Accueil Salon de Genève Genève 2019 : Mercedes-AMG GLE53

Genève 2019 : Mercedes-AMG GLE53

665
6
PARTAGER
Mercedes-AMG GLE53 (2019)

Le nouveau Mercedes GLE déploie sa gamme, et les versions AMG débarquent. En attendant une GLE63 ainsi qu’un GLE Coupé pour très bientôt, c’est le 6 cylindres hybride qui s’installe sous le capot du Mercedes-AMG GLE53.

Le jeu de mécano continue chez AMG qui déploie à présent une gamme à plusieurs étages sur quasiment tous les modèles de la gamme Mercedes : AMG-Line, AMG53 (ou 35 sur les compactes), AMG63 (ou 45 sur les compactes)… Ce qui n’a pas empêché les ventes de plonger de 10% en 2018 (avec l’interruption temporaire de quelques modèles de la gamme compacte).

Voici donc le premier modèle AMG sur la base du nouveau GLE. Ce GLE53 reprend, comme son nom l’indique, le 6 cylindres en ligne 3.0 suralimenté. Le moteurs est à la fois doté d’un turbo classique, d’un compresseur électrique, et il est doté d’une hybridation légère. Hybridation qui prend la forme d’un alterno-démarreur en 48V intégré à la boîte de vitesses, et apportant 16 kW et surtout 250 Nm. Un bloc déjà vu à bord des E53, CLS53 et AMG GT53, et qui délivre 320 kW / 435 ch et 520 Nm, transmis via la boîte auto 9 rapports et la transmission intégrale, toutes deux revues par AMG. Le gros GLE est ainsi capable d’accomplir le 0 à 100 km/h en 5,3 s et atteint 250 km/h (vitesse limitée). L’homologation (WLTP avec conversion en NEDC par équivalence) fait donc état de 9,3 l/100 km et de 212 g/km de CO2. Le châssis est équipé de la suspension pneumatique, mais des barres anti-roulis actives.

Tout « 53 » soit-il, il adopte, en plus de boucliers spécifiques, la calandre « Panamericana » à barres verticales. Un raffinement auquel n’ont pas droit les autres « 53 » mentionnées ci-dessus. Et histoire d’ajouter un peu de gaieté dans cet univers fort sérieux, l’habitacle est rehaussé de quelques touches de rouge. Le GLE53 conserve le troisième rang de sièges.

L’avis de Leblogauto.com

Premier modèle AMG de la gamme GLE, ce GLE53 paraît déjà bien outillé. Dire qu’un GLE63 arrive en supplément dans quelques mois pour une surenchère continue. Anachronique en ces temps d’intense communication électrique ? Oui et non, car les véhicules électriques ont aussi pour mission de compenser, pour un temps encore, ces gros moteurs essence dans le bilan « CAFE » des constructeurs…

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Genève 2019 : Mercedes-AMG GLE53"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AXSPORT
Invité

J’imagine le poids……..

gabriel
Invité

que vient faire la mention « véhicule électrique » dans l’avis du blogauto?
à 9,3l/100km, ça m’parait loin du zero émission

Frederic Papkoff
Admin

L’idée était juste de mettre en parallèle la sortie de ce genre de dinosaure (question taille) alors que Mercedes s’efforce (et il n’est pas seul) de tenir un discours électrique et annonce un gros programme sur ce point. Et les VE permettent pour le moment à ce type de modèle à gros moteur essence de compenser sur le bilan du constructeur.

sylvain11
Invité

Une voiture qui donne vraiment envie. Seuls les gens qui ne connaissent pas grand chose à l’automobile ou les jaloux critiqueront.

SGL
Invité

Et donc le type qui a une collection de supercars de toute marque dirait que c’est une « merde » … il sera forcément jaloux !?
Un peu lapidaire comme propos ?

lataupe2B
Invité

Non c’est juste que ce type de voiture ne me passionne pas. Oui le Range Rover mais plus pour son intérieur très british

wpDiscuz