Accueil Renault Renault Palencia : retour de la 3eme équipe grâce au New Kadjar

Renault Palencia : retour de la 3eme équipe grâce au New Kadjar

1526
22
PARTAGER

Bonne nouvelle pour les salariés espagnols ! Porté notamment par le succès du nouveau Kadjar, Renault va réintroduire une troisième équipe dans son usine de Palencia en Espagne. Un très bon signe également en terme de résultats commerciaux.

La 3eme équipe rétablie à Palencia

Grâce au succès du nouveau Kadjar et de bonnes perspectives commerciales concernant la Mégane, Renault va rétablir à partir du 29 avril prochain une troisième équipe, laquelle avait été supprimée le 23 juillet dernier.

Selon le syndicat UGT, la mesure devrait entraîner la récupération de 500 salariés sur les 700 qui travaillaient encore dans l’équipe à l’été dernier.

Le syndicat a indiqué que la mesure concernera également les lignes de Valladolid.

Reprise des anciens salariés demandée

L’UGT a par ailleurs exigé que la société reprenne les salariés qui travaillaient précédemment dans la société et dont le contrat s’était achevé. Il estime par ailleurs « essentiel » que la direction réfléchisse à nouveau au nombre de CDI à mettre en œuvre dans ses usines espagnoles, voire même qu’il envisage d’augmenter ce chiffre.

Plan industriel de 2012

La production des modèles Kadjar et Megane sont le fruit du plan industriel mis en œuvre par Renault en Espagne à la fin de l’année 2012. Après avoir signé un accord de compétitivité avec les syndicats, le constructeur français avait ainsi sécurisé la production des quatre sites espagnols pour dix ans.

Succès du New Kadjar

Renault vient de lancer au mois de janvier la commercialisation du New Kadjar, une nouvelle version qui évolue en terme de confort, de qualité et de l’ergonomie. Le succès commercial de ce modèle après son lancement, associé à l’augmentation de la demande de Mégane, entraînera une augmentation de la production de l’usine de Palencia.

L’avis de Leblogauto.com

Ne serait-ce que pour la sérénité d’esprit de ses salariés, il semblerait un tantinet judicieux que Renault adapte ses effectifs  en ayant une vision moyen terme, si ce n’est long terme. Ce qui permettrait ainsi d’éviter un jeu de montagnes russes bien désagréable et pas forcément de nature à offrir une bonne image … Certes, l’emploi constitue désormais une « variable d’ajustement »  mais chaque concept à tout de même ses limites.

Réduire l’effectif en juillet pour l’étoffer à nouveau 6 mois après,  et, qui plus est, grâce au succès rencontré par de nouveaux modèles, laisserait presque apparaître une mauvaise anticipation. Manque de confiance en soi  ? … pourrait peut-être dire un psychologue …

Reste que pour appréhender – financièrement et de manière factuelle – l’intérêt de ces deux opérations successives, il est nécessaire de connaître les gains ainsi obtenus par Renault en terme de baisse des charges salariales. En comptabilisant également d’éventuels coûts liés à la réorganisation des équipes et à l’adaptation des chaînes de production en conséquence.

Sources : El Mundo, eleconomista.es

Photo : Renault

Poster un Commentaire

22 Commentaires sur "Renault Palencia : retour de la 3eme équipe grâce au New Kadjar"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Verslefutur
Invité

« il est nécessaire de connaître les gains ainsi obtenus par Renault en terme de baisse des charges salariales » = ++ d’argent dans les poches du pauvre Carlos 🙂

SAM
Invité

Oui mais le chômage ce sont les Etats et pas Renault qui les paient …
On aimerait que Kadjar et Mégane soit produits en France … mais bon.

Invité

les différents éléments des Megane et Kadjar (moteurs, châssis, boites …) sont déjà majoritairement produits en France !

Gérald
Invité

Ca représente quel pourcentage sur la valeur ajoutée totale du véhicule? Bien peu, malheureusement…

Invité

OSEF, le principal est que ça fasse travailler NOS ouvriers français

Gérald
Invité

Il travaillent au final peu pour ces voitures, bien moins que ceux de Peugeot pour la 308/3008 ou Citroën pour la C4

SGL
Invité

N’oubliez pas la notion du lieu R&D qui est au moins aussi importante que la chaîne de production !
Airbus construit en Chine ou aux USA sont considérés comme des produits Européens.
Dacia est souvent considéré comme des produits Français, même si la marque est roumaine ! (comme le lieu de production)
Bugatti est considéré comme des produits Français, pour des raisons historiques et surtout commerciales… Histoire de ne pas casser le mythe !
Volvo est encore considéré comme Suédois, mais sa branche VE, Polestar tire de plus en plus vers la Chine.
JLR sont encore Anglais … Mais dans 10 ans !?
Etc.

Invité

bizarre pat d pau, tu a oublié le site de Cléon EN FRANCE pour ce qui est des « moteurs (y compris électrique) et de boîtes de vitesses pour toute la gamme Renault. Elle fournit également des organes à Dacia, Renault Samsung Motors, Nissan dans le cadre de l’Alliance, Général Motors, Fiat et Daimler » !?!
https://group.renault.com/groupe/implantations/nos-implantations-industrielles/usine-cleon/

lataupe2B
Invité

Cette gestion est malsaine mais la loi l’autorise pourquoi s’en priver a dû se dire Renault. Les personnes qui ont vécu les affres du chômage et des conséquences financières, morales et familiales apprécieront.

Invité

Pourquoi parler d’un « succès retrouvé pour le Kadjar » alors que celui-ci a déjà été produit à 500.000 exemplaires de par le monde ?

Lee O Neil
Invité

La Kadjar n’est pas un échec commercial mais il est quand même très loin derrière ses principaux concurrents.

En 2018 en Europe, il s’est vendu 2 fois plus de Tiguan et 2 fois plus de Qashqai. Et il y a eu 1.75 fois plus de 3008 vendus en Europe.

En France, l’année dernière le 3008 a été la 3ème voiture la plus vendue : il s’est vendu 3 fois plus de 3008 que de Kadjar en France en 2018 !

Donc le Kadjar cours après ses concurrents.

Lee O Neil
Invité

A la personne qui m’a mis un -1 sur mon message en réponse à Shooby :
ce que j’ai écrit est faux ?
Si oui, il faut le démontrer.
Si non, c’est un peu débile de mettre un -1 alors que ces données de ventes en 2018 sont disponibles facilement sur internet (suffit de chercher « ventes voitures 2018 Europe » et « ventes voitures 2018 France).

SGL
Invité

Totalement en phase avec toi @Lee O Neil
Le nombre de « -1 » sur des choses factuelles et vérifiables sont légion ici, je me fais souvent la réflexion.
(…et le +1 … c’est moi ! 😉 )

pat d pau
Invité

et l’autre +1, c’est moi et j’ai apporté des chiffres ci dessous. « Speak with data » comme on dit dans l’automobile.
Car si les infos sont faciles à trouver autant les partager avec des liens.

SGL
Invité

@shooby, oui tu as raison, mais il faut avouer que le Kadjar a pris « grave » depuis 2 ans lors de la sortie du 3008. (heureusement pour lui qu’il avait plus d’un an d’avance sur le Peugeot !)
Le restylage du Kadjar est là, avant tout pour limiter l’érosion des ventes.
Mais il reste un succès, surtout face au premier Koleos (Ya pas photo !)

pat d pau
Invité
Invité

Oui…mais non.
Face la concurrence, c’est loin d’etre un franc succes. Et si on ignore la France (une region a part entiere dans l’organisation de Renault et un marcher domestique), c’est vraiment pas beau a voir. Dans plusieurs pays, le Kadjar n’est meme pas dans le top 10 des ventes Segment C SUV.

SGL
Invité

Enfin @lolman77, même s’il n’est pas un best-seller dans le monde, Renault revient de loin.
Le Koleos 1er génération faisait au mieux 21 700 exemplaires par an contre plus de 111 700 Kadjar en année pleine (la plus mauvaise année connue aujourd’hui)
Sacrée amélioration ! d’autant qu’au moins 60 % appartient déjà au Qashqai… et pourtant ce dernier ne baisse pas !
Le bilan et donc extrêmement positif !

Thomas
Invité

Parce qu’au moment de son lancement et les mois qui ont suivi, le 3008 II n’existait pas encore 😀

2 0 8
Invité

Pendant ce temps à Douai..

wpDiscuz