Accueil Electriques Formule E – Santiago ePrix 2019 : Bird à tire-d’aile

Formule E – Santiago ePrix 2019 : Bird à tire-d’aile

439
2
PARTAGER

Sam Bird remporte une très belle victoire après un ePrix de Santiago passionnant mais poussiéreux. Pour Wehrlein, c’est un premier podium en carrière, devant Abt.

La formule E de seconde génération oblige à revoir les circuits (tant mieux). Ici au Chili, ce sont plus de 2,3 km qui devront être parcourus durant 45 minutes + 1 tour. Le circuit est un peu poussiéreux, écrasé par la chaleur (37° à l’ombre), mais les spectateurs sont au rendez-vous.

Di Grassi a signé la pole. Mais, une règle FIA prise juste avant ce weekend l’a privé de cette dernière. Elle revient à Buemi qui retrouve la pole après des mois de disette. Que s’est-il passé pour Di Grassi ? Il a trop freiné dans son tour de décélération. Oui, cela peut paraître stupide, mais en fait la FIA veut éviter une possible triche. En freinant très fort dans le tour de décélération, on chauffe les pneus, les jantes et on pourrait masquer une pression hors limite. Buemi est donc en pole devant Wehrlein, Abt et Bird.

Départ

Buemi ne se loupe pas au départ. Il doit quand même résister à Wehrlein. Derrière cela se frotte sans dommage apparents. L’ancien protégé de Mercedes met la pression sur le pilote Nissan e-Dams. Drapeau jaune. Dillmann est arrêté en pleine ligne droite. Mais, il repart. A-t-il dû rebooter sa voiture ? Di Grassi a coupé la chicane, il y a enquête pour savoir s’il a gagné un avantage ou non dans la manoeuvre.

Après 5 minutes, Buemi a creusé un petit écart sur Wehrlein. Le Suisse déclenche son premier mode attaque. Pour rappel, chaque pilote dispose de deux de ces modes. Pour le déclencher, il faut passer par une zone précise du circuit qui vous fait perdre un peu de temps. Mais, vous disposez alors de 4 minutes de puissance accrue (225 kW contre 200 en temps normal). Très belle manoeuvre de Buemi qui est reparti juste devant l’Allemand. Günther a aussi coupé la chicane et est sous enquête. Pour JEV, la course n’est pas un long fleuve tranquille. Il est toujours 14e devant son coéquipier Lotterer.

10 minutes

Lotterer qui rate son freinage et envoie une BMW dans l’arrière train de la FE de Vergne cela n’arrange pas les affaires sur champion du monde en titre. Tête à queue et 20e ! Bird qui a activé son mode attaque finit par passer Wehrlein au prix d’un freinage « kawabunga ». Les modes attaque sont activés de partout ! Très belle attaque de Sims sur Günther. Massa se fait tasser contre le mur. Elles sont solides ces Gen2 !

Günther est à l’arrêt et provoque un drapeau jaune. Sims a visiblement poussé Mortara au tête-à-queue. Voilà Sims 5e provisoire. Devant, Buemi est chassé par Bird. Wehrlein n’a pas pu récupérer sa 2nde place malgré le mode attaque. La voiture de Günther est toujours en piste, avec son pilote. Et Lopez se fait balancer par Di Grassi ! « Full course yellow » (FCY). Pour rappel, cela oblige les pilotes à ralentir fortement (à 50 km/h) comme s’ils étaient derrière une voiture de sécurité. Les écarts sont conservés en théorie.

20 minutes

Le FCY est dommage pour les pilotes ayant activé leur mode attaque. C’est en revanche bon pour ceux qui seraient un peu courts en batterie. Certains vont sans doute activer un mode attaque durant le FCY. On perd moins de temps, mais c’est un pari. Si le FCY s’éternise, c’est du gâchis. On roule de nouveau à Santiago ! Bird tente un truc sur Buemi qui ne se laisse pas faire et conserve la tête.

Alors qu’il faisait une bonne course, Vandoorne s’explose dans les barrières. Visiblement la voiture n’a pas tourné. Rebelote, FCY ! Buemi, Bird, Wehrlein sont littéralement roue dans roue. Drapeau vert ! On a dépassé la mi-course et les voitures passent sous la barre des 50% de capacité. Bird fait vraiment le forcing derrière Buemi. Sous la pression, Buemi bloque une roue et tape le mur. La suspension est cassée. Abandon alors qu’il pouvait viser sa première victoire. 5e abandon sur 22 Participants.

30 minutes

Bird est en tête et prend un mode attaque. Il a perdu 1,2 secondes sur Wehrlein mais reste devant. 7 pilotes prennent le mode attaque alors qu’il reste environ 15 minutes de course. Sims est sur le podium provisoire. Vergne abandonne. Soit il y a un souci sur la voiture, soit DS-Techeetah n’avait plus d’espoir de point. Da Costa rentre aussi aux stands ! Hécatombe…est-ce la chaleur ?

Mortara pousse Frinjs dans le mur ! Le pilote Envision-Virgin est furieux et se rate au virage suivant. Lotterer fait l’intérieur à Evans qui résiste.

5 dernières minutes

Wehrlein déclenche son deuxième mode attaque et se rapproche de Bird. Ce dernier se place de manière à forcer Pascal à aller dans la partie sale s’il veut passer. Superbe passe d’arme. En activant lui aussi son mode attaque, Lotterer a perdu une place sur Lopez. Rowland est dans le mur ! Va-t-on terminer sur un nouveau full course yellow ?

Bird a fait un super boulot pour annihiler le mode attaque de Wehrlein. Mais, ce dernier a 2% de batterie en plus. Suffisant pour porter une attaque d’ici 1 minute + 1 tour ? Incroyable, Wehrlein ralentit complètement ! La température de la Mahindra atteint sans doute des sommets. C’est confirmé. Chez Mahindra on lui demande de conserver la 2nde place déjà significative. Chez Envision-Virgin, c’est l’électricité qui inquiète.

Arrivée

Bird l’emporte à Santiago ! Très belle victoire après une bagarre avec Buemi qu’il a poussé à la faute. Wehrlein prend une belle seconde place devant Sims (qui était sous enquête pour avoir provoqué un accident). A la radio, on rappelle la nouvelle procédure sur les freins. Ce serait ballot de perdre sur tapis vert.

Di Grassi boit le calice jusqu’à la lie. Il prend 10 secondes de pénalité pour avoir provoqué une collision et sort des points. Il va pouvoir encore se plaindre à la télévision. Sims prend aussi une pénalité (pourtant sur les images ralenties ce n’est pas évident). Il perd son podium et BMW aussi. C’est ABT (Audi Sport ABT Schaeffler) qui le récupère. Sims recule à la 8e place. Lopez passe lui aussi sous investigation. Un ePrix un peu fou, il recule de la 7 à la 10e place.

Pour Vergne et Techeetah, c’est une grosse désillusion. C’est la première fois depuis mai 2017 qu’ils n’ont aucune voiture dans les points. Pour Vergne, il ne faut pas trop laisser de points comme cela sous peine de ne plus pouvoir prétendre à sa propre succession.

Classement du ePrix de Santiago

Classement du championnat pilotes

Sam Bird prend la tête du championnat pour 2 points sur D’Ambrosio. Da Costa et Vergne repartent de Santiago avec 0 points et se retrouvent à 15 points du Britannique.

Pos Driver Team Points
1 Jérôme D’AMBROSIO MAHINDRA RACING 44
2 Sam BIRD ENVISION VIRGIN RACING 43
3 António Félix DA COSTA BMW I ANDRETTI MOTORSPORT 28
4 Robin FRIJNS ENVISION VIRGIN RACING 28
5 Jean-Éric VERGNE DS TECHEETAH FORMULA E TEAM 28
6 Mitch EVANS PANASONIC JAGUAR RACING 22
7 Daniel ABT AUDI SPORT ABT SCHAEFFLER 21
8 André LOTTERER DS TECHEETAH FORMULA E TEAM 19
9 Pascal WEHRLEIN MAHINDRA RACING 18
10 Alexander SIMS BMW I ANDRETTI MOTORSPORT 18

Classement championnat constructeurs

Envision Virgin prend la tête du classement provisoire devant Mahindra. Avec son faux pas, DS Techeetah recule à la 3e place. A noter que HWA, l’éminence de Mercedes en Formule E est la seule équipe à 0 point (Vandoorne et Paffett).

Pos Equipe Points
1 ENVISION VIRGIN RACING 71
2 MAHINDRA RACING 62
3 DS TECHEETAH FORMULA E TEAM 47
4 BMW I ANDRETTI MOTORSPORT 46
5 AUDI SPORT ABT SCHAEFFLER 30
6 PANASONIC JAGUAR RACING 23
7 NISSAN E.DAMS 21
8 VENTURI FORMULA E TEAM 12
9 NIO FORMULA E TEAM 2
10 GEOX DRAGON 1
11 HWA RACELAB 0

Illustration : Formule E

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Formule E – Santiago ePrix 2019 : Bird à tire-d’aile"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Santiago du Chili, pas San Tiago, ça s’écrit en un seul mot 😉

wpDiscuz