Accueil Citroën Essai Citroën C5 Aircross THP 180 ch

Essai Citroën C5 Aircross THP 180 ch

8463
41
PARTAGER
Essai Citroën C5 Aircross (2018)

Ce Citroën C5 Aircross, on l’attendait de pied ferme ! Le cousin du Peugeot 3008 entend bien se tailler une belle part du gâteau que représente le marché des SUV, en appliquant sa propre recette. Nous nous sommes rendus au Maroc pour le mettre à l’épreuve, où certaines routes du réseau secondaire se révèlent parfois hostiles aux véhicules.

Sacré look!

Citroën enrichit son catalogue d’un SUV, dont il partage la plateforme EMP2 avec d’autres modèles du groupe PSA. En revanche il affiche un style propre à la marque, qui permet de l’identifier comme un véhicule du constructeur au premier coup d’œil. On retrouve ainsi la calandre à deux niveaux chère aux designers avec une touche de modernité en plus.

Le profil s’apparente à celui du petit C3 Aircross dans des dimensions supérieures et avec plus d’élégance. Les Airbumps, une des signatures du style en vogue chez Citroën, habillent logiquement les portières de façon discrète. L’arrière, la partie la plus sobre, affiche des quadri-feux de leds, que l’on reconnaîtra assez facilement chaque fois que l’on suivra un C5 Aircross sur la route.

Essai Citroën C5 Aircross (2018)

Sièges au confort remarquable

A bord, Citroën se distingue par une présentation moderne ayant beaucoup de style. Là encore, on reconnaît bien la patte maison. Les usagers de C4 Cactus par exemple ne se sentiraient pas dépaysés. On retrouve tous les équipements du Peugeot 3008 notamment, agencés d’une manière différente. Par exemple ici pas de I-cockpit, ce qui facilite la lecture de l’écran couleurs derrière le volant pour tout le monde.

Essai Citroën C5 Aircross (2018)

Les sièges font preuve d’un confort remarquable, et le généreux espace à bord participe à la bonne atmosphère générale. Les assises indépendantes, inclinables et coulissantes à l’arrière plairont sans aucun doute, sauf peut-être aux plus larges gabarits. Le grand écran central tactile manque de quelques raccourcis, un reproche du système qu’on formulait déjà dans le 3008. Cependant il ne manque pas de fonctions pour servir notamment le divertissement.

Moteur idéal pour les gros rouleurs

Le moteur THP 1.6 de 180 chevaux se fait un peu entendre. Mais la gestion de la boite automatique se fait de suffisamment bonne manière pour limiter les montées en régime, sauf quand on réclame logiquement le maximum de puissance. Il nous laisse disposer d’un bon couple dans la plupart des situations, mais la transmission se montre parfois un peu hésitante entre deux rapports lorsqu’on accélère un peu plus franchement. Heureusement le mode manuel peut y pallier.

Sur les routes de montagne menant jusqu’à Oukaimeden, notre consommation se montrait plutôt raisonnable, malgré notre rythme haché, avec un chiffre entre 9 et 10 litres. Ce bloc s’est révélé être un compagnon idéal pour nos longues liaisons, avec un bon équilibre entre confort d’utilisation, puissance et consommation. Les gros rouleurs peuvent se tourner vers lui sans crainte, surtout avec le litre de gazole au tarif désormais supérieur à celui de l’essence.

L’atout: suspensions à butées hydrauliques

Ce qui surprend le plus au volant de ce nouveau Citroën C5 Aircross ? Son chassis. Avec les suspensions à butées hydrauliques, le constructeur aux chevrons nous a concoctés un compromis de haut vol. En premier lieu, cet amortissement maximise le confort. Quelques nids de poules marocains ont bien essayé de nous effrayer. On les a tout simplement survolés en douceur, sans avoir cette désagréable impression d’exploser le pneu dans le choc.

On se sent donc très à l’aise à bord, mais le dynamisme y perd, si on le confronte à un Peugeot 3008. Qu’on se rassure, le Citroën tient plutôt bien la route, il ne glisse pas. Les mouvements de caisse plus marqués ne poussent pas à une conduite sportive. Les passagers vous remercieront. On prend du plaisir à rouler pendant des heures à son volant, sans se soucier de l’état des routes. Sur les pistes roulantes, on peut foncer sans se méfier. La haute garde-au-sol nous autorise même quelques fantaisies sur les chemins difficiles.

Essai Citroën C5 Aircross (2018)

Un concurrent redoutable

Le Citroën C5 Aircross avec son style bien à lui, s’affiche d’ores et déjà comme un concurrent redoutable. Son bel espace à bord, son confort, son agrément de conduite et ses équipements sont autant d’atouts qui lui offrent un gros potentiel commercial. Car en termes de tarifs, notre 180 ch s’échange contre 33 100 € minimum avec un petit malus. Ses camarades de proche puissance démarrent plus haut, avec une moindre dotation parfois. On tient ici la meilleure Citroën pour tailler la route depuis longtemps.

+ ON AIME
  • Look
  • Confort
  • Equipements
ON AIME MOINS
  • Boite parfois hésitante
  • Dynamisme un peu en retrait
  • Ergonomie écran tactile
Citroën C5 Aircross
Prix (à partir de) 24 700 €
Prix du modèle essayé 36 250 €
Bonus / Malus +90 € (barême 2019)
Moteur
Type et implantation  4 cylindres en ligne Turbo injection directe – Ess.
Cylindrée (cm3) 1 598
Puissance (kW/ch) 133  / 181
Couple (Nm) 250
Transmission
Roues motrices  av
Boîte de vitesses  automatique 8 rapports
Châssis
Suspension avant  pseudo McPherson
Suspension arrière  à traverse déformable
Freins  à disques
Jantes et pneus  235/55 R18
Performances
Vitesse maximale (km/h) 219
0 à 100 km/h (s)  8,2
Consommation
Cycle urbain (l/100 km) NEDC  7,1
Cycle extra-urbain (l/100 km) NEDC  4,9
Cycle mixte (l/100 km) NEDC  5,7
CO2 (g/km) NEDC  128
Dimensions
Longueur (mm)  4 500
Largeur (mm)  2 099
Hauteur (mm) 1 689
Empattement (mm) 2 730
Volume de coffre (l)  580
Réservoir (l)  53
Masse à vide (kg)  1 430

Poster un Commentaire

41 Commentaires sur "Essai Citroën C5 Aircross THP 180 ch"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Rickyspanish
Invité

Pas fan des SUV mais ce C5 a une bonne gueule et une allure générale plutôt bien équilibrée avec de jolies courbes simples. Je le préfère en tout cas au Peugeot trop tarabiscoté niveau design.
En revanche, pas fan du blanc même si c’est bien pour le reportage pour voir les formes et les galbes. Je serais curieux de le voir dans une couleur plus sombre avec quelques inserts couleurs pour le rendre un peu plus sport et « méchant ». Du bon boulot de la part de Citroën (comme régulièrement depuis qq temps)

SGL
Invité

Le bon côté, est qu’il soit différent malgré plus de 60 % éléments communs.

Thomas
Invité

Même l’Opel Grandland X ne lui ressemble pas, les SUV PSA sont vraiment très différenciés 😉

Bizaro
Invité
Clairement, un SUV qui prend soin de ses passager et non uniquementdu chrono, c’est plutôt agréable. Une familiale qui joue son rôle et qui donne à papa ou maman l’emballage à la mode façon baroudeur des villes. En plus Citroën ce démarque certes des cousins mais aussi de toute la concurrence! Là où question SUV et style on tourne un en rond. En plus le prix n’est pas excessif. Espérons que le look en rondeur différent de la concurrence ne soit pas trop excentrique pour la clientèle. En tout cas n’étant pas client des SUV, il serait mon choix si… Lire la suite >>
panama
Invité

Une très bonne voiture mis oubliez définitivement cette version essence. 10l/100 sur toute c’est juste énorme – et prévisible.
La version hybride qui va sortir, avec ses roues arrières enclenchables (jusqu’à 70 km/h si j’ai bien compris) sera autrement plus aboutie côté motorisation.

Lolo
Invité

La conso n’a rien de surprenant, je fais pareil avec la mienne (même poids, même puissance, allemande)
Reste que oui un hdi fera sûrement 2 litres de moins.

AXSPORT
Invité

Et plus costaud !!!

wizz
Membre
1430kg annoncé à « vide » rajouter le plein d’essence, peut-être 2 personnes à bord, bagages, on doit être dans les 1700kg minimum Sur les photos, on voit une zone montagneuse. Recherche sur Oukaimeden, on constate que c’est une station de ski marocaine, dont le bas de la station est à 2600m. Sur les photos encore, on voit la neige, et un col. Ils ont fait beaucoup de montée. Merci Isaac Newton. Bref, une consommation de 9-10 litres dans de pareils conditions, c’est miraculeux. Ceux qui pensent que c’est beaucoup trop ne sont jamais partis à la montagne pour avoir connu ce… Lire la suite >>
panama
Invité

Vivant en haut d’une colline et ayant les stations de ski à 1h30 de route, je connais parfaitement ce genre de situation. Merci !

wizz
Membre

et donc une consommation de 10L/100km, ce n’est pas énorme. C’est juste normal

Lee O Neil
Invité

Le C5 Aircross plug-in hybride aura la version 4X2 de 225 chevaux.
Les plug-in hybrides en 4×4 (pour 300 chevaux) seront pour le 3008 et le DS7.

https://www.leblogauto.com/2018/10/mondial-paris-2018-live-citroen-c5-aircross-hybride.html

SGL
Invité

Encore des consommations mensongères NEDC !
A plus 1,6 T avec le plein et les bagages, le diesel à un bel avenir pour longtemps.

Damkit
Invité

Sur un gros véhicule comme ce SUV et à la montagne, cela m’étonnerait qu’un diesel fasse du 6l/100km.

SGL
Invité

Certainement, mais le diesel fera toujours 2 litres environ de moins aux 100.

SGL
Invité

1,70 m de haut … le SCx ?
A 140 sur l’autoroute ça peut être important pour la consommation, là ou la logique du SUV devient problématique.

Thomas
Invité

Petit hors sujet, mais Opel vient de lâcher des photos du remplaçant du Vivaro, baptisé Zafira Life, son clone du Citroën SpaceTourer 😉

wpDiscuz