Accueil Formula E Formule E – Mexico e-Prix 2019 : Di Grassi remporte une course...

Formule E – Mexico e-Prix 2019 : Di Grassi remporte une course folle

732
0
PARTAGER

Au terme d’une course marqué par un drapeau rouge et un final à rebondissement jusqu’à 10 m de la ligne

Pascal Wehrlein a signé la pole position de ce e.Prix de Mexico. Il devance Di Grassi et Felipe Massa. Rowland, Da Costa, Buemi, Sims, Vergne, Mortara et Turvey complètent le top 10 sur la grille de départ. A noter que la pole position de cette année est 2,3 secondes plus rapide que l’an dernier et passe sous la minute.

Départ

Très beau départ de Rowland qui gagne 2 places sur un freinage « kawabunga » et se retrouve derrière Wehrlein. Di Grassi recule d’un cran. Buemi gagne aussi 2 places. Massa recule de deux places, sans doute trop prudent. Mais le grand vainqueur du début de course, c’est D’Ambrosio qui gagne 6 places. Turvey, lui aussi recule de 2 places. On y verra sans doute un peu mieux dans un ou deux tours.

Oh ! Enorme carton de Piquet qui décolle sur l’arrière de Vergne. La voiture de Piquet est détruite. Le pilote sort sans dommage. Dans l’histoire, la voiture de Vergne est bien touchée à l’arrière droite. Drapeau rouge ! Sur les images ont voit que Sims se fait toucher aussi par Piquet en perdition. Les voitures rentrent dans la ligne des stands et le chrono devrait s’arrêter. Enfin devrait car le temps défile… Les mécaniciens interviennent sur les voitures. 33 minutes 45. Non le temps ne s’arrête pas.

Quand c’est flou, y a un loup

Bon visiblement le règlement de la Formule E laisse le chrono défiler et des minutes seront ajoutés à la fin de la course. Un peu étrange. En fait non, le temps est déjà rajouté. La course va reprendre derrière la voiture de sécurité et tout le monde va devoir déclencher son premier mode attaque selon la direction de course. La voiture de Vergne a été réparée pendant ce temps.

Le temps reprend à 40 minutes. le temps de faire un tour derrière la BMW i8 et c’est le drapeau vert à 37 minutes (+ 1 tour de course). Wehrlein recrée peu à peu un écart. Très belle défense de Buemi sur Da Costa. Devant, Rowland et Di Grassi n’abdiquent pas et on a un petit train de 3 voitures qui ont creusé l’écart sur un Buemi qui a dû se défendre. Lopez prend un drive through pour une regénération trop importante tandis que Vandoorne est sous enquête pour avoir utilisé son fanboost trop tôt. Drive through pour lui aussi.

Di Grassi économise pour la fin de course

Il se passe quelque chose avec Vergne, il perd 7 places en peu de temps. Evans l’a balancé en tête-à-queue. Quand ça ne veut pas… Di Grassi garde un peu d’énergie et réussi à suivre quand même. Joli pilotage. Est-ce que cela suffira à passer Rowland et Wehrlein sur la fin ? Il reste 15 minutes + 1 tour. Nouvelle enquête sur Lopez, cette fois pour avoir franchi la ligne d’entrée des stands.

Wehrlein est sous pression. Rowland et Di Grassi sont juste derrière tandis que Buemi et Da Costa sont revenus au contact. Da Costa déclenche son second attaque mode. Buemi le fait un tour après et réussit à rester devant de peu. Di Grassi le déclenche (de façon acrobatique) un tour après. Il va y avoir de l’action pour ces 8 dernières minutes. Rowland se rate et doit laisser passer Di Grassi.

Ensuite il s’accroche avec son coéquipier Buemi. Wehrlein est le dernier des pilotes de tête à déclencher son second mode attaque. On croise les doigts chez Mahindra mais cela commence à sentir bon. Di Grassi est pourtant très proche de Wehrlein. Les modes attaque n’ont rien donné. Di Grassi est toujours là et commence à se décaler pour se montrer dans les rétroviseurs de l’Allemand.

Un final à rebondissement

On rentre dans la dernière minute et les pneus fument ! On approche de la fin de la batterie. Wehrlein coupe la ligne trop tôt (avant la fin du temps) et va devoir faire 2 tours ! Rowland et Buemi vont atteindre le 0% d’énergie. Devant ce n’est pas mieux avec 3 et 4%. Di Grassi force la porte et pousse Wehrlein à court-circuiter la chicane. C’est du grand n’importe quoi ! Les Nissan sont out, Di Grassi passe Wehrlein sur la ligne, en travers ! En plus Wehrlein prend 5 secondes pour avoir coupé la chicane (poussé par Di Grassi mais bon).

Cette course a été très confuse du début à la fin. Mais il y a eu du spectacle et c’est ce que veulent les fans ! Bon, on pourrait avoir des surprises après course avec des consommations trop importantes, etc. Avec ses 5 secondes de pénalité, Wehrlein passe 6e, sauf qu’il a sans doute atteint le 0% de batterie et pourrait donc être disqualifié !

Le résultat provisoire de la course est donc Di Grassi, Da Costa, Mortara, D’Ambrosio, Lotterer, Wehrlein, Evans, Massa, Bird et Abt pour le top 10. Reste à confirmer cela. Du côté de Vergne, on trouvera étrange que Evans n’a pas pris de pénalité alors qu’il l’a balancé ouvertement. La Formule E doit faire attention à ne pas sombrer dans les pénalités idiotes et inégales.

Classement pilote

Pos Driver Team Points
1 Jérôme D’AMBROSIO MAHINDRA RACING 53
2 António Félix DA COSTA BMW I ANDRETTI MOTORSPORT 46
3 Sam BIRD ENVISION VIRGIN RACING 45
4 Lucas DI GRASSI AUDI SPORT ABT SCHAEFFLER 34
5 Pascal WEHRLEIN MAHINDRA RACING 30
6 André LOTTERER DS TECHEETAH FORMULA E TEAM 29
7 Robin FRIJNS ENVISION VIRGIN RACING 28
8 Jean-Éric VERGNE DS TECHEETAH FORMULA E TEAM 28
9 Mitch EVANS PANASONIC JAGUAR RACING 28
10 Edoardo MORTARA VENTURI FORMULA E TEAM 27

Classement équipe

Pos Equipe Points
1 MAHINDRA RACING 83
2 ENVISION VIRGIN RACING 73
3 BMW I ANDRETTI MOTORSPORT 64
4 DS TECHEETAH FORMULA E TEAM 57
5 AUDI SPORT ABT SCHAEFFLER 56
6 VENTURI FORMULA E TEAM 31
7 PANASONIC JAGUAR RACING 29
8 NISSAN E.DAMS 21
9 NIO FORMULA E TEAM 4
10 GEOX DRAGON 2
11 HWA RACELAB 0

Illustration : Audi Sport Abt Schaeffler

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz