Accueil Ford Détroit 2019 : Mustang Shelby GT500, que reste-t-il aux « tuners » ?

Détroit 2019 : Mustang Shelby GT500, que reste-t-il aux « tuners » ?

1637
15
PARTAGER
Mustang Shelby GT500

Le salon de Détroit voit une vilaine méchante bébête être lancée par Ford ou plutôt Shelby. La Mustang Shelby GT500 et ses plus de 700 chevaux vont arracher l’asphalte.

Bon, ce sera sans doute la gomme qui y restera. Mais visuellement quelle belle claque non ? La Ford Mustang paraîtrait presque toute gentille quand on voit cette « gueule » avant prête à bouffer du moustique. Mordu par le Cobra, le Mustang fait sa mue. L’avant reçoit de grosses ouvertures bien larges, la calandre semble béante grâce au traitement en noir de la partie milieu.

Le capot est bien bombé (l’évent permet un gain d’appui aéro en plus de refroidir le bouilleur) et les ailes galbées. Et à l’arrière, la Mustang Shelby GT500 peut recevoir l’aileron de la Mustang GT4. En fibre, il peut être braqué « rapidement » pour donner plus d’appui à haute vitesse lors des sessions circuit.

A l’intérieur, Shelby met du carbone un peu partout. Cela reste une Mustang avec son ergonomie « spéciale », mais cela rend bien. Les sièges sont encore plus baquets et son signés par le cobra, emblème du préparateur.

La Ford de route la plus puissante

Le poney sauvage se fait bestial. Le V8 compressé de 5,2 litres développe « plus de 700 chevaux » selon Ford. Cela en fait la Ford de route la plus puissante jamais produite en série. Même la Ford GT II est dépassée avec ses 656 chevaux « seulement ». Le moteur est accouplé à une boîte à double embrayage automatisée « ultra-fast TREMEC 7-speed ». Moins de 100 ms le passage de rapport. Le compresseur est fabriqué par Eaton (un 2,65 litres).

De quoi balancer un 0 à 100 km/h en 3,5 secondes environ mais surtout un quart de mile en moins de 11 secondes. De quoi causer lors de runs sauvages. Mais, la Mustang Shelby GT500 ce n’est pas qu’un gros moteur et une voiture faite pour les dragstips.

Une vraie voiture de course ?

Les bras de suspension ont été redessinés, les suspensions revues, et les propriétaires de la Shelby pourront ajuster le carrossage des roues avant. Les suspensions sont toujours des « MagneRide », la voiture contrôle électroniquement la réponse des amortisseurs via un fluide « magnéto-rhéologique ». Avec un champ magnétique appliqué, le fluide change de propriété de viscosité. En fonction du mode sélectionné (normal, sport, track et drag) et de la vitesse, l’accélération, le freinage, le volant, etc. l’électronique choisit la réponse d’amortissement la plus appropriée.

Pour les roues, les clients ont le choix entre les 20 pouces en alliage d’aluminium forgé ou carrément des jantes en carbone, plus légères et qui réduisent donc le poids non suspendu (et donc la maniabilité). De série, la voiture aura des Michelin Pilot Sport 4S, mais avec le pack carbone, on passe au Michelin Pilot Cup 2. Du semi-slick bien tendre bien collant à la route.

Pour freiner le missile sol-sol, Shelby a fait appel à des Brembo 6 pistons qui viennent mordre des disques de 16,53 pouces de diamètre (42 cm) de chez les Allemands de SHW à l’avant et 14,56 pouces (37 cm) à l’arrière.

L’avis de Leblogauto.com

Physiquement, cette Ford Mustang passée entre les mains de Shelby est très désirable. Bourrée de testostérone, elle semble prête à brutaliser tout ce qui passe à sa portée. En plus, elle se paie le luxe de dépasser en puissance pure la Ford GT ! Franchement, on adore.

Bon, fini de rêver ! Déjà le prix n’a pas été annoncé. Il devrait être très salé. En outre, la voiture devrait être commercialisée à l’automne 2019. Mais, surtout, elle restera aux USA. Certains lecteurs expatriés au pays de l’Oncle Sam auront sans doute la chance de la croiser ou de l’essayer. Heureux veinards !

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Détroit 2019 : Mustang Shelby GT500, que reste-t-il aux « tuners » ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AlphaSyrius
Invité

« Certains lecteurs expatriés au pays de l’Oncle Sam auront sans doute la chance de la croiser ou de l’essayer. Heureux veinards ! »
La voir oui, pour le road test, ca risque d’etre plus rude 😀

Turboy
Invité

Pas sûr, je croise plus de GT500 et GT350 importées en Suisse que je n’en ai croisées aux USA et au Canada.

Turboy
Invité

Il me semble qu’elle conserve les feux avant de la version pré facelift…

MINI_Stig
Invité

Exactement 🙂 J’adore au passage celui qui a mis un « j’aime pas » à quelque chose d’objectif comme ici… ^^ (mais c’est pas grave !)

AXSPORT
Invité

Surement un vieux grincheux écolo/bobo/pro-européen…..
😉

Rickyspanish
Invité

Quel monstre ! ça doit être un régal niveau bruit !
Par contre, sur certains sites US, il y a un peu de déception chez les puristes sur l’absence de boîte manuelle…
En tout cas, à côté de cette GT500, la version normale fait presque voiture de secrétaire … (ce qui respecte bien l’histoire de la Mustang)

AXSPORT
Invité

En boite auto ?
Pas sur que ça plaise aux ricains……

double-d
Invité

la Mustang la plus élaborée depuis sa naissance , plus puissante que la GT et surtout elle garde une des choses qui a fait le mythe des voitures US le V8, plus de 700 ch bravo Mr Ford une cheval très sauvage avec du sang de Cobra , un rêve qu’il sera peut être possible de voir en Europe grâce des importateurs « privée » j’ai déjà vu des Shelby 350GT dans l’hexagone ,longue vie au poney sauvage de Ford

Jc juncker
Invité

Faut regarder du Belux pour l Import. Ici une concession Ford est distributeur officiel shelby. Et la mustang est un modèle assez courant au Lux

wpDiscuz