Accueil Citroën WRC Suède 2019 ES1-ES11 : Tänak leader, Ogier et Grönholm dehors

WRC Suède 2019 ES1-ES11 : Tänak leader, Ogier et Grönholm dehors

749
0
PARTAGER

C’est une édition 2019 un peu particulière en Suède (et Norvège). En effet, il manque un sacré paquet de neige et beaucoup de spéciales se sont révélées plus piégeuses qu’attendu.

Car oui, quand on roule en pneus neige à clous, passer sur des portions de tarmacadam ressemble à une patinoire. Tänak montre d’entrée de jeu qu’il faudra une nouvelle fois compter sur lui. Mais les écarts en tête du rallye sont minces. Il cède la tête à la 5e spéciale et c’est Suninen qui vire en tête hier soir après l’ES8. Il devance Latvala de 5 secondes et Tänak de 13.

Mais, derrière point de Ogier ni de Grönholm (de retour en WRC sur une Yaris privée). Pour l’ancien champion du monde, le retour est compliqué sur ce terrain piégeur. Il fait plusieurs excursions le nez dans les bas-côtés et dans l’ES4, la sortie est plus prononcée. Abandon pour la journée.

Des champions du monde au tapis, et pas que

Pour Ogier et Ingrassia, c’est aussi une sortie sans dommage. Mais, pas de bol (pour une fois), la Citroën est sortie dans un endroit sans spectateur pour aider à la sortir de ce mauvais-pas. Le temps qu’ils arrivent, c’est trop tard pour Ogier qui doit lui aussi jeter l’éponge pour la journée. C’est dans l’ES6 et il va donc prendre 7 minutes par spéciale non terminée soit 21 minutes. Il est hors course pour le podium. Il va aller chercher les points de la power stage, mais aussi engranger l’expérience avec la C3 WRC.

Pour Latvala, c’est dans la dernière spéciale du jour, l’ES8 que cela arrive. Malgré le pelletage, la Yaris ne sort de son faux-pas qu’après plus de 20 minutes. Il perd 10 minutes et ne joue plus la victoire.

Ce matin, Tänak reprend la tête dès l’ES9, devant Suninen et Mikkelsen. Suninen va aussi visiter un banc de neige dans l’ES10 et perd 1 minute 29. Ce sera difficile (impossible) à rattraper vu la vitesse de Tänak devant. A mi-journée, Tänak est leader avec 33,8  secondes d’avance sur Mikkelsen et 50,7 sur Evans. Neuville est juste derrière à 1,1 seconde d’Evans, Lappi à 2,1 secondes, Meeke à 8,1. Autant dire que le podium n’est pas joué. Loeb et Suninen sont au-delà de la minute mais le rallye est encore long. Celui qui fera le moins d’erreur remontera dans la hiérarchie. Il reste encore 7 spéciales entre cet après-midi et demain matin.

Classement provisoire après l’ES11

POS # PILOTE MARQUE TEMPS DIFF PRÉC. DIFF 1ER
1. 8 O. TÄNAK TOYOTA 1:43:32.7
2. 89 A. MIKKELSEN HYUNDAI 1:44:06.5 +33.8 +33.8
3. 33 E. EVANS FORD 1:44:23.4 +16.9 +50.7
4. 11 T. NEUVILLE HYUNDAI 1:44:24.5 +1.1 +51.8
5. 4 E. LAPPI CITROEN 1:44:25.5 +1.0 +52.8
6. 5 K. MEEKE TOYOTA 1:44:31.5 +6.0 +58.8
7. 19 S. LOEB HYUNDAI 1:44:47.8 +16.3 +1:15.1
8. 3 T. SUNINEN FORD 1:44:56.8 +9.0 +1:24.1
9. 7 P. TIDEMAND FORD 1:45:51.1 +54.3 +2:18.4
10. 42 O. VEIBY VW (R5) 1:47:32.3 +1:41.2 +3:59.6

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz