Accueil Toyota Toyota : pas de solution pour une électrification … rentable

Toyota : pas de solution pour une électrification … rentable

1632
40
PARTAGER

Le CO2, la grande « star » du Salon Automobile de Genève 2019 ? Cela y ressemble …

Didier Leroy, le vice-président de Toyota, a affirmé lundi lors d’une conférence de presse, à la veille du salon automobile de Genève, que personne ne détenait à l’heure actuelle la solution permettant de concilier le respect des nouvelles normes d’émissions de CO2 exigées par l’Union européenne pour l’horizon 2030 … et une mobilité automobile abordable.

Des solutions techniques commercialement non correctes

Si, selon le numéro 2 du constructeur japonais, « les solutions techniques existent », mais « le défi principal est de trouver une solution qui est accessible et convenable » pour les clients. Sous entendu : la solution est dans les cartons mais son coût de production entraînerait un prix de vente difficilement acceptable pour les clients.

Réduction drastique des émissions CO2 exigée par l’UE

En décembre dernier, les négociateurs des Etats membres de l’UE et du Parlement européen se sont mis d’accord après moult négociations sur une réduction de 37,5 % des émissions de CO2 des voitures neuves entre 2021 et  2030.

Un objectif fortement pointé du doigt en début de semaine par Carlos Tavares, patron de PSA et patron de l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA), selon lequel il y a péril en la demeure automobile.

L’électrification : seule solution pour satisfaire les objectifs CO2

L’électrification sera « absolument nécessaire » pour satisfaire ces objectifs, a par ailleurs déclaré Johan van Zyl, responsable de la région Europe chez Toyota.

« C’est un énorme défi pour tout le monde, y compris pour nous », estime pour sa part Didier Leroy, qui ajoute toutefois : « si on ne trouve pas la solution, on n’aura qu’à changer de métier« .

Sautant sur l’occasion pour vanter les mérites de sa marque, le n° 2 de Toyota affirme que le constructeur est « probablement un peu mieux préparé  que certains concurrents » pour parvenir à l’objectif tout en « restant rentables » grâce à l’accent mis très tôt sur les voitures hybrides. Il faut amortir la publicité pour le CH-R !

L’avis de Leblogauto.com

Le discours de Toyota semble signifier en clair : nous ne sommes pas prêts à investir massivement pour offrir au public des véhicules qui seront vendus moins chers que nos modèles phares actuelles … et nous procurant moins de marge. Produire plus cher (compte-tenu des coûts de développement) pour vendre à prix moindres : personne n’aurait la solution selon Toyota … ou tout simplement ne voudrait l’appliquer ? La transition électrique : aussi – voire avant tout – une histoire de très gros sous  ?

Sources : AFP, Toyota

Poster un Commentaire

40 Commentaires sur "Toyota : pas de solution pour une électrification … rentable"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
ART
Invité

Eh oui, quand l’idéologie politique est complètement teubée ! Ca rappelle la « bonne » époque du Lyssenkisme…

amiral_sub
Invité

on se demande comment fait renault-nissan. Ils sont épuisants ces haut managers qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez

ART
Invité

Ah oui, la fameuse clairvoyance de Ghosn, 100 000 VE/an dès 2012…

SGL
Invité

Le problème dans la voiture électrique est de savoir démarrer au bon moment…

SGL
Invité

…mais démarrer trop tard… peut aussi être fatal !
Surtout, que l’on se rapproche des années 2020.

pat d pau
Invité

avec tous ces espions chinois et PELATA…. ahahaha

SGL
Invité

À 2 % de PdM ce n’est pas rentable …. mais à 30 % !? 😉
Et apparemment, c’est pour bientôt !

SGL
Invité

C’est surtout qu’ils ne maîtrisent que moyennement la construction (rentable) de bonnes VE.

ema
Invité

une parole sensée, dont on ne mesure pas les impacts : « si on ne trouve pas la solution, on n’aura qu’à changer de métier »

Autrement dit, s’il n’y a pas de solution viable pour conserver [automobile individuelle + possibilité de s’en servir] à bas coût tout en ne détériorant pas (trop) notre environnement, alors il faut arrêter de faire des voitures individuelles, malgré ce que cela impacte (emplois, vie quotidienne) .

Commandant Tour
Invité

ou alors  » et si Electrique n’etait pas LA solution… mais plutot une solution parmi d’autres et qui depend surtout de l’utilité de chacun et non des politiques qui croient tout savoir ».
A mon sens, thermique et electrique et autre (hydrogene…) doivent cohabiter ; le haro sur le diesel est ridicule car pour les gros rouleurs, les gros « tracteurs » ou « chargeurs », il n’ y a pas d’autre possibilité pour l’instant.
Arrêtons cette démagogie actuelle !

amiral_sub
Invité

si il y a l’hybride et le e85, imbattables

ART
Invité

Déjà dit et c’est ce que souligne Tavarès, la loi, les normes européennes ne font pas de distinctions sur les différentes technos et font le bourrin uniquement sur le VE sans aucune clairvoyance…

ema
Invité
La loi n’impose pas de solution, ni VE, ni VT, elle impose un résultat en émissions de C02 à l’usage (pour le moment). Charge aux constructeurs de trouver une solution, via l’électrique ou autre. Certes, ces lois sont imparfaites, car elles ne prennent pas en compte la façon dont l’électricité est fabriquée, ni les particules, ni la fabrication, mais sont une solution pour faire changer nos comportements . @ Commandant Tour, Ce n’est pas de la démagogie, au contraire, c’est du courage politique qui consiste à aller contre les intérêts à court terme des électeurs et des constructeurs ! Le… Lire la suite >>
ART
Invité

Et en attendant on prends toujours l’avion pour aller se bourrer la gueule en Espagne !! Vive le CO2 sponsoring !!

Sans parler du bullshiting du glyphosate, du suremballage, des agriculteurs et la surconso de viande (rappelle nous l’impact du bouffer de la viande sur le CO2), ou de faire des gosses (LE plus gros impact de CO2…)
Non, tout ce que voient les écolos en mousse, c’est flinguer par tous les moyens la voiture individuelle…

amiral_sub
Invité

un trajet en avion est moins emetteur de CO2 qu’un trajet en voiture

Béret vert
Invité

Comparaison biaisée. Vous pourriez dans la même veine, comparer automobile et car Macron. Ou bien, aller en Australie en Captur et chez belle-maman à St-Flour en avion.

zeboss
Invité
en même temps les petits ruisseaux finissent par faire des fleuves. Donc l’étalement urbain qui impose les moyens individuels de transport en lieu et place des transports en commun, ça tient un peu de l’évidence… l’auto pollue, qu’on le veuille ou non, gj ou pas, le pb est dans le moteur, et surtout la multiplication des moteurs, du temps des vélos, l’air à Pekin n’était pollué qu’en hiver à cause du chauffage au charbon, rustique, (le charbon comme le chauffage), depuis la voiture et malgré des améliorations substantielles dans les chaufferies, Pékin est irrespirable 365 jours par an ! Et… Lire la suite >>
pat d pau
Invité
tu passes toutes les Toy HSD en E85 voir E100 et tu gagnes presque 30% sur les Nox et 90% sur les particules tres fines.. Le pb c’est le délire sur le CO2.. mais bon ca a permis de defendre la position du diesel.. Réduction des émissions en parcours RDE avec le superéthanol E85 (vs SP95) CO2 NOx PN* (g/km) (mg/km) (nombre de particules/km) Volvo V60 Flexfuel -2 % -29 % -90,5 % Audi A4 Flexifuel -6 % -35 % -91,7 %
Luc
Invité

Il est tant de concevoir des véhicule thermiques optimisés en Scx et en masse. Un mélange de karting, de seat minimo, et de Twizy, avec des moteurs de très basse cylindrée et compressés.

rv11
Invité

@ema : certes, mais il faudrait aussi s’attaquer à ce qui pollue encore plus : tanker, paquebots, avions, production de viandes bovine etc…. toujours taper sur l’auto c’est pratique en terme de taxes mais je doute de l’aspect purement écologique de la chose!

ART
Invité

Eh oui rv11, mais avec Ema comme avec d’autres, quand tu évoques les problèmes dans leur ensemble, les autres problèmes passent sous le tapis. En revanche, dès qu’il s’agit de flinguer la voiture individuel (sur un blogauto soit dit en passant…), là tu peux être sûr de les voir rappliquer….

SGL
Invité

En ce moment à Paris et les autres grandes villes, la pollution de la route vient à plus de 50 % pour la pollution grasse et à cause de l’ensoleillement et les températures élevées, les chauffages étant peu sollicités.
Il ne faut pas constamment se rejeter la patate chaude.

ema
Invité
sur leblogbateau, j’imagine qu’ils parleny scrubblers, assistance par kite surf, normes d’emission souffre, courant à quai, normes et taxes… sur le blogavion, je pense qu’ils parlent de réduction de la consommation, ultrafan, avion hybrides, normes et taxes… Sur le blogabovin, j’imagine que … mais là, sur leblogauto, on s’intéresse à la voiture, et donc aussi aux effets dramatiques de l’usage de notre « passion » sur la survie de l’espèce, suite à 1 siècle de diminution des coûts énergies fossiles (en nb de km par heure de travail) qui a permis au monde occidental de changer de mode vie, sans se préoccuper… Lire la suite >>
wpDiscuz