse au Bottas. Il faut dire que Verstappen est juste derrière et les Mercedes déjà à 4 et 8 secondes. Hülkenberg change de pneus pour des durs. Il ressort juste derrière Grosjean qui a anticipé ce changement. On est aux 15, 16 et 17e places avec Grosjean, Hülkenberg et Magnussen, mais ce sont clairement les points en fin de course qui sont visés par cette stratégie.

Vettel n’arrive pas à aller plus vite. Il fait quelques blocages de roues mais Leclerc est toujours là. Leclerc le fait remarquer à la radio. Il a du caractère le « petit ». On va voir si Ferrari est fair play ou non. Verstappen est à l’affût. Clairement Ferrari ne court plus contre Mercedes ce weekend mais contre la Red Bull du Batave. Celle de Gasly est un peu plus loin, en pneus tendres qui fonctionnent moins bien ce dimanche.

Au tour 17/56 Hülkenberg rentre au stand pour abandonner. Problème moteur encore visiblement. Et sous les yeux du patron Thierry Bolloré. Verstappen rentre et met les pneus durs. Il ressort devant Räikkönen et va faire « l’under cut ». En rentrant plus tôt il va dépasser les Ferrari (au moins une) rentrant un tour après. Et voilà Vettel qui rentre. Si Ferrari n’avait pas demandé à Leclerc de le laisser passer il n’aurait pas changé les pneus en premier. Leclerc va être le cocu dans l’histoire.

Tour 20/56

Verstappen attaque Vettel mais bloque ses roues et Vettel peut reprendre sa place. Ferrari demande à Leclerc de rester en piste et de « pousser ». Ferrari vise-t-il un deuxième relais plus court avec des tendres ? Mais le jeune pilote va souffrir. Au tour 22, Mercedes fait rentrer Bottas pour des pneus durs. Il ressort derrière Leclerc mais devant Vettel. Ce dernier s’est débarrasser provisoirement de la pression de Verstappen. Un tour après Bottas, c’est Hamilton qui rentre.

Et Leclerc rentre en même temps. Leclerc a été sacrifié par la Scuderia sur l’autel Vettel. Gasly avec des pneus durs plus récents dépasse Räikkönen pour la 6e place. Leclerc aura des pneus plus « jeunes » de 4 tours…la belle affaire. A part si les performances des autres s’effondrent à 4 tours de la fin cela ne changera rien. De 3e le voilà 5e.

En ayant arrêté Bottas un tour plus tôt, Mercedes s’attire les foudres d’Hamilton. En effet, le #77 est revenu juste derrière le #44 alors qu’il y avait 5 secondes avant. 1,4 secondes seulement maintenant. Räikkönen rentre enfin pour changer de pneus, au 26e tour. Il ressort derrière Magnussen mais le passe rapidement. Très beau dépassement. Derrière les 6 « intouchables », on trouve Ricciardo sur sa Renault qui doit écouter le moindre bruit suspect, Perez sur Racing Point, Grosjean pour Haas et donc Räikkönen pour Alfa Romeo.

Tour 30/56

Leclerc reçoit des consignes assez confuses à la radio. Il revient sur Verstappen, on lui dit de pousser, mais en même temps il doit préserver ses pneus. Et ensuite on annonce « plan B ». 2 arrêts pour Leclerc ? Verstappen pourrait l’imiter, il perd du temps sur les deux Ferrari. De son côté, Albon (parti des stands on le rappelle) dépasse Magnussen et le voilà 11e. Leclerc reprend 1 seconde par tour à Verstappen.

Verstappen rentre aux stands pour changer de nouveau de pneus et Ferrari intime l’ordre à Vettel de rentrer pour le couvrir. Revoilà Leclerc sur le podium provisoire mais avec 20 tours à faire encore. Incroyable ! Mercedes fait rentrer ses deux pilotes en même temps. L’écart de 5 secondes est suffisant pour faire un « double stack » et surtout éviter à Bottas de perdre du temps. Un balai totalement incroyable mais une prise de risque importante pour Mercedes.

Au 37e tour, Hamilton mène devant Leclerc qui va sans doute retarder son deuxième arrêt. Bottas est 3e devant Vettel, Verstappen, Gasly, Ricciardo, Perez, Räikkönen et Albon 10e. Petite passe d’arme entre Leclerc et Bottas. Cela fait les affaires de Vettel qui revient un peu.

Tour 40/56

On commence à entrer dans une fenêtre intéressante pour chausser des pneus tendres. Verstappen revient « à fond » et il serait étonnant que Leclerc ne repasse pas par les stands rapidement. Vettel passe Leclerc juste avant que ce dernier ne rentre aux stands. Ferrari l’a laissé en piste pour que Vettel ait un coup de DRS. Il y a eu une hésitation de Leclerc mais le revoilà en piste, 5e et à la chasse au Verstappen. Ferrari a clairement manqué de classe ce weekend envers Leclerc mais il est clair que Vettel est le numéro 1 chez les Rouges.

Il reste 12 tours et 14 secondes à rattraper. Pas simple. Kvyat abandonne. Un GP a oublier pour le Russe alors que son coéquipier Albon est dans les points. Grosjean revient sur lui et pourrait le passer avant le drapeau à damier pour lui chiper le dernier point. Leclerc est plus rapide que Verstappen mais pas suffisamment. Il faudrait que les gommes de la Red Bull s’effondrent littéralement en fin de course.

5 derniers tours

Vettel possède le meilleur tour en course (avec le point de bonus donné cette année). Mais Hamilton va sans doute partir à la chasse à ce point. Albon impressionne toujours à sa 10e place. Mais Grosjean est à 1,4 seconde ! Leclerc a la poisse. Il se plaint d’un problème avec les vitesses. Ferrari répond que tout est ok. Un peut trop d’inquiétude du côté du jeune pilote ?

Romain est entré dans la zone DRS d’Albon. Norris abandonne à 3 tours de la fin. Grosjean perd du temps en laissant passer Verstappen. Leclerc n’a plus que 7 secondes mais à 2 tours de la fin cela semble rappé. Gasly rentre au stand. Il n’était plus sous la menace de Ricciardo et va peut être aller chercher le meilleur temps. Il a des pneus tendres. Mais le Français manque cruellement de rythme dans une Red Bull qui lui convient moins que la Toro Rosso de 2018.

Gasly signe le meilleur tour en course ! Juste après, Hamilton remporte sa 75e victoire et le GP de Chine 2019. C’est le 3e doublé de Mercedes en 3 courses. Il faut remonter à Williams en 1992 pour voir cela. Si on leur avait dit au début de la saison qu’ils feraient 3 doublés sur des circuits qui avantagent Ferrari, les gens de Mercedes ne l’auraient pas cru.

Arrivée

Hamilton l’emporte donc devant Bottas et Vettel chanceux d’avoir le soutien de son écurie. Verstappen a tenté mais n’a pas pu passer la Ferrari. Il est 4e devant Leclerc qui a dû vivre un GP frustrant. Gasly n’a pas eu le rythme de Verstappen mais il est 6e, avec le point du meilleur tour en course. Ricciardo et la Renault sont les « meilleurs des autres » mais il reste cette incertitude sur la fiabilité. Suivent Perez, Räikkönen et Albon. Les Haas ont perdu leur rythme en course et terminent à la porte des points.

A l’arrière, on trouve Russel et Kubica sur la Williams, qui traînent leur misère. Mais comme le dit Robert, ce qui n’a pas été corrigé en 6 mois ne le sera pas en 2 semaines, loin de l’usine. Prochain GP à Baku en Azerbaïdjan fin avril. Le retour en Europe (en Espagne) et sans doute les premières grosses évolutions attendront encore un peu.

POS NO Pilote Ecurie Tours Temps
1 44 Lewis Hamilton MERCEDES 56 1:32:06.350
2 77 Valtteri Bottas MERCEDES 56 +6.552s
3 5 Sebastian Vettel FERRARI 56 +13.744s
4 33 Max Verstappen RED BULL RACING HONDA 56 +27.627s
5 16 Charles Leclerc FERRARI 56 +31.276s
6 10 Pierre Gasly RED BULL RACING HONDA 56 +89.307s
7 3 Daniel Ricciardo RENAULT 55 +1 tour
8 11 Sergio Perez RACING POINT BWT MERCEDES 55 +1 tour
9 7 Kimi Räikkönen ALFA ROMEO RACING FERRARI 55 +1 tour
10 23 Alexander Albon SCUDERIA TORO ROSSO HONDA 55 +1 tour
11 8 Romain Grosjean HAAS FERRARI 55 +1 tour
12 18 Lance Stroll RACING POINT BWT MERCEDES 55 +1 tour
13 20 Kevin Magnussen HAAS FERRARI 55 +1 tour
14 55 Carlos Sainz MCLAREN RENAULT 55 +1 tour
15 99 Antonio Giovinazzi ALFA ROMEO RACING FERRARI 55 +1 tour
16 63 George Russell WILLIAMS MERCEDES 54 +2 tour
17 88 Robert Kubica WILLIAMS MERCEDES 54 +2 tour
18 4 Lando Norris MCLAREN RENAULT 50 Abandon
NC 26 Daniil Kvyat SCUDERIA TORO ROSSO HONDA 41 Abandon
NC 27 Nico Hulkenberg RENAULT 16 Abandon

Classement du championnat pilote

Hamilton reprend la tête du championnat provisoire 2019 devant son coéquipier Bottas. Un départ manqué et c’est une victoire qui s’envole pour le Finlandais. Après avoir été lâché par Ferrari, Leclerc glisse à la 5e place derrière Verstappen et Vettel. Ils se tiennent en 3 points.

Derrière, Gasly recolle enfin aux 5 premiers. Mais clairement il va devoir hausser son niveau sous peine de voir « tonton Helmut » (Marko) lui signifier son remplacement par Kvyat ou pourquoi pas Albon qui a fait une course solide après une énorme boîte en essais libres 3. 5 pilotes restent sans point.

Pos. Pilote Total
1 Hamilton 68
2 Bottas 62
3 Verstappen 39
4 Vettel 37
5 Leclerc 36
6 Gasly 13
7 Räikkönen 12
8 Norris 8
9 Magnussen 8
10 Hülkenberg 6
11 Ricciardo 6
12 Perez 5
13 Albon 3
14 Stroll 2
15 Kvyat 1
16 Grosjean 0
17 Sainz 0
18 Giovinazzi 0
19 Russel 0
20 Kubica 0

Classement du championnat écurie

Mercedes s’envole après 3 doublés inattendus sur des courses a priori favorables à Ferrari. Ferrari est à 57 points. Red Bull n’est pas loin. Renault passe 4e à la faveur des meilleurs résultats face à Alfa Romeo, tous les deux à 12 points.

Pas en veine depuis le début de la saison, Haas et McLaren voient Racing Point revenir sur eux. Williams est la dernière équipe sans aucun point.

Pos. Equipe Total
1 Mercedes 130
2 Ferrari 73
3 Red Bull 52
4 Renault 12
5 Alfa Romeo 12
6 Haas 8
7 McLaren 8
8 Racing Point 7
9 Toro Rosso 4
10 Williams 0

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "F1 – Chine 2019 : Hamilton emmène un nouveau doublé Mercedes"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Mwé bah je regrette de m’être réveillé, c’était planplan

Je trouve comique le fait que si on cumule les 7 dernières équipes, le total soit de 51 points

zak
Invité

Entre comique et pathétique la marge est réduite. Il est plus probable que Red Bull dépasse la Scudéria en cours de saison que de voir la Scudéria rattraper Mercedes. Hamilton en profitera pour remporter une sixième couronne…

wizz
Membre

et si tu cumules les 8 dernières équipes, alors tu atteins environ 1/3 des points, contre 2/3 pour les 2 équipes de pointe

du Pareto en somme, quasiment…

Thomas
Invité

La comparaison Mercedes vs Williams de l’époque du 3ème doublé consécutif fait très très mal au Williams actuel 🙁

Gianni
Invité
Je n’ai pas regardé, quand j’ai su que la FIA a demandé à Pirelli de baisser la pression des pneus et comme par hasard cela a favorisé Mercedes au détriment de Ferrari. Donc, comme les dés sont pipés à chaque course, la question est de savoir quand Ferrari se retirera de ce championnat truqué. Mercedes et ses 200 milliards et plus de CA contre les 3 et des poussières de Ferrari ( FCA ne mets pas un rond dans Ferrari F1 )… Mercedes a un budget de 2 milliards d’euros.. le moteur Mercedes est vendu à perte a Mercedes F1… Lire la suite >>
Romain Rabiller
Invité

Tiens le complotisme t’habites mon ami. Sinon apprends à perdre car je vois pas où tu vois une domination Mercedes. .. la mauvaise foi , quand tu nous tiens … ^^

JC Juncker
Invité

Dommage le parti pris dans les articles f1 sur leclerc. On a compris que c était le chouchou parce que français. On est par encore auniveau des articles orientes sur bianchi . 😔Dommage pour la neutralité, ça decredibilise les articles qui avait so7vent un contenu intéressant.

Fred21
Invité

On connait déjà le résultat du championnat, dommage …

wpDiscuz