Accueil Volvo Volvo XC90, les hybrides comme plan B

Volvo XC90, les hybrides comme plan B

1262
12
PARTAGER

En 2014, le XC90 a sonné le grand réveil de Volvo. Sa petite mie à jour de printemps ne touche aujourd’hui que très peu à son style qui n’a pas vraiment subit l’outrage des ans. La gamme de moteur gagne en revanche une nouvelle ligne de motorisations hybrides identifiées par la lettre « B ». En essence comme en diesel.

Du haut de ses presque 5 années, le Volvo XC90 domine toujours fièrement la gamme Volvo. Ne semblant pas réellement sujet au poids des ans, il inaugure même à présent une nouvelle ligne de motorisations destinée à couvrir l’ensemble de la gamme, et identifiée par la lettre « B ». Qui ne désigne donc pas comme on avait pu le croire les modèles électriques (B comme Batterie), mais des motorisations hybrides.

Ainsi, en plus du T8 hybride rechargeable mis à jour, avec 420 ch, le Volvo XC90 alignera désormais dans sa gamme des motorisations badgées B5 et B6. De quoi donc laisser le « T » aux fleurons hybrides rechargeables « Twin Engine ». Sur le XC90, le B5 désignera au choix un moteur essence ou diesel, et le B6 un essence uniquement. On devrait retrouver sous cette identité les ex-D5, T5 et T6, mais désormais conforté par un système hybride. Volvo ne donne pour le moment aucune caractéristiques détaillées sur ces motorisations ou son système hybride. Précisons néanmoins qu’il s’agit ici d’une hybridation « légère » intégrant un alterno-démarreur en 48V, et confortée par un circuit de freinage « brake-by-wire » (sans lien mécanique entre la pédale et le circuit de freinage). Ce dernier dispositif, à laquelle on doit ce « B », est censé optimiser la récupération d’énergie au freinage, et profite aussi aux versions hybride rechargeable, sur le XC90 et sur le reste des gammes « 60 » et « 90 ».

Ces dernières profiteront d’ailleurs toutes de motorisations portant la lettre « B ». A commencer par le XC60 qui proposera une B4 diesel, une B5 diesel ou essence, et une B6 essence (remplacement des D4, D5, T5 et T6 donc).

Finissons par souligner les quelques nouveautés stylistiques du XC90, très légères. Un œil averti notera la modification du bas de bouclier avant, la nouvelle grille de calandre ou le jonc chromé supplémentaire sur le bouclier arrière. A l’intérieur, tout est question de couleurs et de matériaux pour de nouvelles ambiances, plus l’ajout d’une nouvelle déclinaison à 6 places. Le XC90 est ainsi le seul du marché à proposer le choix entre 4, 5, 6 ou 7 places

Bien entendu, Volvo continue à maintenir à jour son offre d’aides à la conduite, et le XC90 ajoute donc à sa gamme l’aide à l’évitement sur son système d’alerte de risque de collision (avec toujours détection de piétons, cyclistes et grands animaux), la surveillance active d’angle mort, l’alerte de véhicule arrivant en sens inverse (Oncoming Lane Mitigation System) ou encore l’alerte de trafic (Cross Traffic Alert) avec freinage.

L’avis de Leblogauto.com

Le XC90 n’a il est vrai pas vraiment besoin de nouveautés stylistiques, et reste cohérent avec le design de la marque malgré les derniers modèles. Volvo continue à électrifier sa gamme à plusieurs niveaux, et ne tourne ici pas complètement le dos aux moteurs diesel qui profitent eux aussi de cette nouvelle hybridation.

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Volvo XC90, les hybrides comme plan B"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Volvo a réussi à faire « différent » et en répondant à sa propre ADN. Les propriétaires de cette auto en sont contents!

lataupe2B
Invité

Les Volvo sont intéressantes. Premium moins froid et arrogant que les allemands

panama
Invité

Très belle proposition de Volvo. Comme quoi on peut faire au moins aussi bien que les Allemands dans le premium quand on s’en donne les moyens – financiers et en ingénierie aussi.
Je rappelle que Peugeot et Volvo avait des gammes quasi identiques à la fin des années 60. Faire des urbaines et des berlines en même temps c’est visiblement très difficile.

panama
Invité

avaient (pardon)

SGL
Invité

Enfin, on voit aussi que Peugeot, quand ils sont décidés à faire du plus haut de gamme que l’habitude, se débrouille remarquable, il suffit de voir la 508.
Si Volvo fait d’excellentes voitures, c’est une volonté de la maison mère chinoise qui veut qu’elle occupe le terrain du premium, là, c’est une totale réussite ! (mais les Chinois ont des moyens sans limites !)
Mais les Volvo sont aussi des voitures typées très confort avec un comportement nettement moins plaisant que les Peugeot équivalentes, elles sont également particulièrement chères !

amiral_sub
Invité

le nombre de 3008 et 5008 derniere generation sur nos routes est tout simplement hallucinant. Qu’on ne me dise pas que c’est la crise

SGL
Invité

Exactement, je ne pense pas que Peugeot ait honte de ses 3008/5008 même face aux Volvo équivalente.
Bien évidemment, les Volvo sont beaucoup soignées et plus chics, mais le prix (et le poids) n’est pas le même.
… Sans compter les comportements dynamiques des Peugeot assez sensiblement supérieures.

Invité

hybride diesel ?!? Est-ce vraiment raisonnable ?

SGL
Invité

Et pourquoi donc ? @shooby
Parce qu’on est en plein diesel bashing !?
l’hybridation est un poids mort sur autoroute et sur grande distance a vitesse stabiliser … dans ce cas la motorisation diesel est la plus adaptée avec l’hybridation.
Le Diesel pollue le plus en ville, justement, c’est là ou l’électricité est la plus utilisée.
Au contraire, l’hybridation est peut-être la planche de salut de la motorisation diesel.
A l’avenir, tous les diesels devront être hybrides !

Invité

faut arrêter de mettre du diesel bashing partout quand on pose une question, se basant sur le fait que les rares à avoir proposer du diesel hybride (PSA et son hybrid4) laissent tomber l’affaire.

SGL
Invité

Alors oui, si le diesel devient totalement interdit de nos routes.
Mais imaginons que les diesels ne soient interdits qu’en ville, l’hybridation permet de le sauver dans la mesure que chaque hybride diesel pourra fonctionner en full élec en ville !?
Le diesel à un tel rendement que c’est difficilement imaginable de le faire totalement disparaître en moins de dix ans.
Tous les véhicules de plus de 1,5 t non-sportifs censés faire de la route et passer très peu de temps en ville, le diesel s’impose largement pour longtemps.

wizz
Membre

puisque c’est un système alterno-démarreur 48V, alors autant opter pour ce système lorsque c’est un moteur diesel, pour des histoires de conception/développement du véhicule, d’industrialisation, de volume à fournir par les équipementiers (et donc le prix négocié). C’est d’autant plus critique que le volume total de Volvo est faible, et donc le volume de chaque version sera encore plus faible…

idem si jamais le système hybride est intégré dans la boite de vitesse…

bref, ne pas se focaliser tout de suite sur la nature du moteur thermique

wpDiscuz