Accueil F1 F1-Bahrein-Course: Hamilton qui rit, Ferrari qui pleure

F1-Bahrein-Course: Hamilton qui rit, Ferrari qui pleure

1534
8
PARTAGER
f1

Ferrari partait clairement favorite de la course, après avoir dominé tous les essais et les qualifications. Tout le monde a les yeux rivés sur Charles Leclerc, la nouvelle star qui a réalisé sa première pole position.

Départ : Leclerc patine un peu et se fait passer par Vettel, ainsi que Bottas! Le monegasque a bien du mal aussi à contenir Hamilton. Derrière, Grosjean est fortement percuté à l’arrière par Lance Stroll, sa course est déjà compromise.

2e tour

Sainz attaque Verstappen mais les deux pilotes se touchent. Verstappen continue alors que l’espagnol termine sur la jante ! Malchance chronique pour Mclaren.

6e tour

Leclerc reprend le dessus sur Vettel au bout de la ligne droite grâce au DRS. Il passe par l’extérieur au freinage, magnifique ! Vettel tente de reprendre l’avantage dans la ligne droite suivante mais Leclerc défend bien !

tours 14-15

Leclerc s’arrête au 14e tour en mediums, en même temps que Hamilton. Le pilote Mercedes chausse par contre des tendres, annonçant une stratégie probable à deux arrêts. Vettel fait un tour en plus avec ses gommes en difficulté. Quand l’Allemand ressort, Leclerc est passé mais Hamilton aussi ! Le britannique réussit donc son undercut.

Pendant ce temps là, Bottas a repri le dessus sur Verstappen qui avait réussi ‘undercut aux pits. Leclerc réalise le meilleur tour en mediums. Ricciardo insiste sur son 1er relais.

Kyvat est envoyé en tête à queue suite à un contact avec le rugueux Giovinazzi.

17e tour : Leclerc mène avec 3″7 sur Hamilton qui compte lui-même 3″ sur Vettel.

De son côté, Gasly essaie de récupérer son arrêt raté en doublant Albon puis Magnussen, lequel tente une stratégie osée à 1 seul arrêt.

18e tour : nouvel abandon de Romain Grosjean, qui traîne encore son chat noir.

20e tour : Leclerc creuse l’écart sur Hamilton, qui voit Vettel se rapprocher. L’anglais a-t-il trop tapé dans ses gommes rouges ? Il se rate dans le dernier virage et perd encore du temps.

21e tour : Hulkenberg passe Raikkonen pour la 7e place après une jolie passe d’armes. Hamilton se plaint à la radio de pneus morts et d’une voiture nerveuse. Les pneus rouges ne tiennent pas la distance, c’est clair ! Leclerc a désormais 6 secondes d’avance !

23e tour : Vettel prend le DRS et double Hamilton au bout de la 2e ligne droite. L’anglais s’accroche pour essayer de suivre le rythme de la Ferrari, mais la flèche rouge va très vite en ligne droite.

25e tour : Ricciardo effectue enfin son arrêt aux stands.

26e tour : Sainz passe en gommes dures. De son côté, Lando Norris épate encore, talonne Raikkonen et passe au bout de la ligne droite. Le finlandais décroise dans la foulée mais le jeune pilote McLaren défend bien sa 7e position.

Mi-Course : Charles Leclerc conserve 8 secondes d’avance sur Vettel. Hamilton suit à un peu plus de 2 secondes de l’Allemand. Bottas, 4e, est distancé à 10″ de l’anglais et Verstappen court aussi en solitaire à 5″ du finlandais. Gasly est remonté à la 9e place en réalisant plusieurs dépassements.

30e tour : Ricciardo passe Magnussen pour la 11e place.

32e tour : Verstappen n’a pas un rythme flamboyant. Stroll, à un tour, se dédouble sur le néerlandais. Et ça se passe mieux qu’avec Ocon l’an passé…

33e tour : Verstappen repasse aux stands pour chausser des mediums. L’arrêt est pas terrible (4″7), Red Bull n’est pas très fort aujourd’hui sur cet exercice. Raikkonen, à l’agonie avec ses gommes, s’arrête et passe les tendres pour terminer la course en attaque.

35e tour : Hamilton passe des pneus mediums. Vettel est sous la menace d’un undercut !

36e tour : Vettel stoppe et chausse aussi les mediums. Il ressort de justesse devant le britannique qui a perdu un peu de temps dans le trafic ! Une belle bataille en perspective !

37e tour : Leclerc s’arrête aussi pour sécuriser sa position de leader. Hamilton prend le DRS et fait un énorme freinage au bout de la 2e ligne droite. Il saute à la hauteur de Vettel mais l’Allemand conserve sa position.

38e tour : Hamilton reprend l’aspiration et retente la même manœuvre. Vettel résiste et part en tête à queue, en détruisant ses pneus !! Quelques virages plus loin, l’aileron avant se détache brutalement à cause des vibrations et passe sous la Ferrari dans un éclat d’étincelles. C’est la catastrophe ! Vettel repart 9e après son arrêt aux stands !

39e tour : duel jaune entre Hulkenberg et Ricciardo, qui finissent par se toucher légèrement. Crispation…

41e tour : Gasly, remonté 5e, stoppe une seconde fois et repart 12e. Leclerc creuse l’écart et compte désormais 10″ sur Hamilton.

43e tour : Vettel remonte en 5e place en passant Hulkenberg au DRS. Belle bataille en perspective entre les Renault, la Mclaren de Norris et l’Alfa Romeo de Raikkonen pour les accessits.

45e tour : beau dépassement de Norris sur Ricciardo, qui cède aussi sur Raikkonen au tour suivant. De son côté, Gasly passe Albon pour entrer dans les points.

46e tour : Leclerc s’inquiète pour son moteur…

47e tour : l’écart fond ! Lerclerc a perdu la moitié de son avance en deux tours…

48e tour : Ferrari confirme à Leclerc qu’il n’a plus de recharge batterie. Hamilton prend la tête, quelle catastrophe pour la Scuderia !

50e tour : Leclerc, fébrile, doit ménager ses freins à cause des soucis de batterie. Il possède 25″ d’avance sur Bottas mais il reste encore 8 tours et Bottas reprend 5 secondes par tour…

52e tour : l’agonie continue, Leclerc n’a plus que 7 secondes sur Bottas et perd énormément de temps sur les freinages. Même le podium risque de lui échapper. Gasly a passé Ricciardo pour la 9e place.

54e tour : Bottas passe Leclerc, le doublé en vue pour Mercedes ! Quel incroyable retournement de situation !

55e tour : et double abandon des Renault, au même endroit ! Incroyable…

Safety Car !  La Renault ne peut pas être touchée par les commissaires car elle est chargée et reste en partie sur la piste. Vont-ils relancer dans le dernier tour ou terminer la course sous ce régime ? Leclerc va-t-il sauver son podium ?

57e tour : la course se termine sous safety-car, ce qui ne manquera pas de faire jaser…

Doublé Mercedes ! Qui l’eut cru ? Leclerc, élu pilote du jour et auteur du meilleur tour en course, est sauvé par la Safety-Car et complète le podium devant Verstappen. Pour info, le dernier podium d’un monégasque remontait au…GP de Monaco 1950 avec Louis Chiron ! Vettel, le grand battu du jour, est 5e devant un excellent Lando Norris. Kimi Raikkonen, Pierre Gasly,  Alexander Albon et Sergio Perez complètent le top 10.

Bilan

Hamilton a eu de la chance mais a encore montré qu’il était un incroyable Racer, réussissant à pousser Vettel à la faute au prix d’une superbe attaque. L’Allemand est d’ores et déjà sous pression, car le cœur des tifosi et du paddock penche clairement pour le petit prince monégasque, acclamé par le public sur le podium. Charles Leclerc peut être considéré par Hamilton comme un très sérieux client ! Pour Ferrari, qui perd une course lui tendant les bras, c’est la fiabilité qui désormais inquiète, comme le laissaient suggérer certaines analyses de la presse transalpine.

Belle course de Lando Norris, qui réalise un début de saison bluffant. Côté français, Pierre Gasly sauve les meubles en réalisant une course solide et décroche enfin des points pour se relancer.

Du côté des déceptions, Renault pêche par manque de fiabilité. Pourtant, le rythme en course n’est pas mauvais. Grosse désillusion aussi pour Haas, qui a coulé en course après des qualifs prometteuses.

Classements

Bottas conserve la tête grâce à son meilleur tour en Australie, mais Vettel compte déjà 21 longueurs de retard sur Hamilton.

Du côté des constructeurs, Mercedes a déjà creusé un bel écart avec presque un doublé d’avance sur Ferrari.

Rendez-vous en Chine pour le 1000e grand prix de l’Histoire de la F1

 

 

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "F1-Bahrein-Course: Hamilton qui rit, Ferrari qui pleure"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
mko
Invité

Les Renault étaient classées à quelles place avant l’abandon ?

Phil-FR
Invité

de tête, je dirais 8-9, elles venaient de se faire doubler par Norris et Räikkönen

lataupe2B
Invité

La première victoire n’est pas loin. Il a du temps devant lui

robert
Invité

Hamilton est un très bon pilote , avec la chance en plus. vettel est un très bon pilote avec la chance en moins. Je pense qu’il ne sera jamais titré avec ferrari.

zoubi
Invité

La chance en moins ? Le tete a queue c’est lui seul qui l’a provoqué, et l’aileron est un dommage collateral, il peut s’en prendre que a lui la, y a pas d’histoire de chance, si ce n’est pour Leclerc.

Dcomdim
Invité

Vettel ne tient pas la pression dès qu’il n’est pas en tête. Ce sera difficile pour lui cette année si il ne prend pas l’ascendant sur Leclerc dès le prochain GP.

wpDiscuz