Accueil Le Mans 24 Heures du Mans : revente d’une partie des installations à l’ACO

24 Heures du Mans : revente d’une partie des installations à l’ACO

1002
2
PARTAGER

Une partie des installations du circuit des 24 Heures du Mans va être revendue par les collectivités du Pays-de-la-Loire à l’organisateur de l’épreuve, l’Automobile Club de l’Ouest.

La situation financière du circuit désormais assainie permet en effet aux collectivités de réduire leur engagement pris dans les années 90 dans l’optique de sauver le circuit.

Revente à l’Automobile Club de l’Ouest

« Le Maine Libre » révèle ainsi que le Syndicat Mixte des 24 Heures du Mans va revendre ses installations (tribune des stands, module sportif, paddock) à l’Automobile Club de l’ouest, organisateur des 24 Heures du Mans.

L’ACO qui paye à l’heure actuelle un loyer de 2,3 millions d’euros par an aux collectivités locales, va ainsi redevenir propriétaire de la tribune des stands (2 900 places spectateurs, 63 loges réparties sur deux étages, un centre média, une salle de briefing, de bureaux) et le module sportif. Le montant de l’opération est estimé dans une fourchette comprise entre huit et neuf millions d’euros.

Investissement de l’ Automobile Club de l’ouest

L’ACA investira à la suite des sommes pour le moins conséquentes. Dès 2020, l’Automobile Club de l’Ouest devrait en effet supporter financièrement la réhabilitation de la grande tribune des stands, avec une probable extension en vue de l’édition du centenaire (2023).

A l’heure actuelle, le Syndicat Mixte des 24 Heures détient les bâtiments. Il est composé de la Région des Pays de la Loire à 25%, du département de la Sarthe à 50%, de la Ville du Mans à 12,5 % et de la communauté urbaine du Mans ( Le Mans Métropole) à 12,5 %.
Au début des années 1990, l’ACO a refait le paddock, le bâtiment des stands et créé un module sportif. Pour sortir les 24 Heures d’une mauvaise passe financière, le département et le Syndicat mixte des 24 Heures avaient racheté ces installations.

Sources : Maine Libre, Ouest France

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "24 Heures du Mans : revente d’une partie des installations à l’ACO"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thomas
Invité

Je voudrais racheter une partie de ce « circuit » mythique 😀

RBC
Invité

Bel exemple de gestion raisonnée par les collectivités territoriales : sauver les emplois, le patrimoine, le savoir-faire mais dès que la situation est assaini, repasser la main au privé.
À charge ensuite pour le privé de ne pas s’amuser à mutualiser les pertes pour seulement privatiser les profits.

wpDiscuz