Accueil Nissan José Munoz en congés pour Nissan ou mis à l’écart ?

José Munoz en congés pour Nissan ou mis à l’écart ?

1525
3
PARTAGER

Enième conséquence de l’affaire Ghosn au sein de Nissan. Dans un communiqué diffusé samedi, le constructeur japonais a indiqué que José Munoz, haut dirigeant de Nissan, avait pris un congé. Les optimistes estimeront que ces « vacances » pourraient lui permettre d’être plus disponible pour pouvoir se concentrer sur le dossier, voire sur l’avenir de l’entreprise suite à la tempête générée par la mise en détention du dirigeant, d’autres pourront penser au contraire qu’il a été écarté par Nissan … car considéré comme étant un peu trop proche du pouvoir.

José Munoz en congés pour se concentrer sur des tâches spéciales

Un porte-parole de Nissan a précisé samedi que José Munoz avait pris ce congé pour « lui permettre de soutenir l’entreprise en se concentrant sur des tâches spéciales résultant des événements récents ».

L’annonce du congé du directeur de la performance de Nissan intervient en effet juste avant la comparution de Carlos Ghosn mardi devant un tribunal japonais. Placé en détention au Japon depuis le 19 novembre dernier, l’ancien PDG de Nissan est soupçonné de malversations financières.

Précisons que c’est Carlos Ghosn lui-même qui est à l’origine de cette demande d’audience publique. Il a en effet indiqué souhaiter connaître les motifs de sa détention.

Participation de Munoz au CES annulée

Première conséquence de ces congés qui n’en sont pas : la participation de José Munoz au Consumer Electronics Show (CES de Las Vegas) qui se tient cette semaine à Las Vegas, est de ce fait annulée.

Munoz, proche de Ghosn et adversaire de Saikawa  ?

José Munoz, est considéré par de nombreuses personnes comme un proche allié de Carlos Ghosn. Après avoir rejoint Nissan en 2004 en Europe, il a piloté l’expansion du constructeur en Amérique du Nord après la crise financière de 2008.

Selon le Wall Street Journal, José Munoz serait si proche de Ghosn  … qu’il aurait été vu comme un possible successeur de Hiroto Saikawa.

Début décembre, le WSJ affirmait ainsi que selon des sources proches des discussions internes chez Nissan, certains membres du constructeur japonais voyaient José Munoz comme un potentiel candidat au poste de Hiroto Saikawa.

Jusqu’à la fin de l’année 2017, José Munoz était à la tête des opérations de Nissan en Amérique du Nord et a dirigé la campagne visant à accroître la part de marché du constructeur aux États-Unis. En mars 2018, José Munoz a été nommé responsable des opérations en Chine et est resté responsable de la performance de Nissan.

Cependant, ces derniers mois, Hiroto Saikawa aurait reproché à José Munoz la baisse de la rentabilité de Nissan observée aux États-Unis.

Pour Les Echos, cela ne fait même aucun doute. « Nissan semble décidé à nettoyer au plus vite le groupe de l’influence et des  réseaux » de Ghosn  affirme le journal, suite au congé pour le moins soudain de José Munoz. Déclarant que Nissan « écarte » ainsi « les proches » du PDG de Renault.

Sources : Reuters, Nissan, Wall Street Journal, Les Echos

Crédit Illustration : Nissan

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "José Munoz en congés pour Nissan ou mis à l’écart ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Luc
Invité

En congés payés ou pas? …

wizz
Membre

il avait vite compris qu’il aurait le choix entre « congé casse toi de Nissan » ou « congé logé à côté de Ghosn »

Invité

Mais à part ça, l’Alliance Renault-Nissan n’est pas en danger selon Saikawa

wpDiscuz