Accueil Lexus Le monospace Lexus LM au salon de Shanghai

Le monospace Lexus LM au salon de Shanghai

740
6
PARTAGER
Lexus LM (Shanghai 2019)

La gamme Lexus accueillera bientôt un nouveau modèle, et ce ne sera pas un SUV. Le Lexus LM sera ainsi le premier monospace de la marque japonaise, mais ne viendra pas en Europe.

Le marché du monospace est malade, sauf dans quelques pays, comme le Japon, l’Indonésie, pour ce dernier surtout pour des modèles très économiques. Le cas de la Chine est complexe, car la part de marché des monospaces diminue. Mais le marché de véhicules d’affaires, navettes d’hôtels ou d’entreprises plus que de familles, reste important.

Avec tout cela, il y a sans doute une opportunité pour un grand monospace d’une marque premium. Mais pas assez pour justifier de lourds investissements. Dans ce contexte, Lexus a la chance de pouvoir s’appuyer sur la gamme de la maison mère qui comporte exactement le modèle nécessaire… Le nouveau modèle Lexus devrait ainsi reprendre la base des grands Toyota Alphard et Vellfire.

L’image communiquée ne permet guère de le confirmer, mais leur style de base pourrait fort bien s’accommoder d’une immense calandre Lexus, et leur habitacle est très typé monospace d’affaire plus que familial avec des sièges en rang 2 grand confort.

L’annonce de ce nouveau modèle pour le salon de Shanghai coïncide avec le récent dépôt des appellations Lexus LM350 et LM300h. Avec donc un M comme Monospace, ou MPV en anglais.

Les mécaniques seront issues du Alphard. Le Lexus LM350 devrait donc reprendre le V6 3.5 (221 kW / 300 ch / 360 Nm) avec boîte automatique 8 rapport. Quant au LM300h, il adoptera la mécanique hybride basée sur le moteur 4 cylindres 2.5 (112 kW / 152 ch / 206 Nm) avec moteur électrique (105 kW / 143 ch / 270 Nm). Notons qu’au Japon cette motorisation hybride ajoute un moteur arrière de 50 kW / 68 ch / 139 Nm pour les versions 4 roues motrices. Le 4 cylindres 2.5 (134 kW / 182 ch / 235 Nm) avec boîte CVT ne serait pas proposé à bord du Lexus LM.

L’avis de Leblogauto.com

L’idée d’un monospace Lexus n’est pas neuve, mais la disparition progressive de cette carrosserie au « profit » des SUV ne facilite pas les choses. Les bonnes positions de Lexus en Chine lui permettent à présent d’envisager ce nouveau modèle, puisque le pays dispose d’un important marché de « navettes d’affaires ». Mais il faudra néanmoins s’accommoder d’un simple « rebadgage » devenu inhabituel pour la marque.

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Le monospace Lexus LM au salon de Shanghai"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
de passage
Invité

Vite du collyre pour mes yeux, ça pique !!!!!!
Déjà la taille des roues par rapport à la carrosserie et aux passage de roues…
Et la face avant, même un caricaturiste n’aurait pas osé y penser.

Navigator84
Invité

Le marché du monospace hdg reste très important en Chine. Les Alphard à 100.000€ sont presque à tous les coins de rue.

Invité

mais qu’est-ce que ça veut dire, ces gens qui se plaignent : quand un constructeur propose un SUV, on dit « #YaTropDeSUV », là, c’est un monospace, on sort « #MaisKilEstLaid ».
Carrément méchants, jamais contents …

Thomas
Invité

A noter qu’en Grande-Bretagne le Toyota Alphard a été transformé en camping-car(campervan)par le spécialiste Lunar 🙂

Gilles L.
Invité

L’esprit Manga a encore frappé… De vraies caricatures, ces monospaces Toyota ! J’espère que les designers de Lexus vont corriger tout cela (mais rien n’est moins sûr).

wpDiscuz