Accueil Nissan Enquête Ghosn : les avocats de Renault attaquent les méthodes de Nissan

Enquête Ghosn : les avocats de Renault attaquent les méthodes de Nissan

825
8
PARTAGER

Nissan pointé du doigt pour ses dérapages ? Ce ne sont pas les véhicules qui sont pointés du doigt, mais la direction du constructeur elle-même, ainsi que les méthodes dont elle aurait fait usage pour faire parler ses salariés sur le dossier Ghosn.

Dans une lettre adressée à leurs homologues de Nissan, publiée par le Journal du Dimanche, les avocats de Renault dénoncent ainsi « les dérapages » du partenaire du constructeur français au sein de l’Alliance. S’exprimant dans un courrier en date du 19 janvier, ils font part de leurs « sérieuses préoccupations sur les méthodes de Nissan et celles de son conseil juridique pour conduire leur enquête interne et la façon dont ils ont traité quelques salariés de Renault ».

Selon eux, Renault a « accumulé suffisamment de preuves pour comprendre et regretter quelles étaient les méthodes utilisées par Nissan et ses avocats pour chercher à faire interroger des salariés de Renault par le bureau du procureur public japonais ».

Le Journal du Dimanche précise par ailleurs que le document d’une dizaine de pages a été envoyé par le cabinet Quinn, Emanuel, Urquhart & Sullivan, à leurs homologues de Nissan, Latham & Watkins.

Selon le journal, Nissan et ses avocats ont cherché « en France des éléments confortant l’accusation contre Carlos Ghosn après l’arrestation de ce dernier et sans en référer à son allié ».

Le constructeur et ses soutiens juridiques auraient également essayé de fouiller les appartements de Carlos Ghosn au Brésil, au Liban et aux Pays-Bas « sans informer Renault ».

L’avis de Leblogauto.com

Selon les avocats de Renault, Nissan aurait été loin de se montrer comme un allié dans la gestion de l’affaire. Une recrudescence des tensions entre les deux parties pourrait en résulter.

Reste tout de même que Nissan semble vouloir par tous les moyens – ou presque – obtenir des preuves tangibles permettant de déterminer la culpabilité de Carlos Ghosn. Son insistance laisserait toutefois à penser qu’il n’est pas encore en possession de tels documents. D’où peut-être la bataille juridique qui a d’ores et déjà eu lieu au Brésil pour éviter que les proches de l’ancien dirigeant de Nissan et Renault ne puissent mettre la main sur des éléments stratégiques pour le dossier. Un volet de l’affaire qui a pu également inciter la justice japonaise à maintenir Carlos Ghosn en détention, redoutant peut-être qu’il profite de sa liberté toute relative pour écarter des preuves à son encontre.

Elisabeth Studer avec AFP

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Enquête Ghosn : les avocats de Renault attaquent les méthodes de Nissan"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Fabi35
Invité

Querelle d égo! Ca finira mal tout ça… Les salariés vont encore trinqués

033x
Invité
+1 reste que le monde des affaires est impitoyable, et que si je ne doute pas que ghosn ait pu abuser de ses privilèges, le comportement de Nissan est lamentable et désastreux, user des médias pour faire pression sur son principal actionnaire n’est bon pour aucune partie (et déloyal mais c’est un autre débat). Pour le coup, le principal actionnaire de renault (l’état français) doit tenir bon et ne rien céder au Japon, car c’est bien de cela dont il s’agit, qu’il ait eu ou non malversation. Le capitalisme est ainsi fait, Renault est en position de force capitalistiquement, et… Lire la suite >>
Tof
Invité

Saikawa a perdu la partie: Il a eu la tête de Ghosn mais dans six mois il ne sera plus là, quel intérêt donc? Hâter la fusion? La seule chose de bénéfique est que cela aura permis à Renault de voir enfin que sa ‘presque’ filiale est déloyale et qu’il est temps de la croquer…

gigi4lm
Invité

Quand un couple en est au point de ne communiquer que par l’intermédiaire de leurs avocats respectifs on est pas loin d’engager une procédure de divorce.

pat d pau
Invité

Ce couple s’engueule depuis 2008/2010 au détriment des enfants….. la procedure de divorce ferait du bien à « toutesetatous »

Francois
Invité

La vache, c’est la fête du slip, Renault se réveille enfin face à sa filiale, Alléluia !

Invité

J’aurais tendance à dire « c’est de bonne guerre » vu comment à agit Nissan dans toute cette histoire, le seul soucis, c’est qu’il y a un fort risque que dans cette surenchère, on finisse par ne jamais apprendre ce qu’il c’est réellement passé !

Lacomete
Invité

Cela montre bien qu’il n’y pas encore de preuves contre Ghosn.
Rappelez vous que Nissan qui a souhaité que le contre de Ghosn soit renouvelé et c’est encore la direction de Nissan qu’il l’a laissé mener sa barque.

Ne surtout pas oublier que le gouvernement est à la barre, comment laisser partir Nissan et Mitsubishi ! le secteur automobile est stratégique pour le Japon.

wpDiscuz