Accueil Essais Essai RAM 1500, un cow-boy bien élevé

Essai RAM 1500, un cow-boy bien élevé

2536
30
PARTAGER
Essai Ram 1500 (2019)

C’est un morceau d’Amérique que nous essayons aujourd’hui sur Leblogauto. Et même un fameux morceau puisqu’avec ses 6 mètres de long, 2 de large et 2,5 tonnes sur la balance, le RAM 1500 ne passe pas inaperçu ! Mais une fois ses dimensions apprivoisées, le colosse avance de beaux arguments pour convaincre les amateurs du genre.

Je ne sais pas vous, mais moi la seule vue d’un RAM 1500 suffit à réveiller les envies de grands espaces, les images de cow-boys et de Saloon et les mélodies de Hank Williams ou Johnny Cash enfouies au fond de mon esprit. Tout cela est un peu cliché, mais essayez de ne pas y penser… et vous y penserez d’autant plus. Alors plus de fausse pudeur, coiffons notre Stetson, et prenons le volant de ce Cow-boy des temps modernes le temps d’un essai.

Si le RAM éveille autant d’images surannées, c’est qu’il est une véritable icône américaine. Autant que le béret, le pull marinière et la baguette lorsqu’un Américain se représente la France. Pensez-donc : chaque année, il se bat fébrilement pour la seconde place de son marché natal avec le Chevrolet Silverado… derrière l’intouchable F-150 de Ford. On parle ici de volumes colossaux : 536 980 exemplaires l’an dernier rien qu’aux Etats-Unis ! Là-bas, les « trucks » sont rois !

Il reste évidemment beaucoup moins omniprésent sur nos routes… sans toutefois s’y faire vraiment rare. Et pour cause : profitant de la clémence de la fiscalité à leur égard puisque considérés comme utilitaires légers, les RAM attirent chaque année plus d’acheteurs désireux de s’offrir leur part d’exotisme. Mais pour les indécis, il faudra faire vite : un durcissement des règles est attendu dès l’an prochain, et ces pick-up double cabine seront donc soumis au malus écologique. Et du haut de ses 352 gr/km de CO2, le RAM écopera d’office de la peine maximale. Cela suffira-t-il a décourager les clients prêts à débourser plus de 60.000 euros au bas mot pour vivre leur rêve, et assumer une consommation qui n’a absolument rien de raisonnable ? Peut-être pas.

Maintenant que nous avons abordé les sujets qui fâchent, passons à ce qui régale. Et clairement, si comme moi vous avez une attirance non refoulée pour les pick-up, les raisons de s’enthousiasmer ne manquent pas ! La première se cache sous l’imposant capot qui, avec son bosselage frappé du lettrage « 1500 HEMI » annonce la couleur. Il abrite un V8 5.7l HEMI de 401 chevaux, sans doute l’un des derniers V8 « déraisonnables » de la production automobile. Brut, sans suralimentation, d’une réputation de solidité à toute épreuve, ce bloc s’accorde non seulement parfaitement à l’image de « dur » du RAM, mais a participé à forger cette réputation.

Et quel bonheur lorsqu’il s’ébroue au petit matin, encore engourdi par la fraicheur de la nuit. Le glouglou du sans plomb qui coule dans ses entrailles résonne alors comme une oeuvre musicale majeure aux oreilles de tout « petrolhead ». Lorsqu’on le laisse monter dans les gammes en titillant la pédale de droite, ce « big bloc » nous gratifie de ses plus belles vocalises tout en nous filant un bon coup de pied aux fesses. Le 0 à 100 km/h est atteint en moins de 7 secondes. Si vous vous référez au poids de l’engin indiqué ci-avant, vous conviendrez que c’est plutôt pas mal.

Dans le trafic, on évolue toutefois le plus souvent sur un filet de gaz, en profitant des 556 Nm de couple le coude à la portière. L’habitacle étonnamment silencieux fait profiter de tout son luxe à ses occupants. Et son « luxe » n’est pas un abus de langage. Certes le cuir n’est pas aussi fin que dans une Mercedes Classe X, mais il est bien présent. De même que les sièges aux multiples réglages tous électriques, ventilés et chauffants – tout comme le volant – qui plus est ! Ajoutez encore la clim automatique bizone, des plastiques épais (quasi) partout, un toit ouvrant panoramique, et un assemblage qui ne craint pas la critique, et vous obtenez un habitacle sans commune mesure sur les modèles européens. Et on ne vous parle même pas de l’espace, que ce soit l’accoudoir central large comme un siège, ou les places arrière dignes d’une berline de standing !

Ce millésime 2019 a d’ailleurs fait l’objet de nombreuses attentions en termes de confort. En option ou de série sur les finitions les plus haut de gamme, il reçoit un écran vertical de 12 pouces pour piloter le système multimédia Fiat Uconnect, dont ne ne disposions pas sur notre modèle d’essai. En revanche, nous avons bien profité de la nouvelle suspension pneumatique. Elle assure un toucher de route absolument fabuleux, là encore sans équivalence sur le segment des pick-up. Non seulement sur route, mais surtout en dehors où l’on se joue des embûches sans même tressaillir. Elle propose en outre quatre niveaux de garde au sol (acces, aero, normal et off-road) qui peut s’élever jusqu’à 57,4 cm.

Alors évidemment, le RAM 1500 ainsi paré passe absolument partout, même si ses dimensions ne le rendent pas des plus agiles dans les sous-bois. Deux roues motrices en conduite normale, le « truck » transfère automatiquement une partie du couple aux roues avant en cas de nécessite. Opération qui peut également se faire manuellement, et renforcée d’une gamme de vitesses courtes et d’un blocage de différentiel pour les terrains vraiment trop hardis. Difficile donc de prendre l’Américain en défaut… même si les jantes de 22 pouces chaussées de pneus a épaule étroite ne seront pas les plus indiqués pour ce genre de crapahutage.

Et ce n’est pas tout : le RAM 1500 est surtout taillé pour rendre de fiers services au Ranch ou, plus pragmatiquement chez nous, aux entrepreneurs du BTP et des espaces verts. En plus d’une benne qui peut supporter près de 1.000 kilos comme ses homologues européens, le RAM peut tracter 3,5 t sans fatigue. Une valeur limitée pour se conformer à notre législation, mais qui approche les 5 t dans son Amérique d’origine.

Précisons encore qu’un gros effort a été porté sur la sécurité pour ce nouveau modèle. Le RAM 2019 n’embarque pas moins de 100 kg de systèmes de sécurité active et passive parmi lesquels le désormais incontournable aide au freinage d’urgence, mais aussi le régulateur de vitesse avec stop&go et la surveillance de la circulation transversale arrière. Le conducteur peut aussi compter sur la caméra de recul, bien utile lors des manœuvres de parking. Manœuvre qui demandera non seulement un peu de dextérité, mais aussi une certaine patience pour trouver le (voire les) emplacement(s) qui acceptera d’héberger sa carrure, avouons-le peu adaptée à nos infrastructures européennes. Cela participe aussi en quelques sortes au charme et à l’exclusivité de ce pick-up, loin d’être le rustre yankee que certains veulent bien dépeindre !

 

Bien Vu

Les marchepieds latéraux se déploient automatiquement à chaque ouverture de portière et se replient une fois celle(s)-ci refermées où lors du verrouillage du véhicule. Pratique – sinon indispensable – pour grimper à bord. Essai Ram 1500 (2019)

Le détail qui tue

La clé de contact est à l’image du RAM 1500 : massive, imposante. Impossible de l’oublier dans la poche de son Levi’s. Elle dispose toutefois de quelques fonctions bien pratiques, comme la possibilité d’abaisser à distance la suspension pour faciliter le chargement ou l’embarquement. Grâce à elle, il est également possible de démarrer le moteur à distance, ce qui active automatiquement le dégivrage, la climatisation et les sièges et volant chauffants. Un « gadget » sûrement fort apprécié dans les Etats du Nord… à défaut d’être très écologiquement responsable. Essai Ram 1500

Conclusion

Ce RAM 1500 est en quelques sortes un Cow-boy qui se serait intégré à la vie moderne. Certes il fume toujours beaucoup et ne parvient pas à se faire discret en société. Mais il a ajouté les bonnes manières de la vie quotidienne à ses multiples talents. La vie parisienne n’est sans doute pas faite pour lui, mais pour tous les travaux dans nos campagnes, il est votre homme !

+ ON AIME
  • Le look massif
  • Le confort de marche
  • L’équipement généreux
  • Le V8 fabuleux
  • La qualité et l’espace de l’habitacle
  • Les vraies capacités de franchissement
 – ON AIME MOINS
  • La consommation (évidemment)
  • L’encombrement en milieu urbain (évidemment aussi)
  • Les tarifs coquets

 

RAM 1500 Laramie Black Appearance
Prix (à partir de) 57 480 €
Prix du modèle essayé 67 020 €
Bonus / Malus
Moteur
Type et implantation V8 « HEMI » – Longitudinal avant
Cylindrée (cm3) 5654
Puissance (kW/ch) 401
Couple (Nm) 556
Transmission
Roues motrices Arrière
Boîte de vitesses Automatique 8 rapports
Châssis
Suspension avant Pneumatique
Suspension arrière Pneumatique, indépendante, à 5 bras
Freins à disque aux quatre roues
Jantes et pneus 22 pouces
Performances
Vitesse maximale (km/h) nc
0 à 100 km/h (s) nc
Consommation
Cycle urbain (l/100 km) 15,7
Cycle extra-urbain (l/100 km) 10,7
Cycle mixte (l/100 km) 14,9
CO2 (g/km) 352
Dimensions
Longueur (mm) 5916
Largeur (mm) 2084
Hauteur (mm) 1971
Empattement (mm) 3672
Volume de coffre (l) 1526
Réservoir (l) 98
Masse à vide (kg) 2373

Poster un Commentaire

30 Commentaires sur "Essai RAM 1500, un cow-boy bien élevé"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
panama
Invité

Super sexy aux USA, malvenu sur nos routes.
20l aux 100 en ville, 6m de lo,g etc etc. Ca fait rêver les gamins, mais pour en avoir un il faudrait s’expatrier aux US !

AXSPORT
Invité

Encore un grincheux !!!

Ca change des VE et des hybrides se trainant lamentablement sur les routes…..

miké
Invité

et la bas ça ne fait rêver personne.

panama
Invité

Ah ben si miké le pick up V8 c’est le rêve (accessible) de tout américain moyen

AXSPORT
Invité

Et générant de grosses marges aux constructeurs
😉

wizz
Membre

http://www.experian.com/blogs/insights/2016/12/four-cylinder-engine-cars-majority-cars-road-today/

12% de véhicules équipés en V8 en 2016
Le V8 n’est pas un rêve si accessible que ça, même aux Américains…

AXSPORT
Invité

Vivement un RAM en 3 cylindres !!!!
😂😂😂😂

wizz
Membre

RAM 500…

Guill
Invité

Voire moins. Ford est en train de tester une version du F150 sans aucun cylindre.

wizz
Membre

C’est déjà fait
Ça existe déjà : Lada

Pourquoi les usines Lada sont elles toujours en haut d’une colline?

beniot9888
Invité

Aux USA l’été dernier, j’avais plus l’impression de croiser des dinosaures, plutôt que de ressentir de l’envie.

Ces énormes pickup, tractant d’énormes bateaux ou d’énormes caravanes… Il y avait un coté « fin de race ». Celle qui pense qu’on peut gaspiller sans conséquence, que consommer c’est le bonheur, que plus c’est gros, mieux c’est… l’Américain way of life, je suppose.

Chacun ses goûts.

panama
Invité

Tout à fait Beniot. Une partie de la population américaine pense que ç fait partie de ses libertés de pouvoir conduire un véhicule aussi gros.
Comme d’avoir une arme à feu dans la boite à gant.

Gustave
Invité

l’arme à feu ça permet de menacer la personne qui essaye de te la voler 🙂

Invité

l’arme à feu, c’est surtout le 2e sexe de ses messieurs en mal d’ego ! Sérieux : à chaque fois les américains nous disent que les armes et la peine de mort permettent de sécuriser le pays, que c’est dissuasif, mais les USA est LE PAYS le plus dangereux au monde, avec le plus d’homicides par armes […]

lym
Invité

Et comme tous les proprios ne tiennent pas un ranch ou une boite de BTP… Pour l’essentiel c’est encore l’adage « caisse inutilement grosse = petit kiki » qui s’applique. Idéalement avec le Smith&Wesson à canon long dans la boit à gants…

zafira500
Invité

@panama
Il y en a au Luxembourg, qui n’est pourtant pas un grand pays.

panama
Invité

@Zafira : ils ont les moyens là-bas

zafira500
Invité

@panama
Chez nous aussi t’as des gens qui ont les moyens. Rien que du côté de chez moi, à Metz, et surtout à Thionville, c’est pété de thunes.

Jc juncker
Invité

Également frontalier ?

Il y a surtout un beau garage a gonderange qui fait de la import us. Sans compter la concessions Ford à diekirch qui est importateur officiel shelby.

lym
Invité

Tu sais, un 2l 16S PSA il y a 15 ans têtait sans forcer ses 12l/100 en ville pour un poids 2.5 fois moins élevé et avec 4 cylindres en moins.

Alors c’est certes beaucoup dans l’absolu, mais pour ma part (si toutefois les chiffres sont tenus, mais pour un gros atmo, c’est plus souvent le cas) et même si je ne suis pas vraiment adepte du genre (n’étant pas entrepreneur en BTP!) je m’attendais à pire.

miké
Invité

Le Hemi…. « d’une réputation de solidité à toute épreuve » , blague de l’année !

amiral_sub
Invité

j’adore

miké
Invité
Alain
Invité
Superbe description du vehicule qui m’a impressionné le plus, depuis tres long temps, et que j’ai essayé il y a quelques semaines. Tout ce qui est dit est vrai, on est sur un vehicule luxe vu toutes ses options et la qualité de la realisation. Je suis artisan, j’étais sur le point de l’acheter (hormis une facture qui grimp a 90000ttc quand on s’offre le max des options) mais si je suis arrivée a passer a côté de toutes les mauvaises reflexions que j’ai eu dans mon entourage- grosse conso, des taxes, pas ecolo, n’aime pas, cher – il y… Lire la suite >>
wizz
Membre

quel genre d’artisan parisien aurait il besoin d’un pick up pour son travail? (à part le prétexte pour pouvoir rouler dans un « SUV sans taxe »)
http://www.accessoires-pickup.fr/media/catalog/product/cache/1/image/1200×1200/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/i/m/image_12_1.png

.
Un artisans dans la Creuse ou dans l’arrière pays pyrénéen pourrait peut-être avoir besoin d’un pick up. Mais pour un artisan parisien, c’est plutôt de ça dont il a besoin. Un maximum d’outillage dans un minimum d’espace
http://4.bp.blogspot.com/-Lq3PqHuh7uQ/UeUyFseCcyI/AAAAAAAABIE/r7WDxbZMxSI/s1600/Tous+m%C3%A9tiers.jpg

wpDiscuz