Accueil Actualités Entreprise Bosch investit dans la start-up chinoise Auto-AI (Intelligence Artificielle)

Bosch investit dans la start-up chinoise Auto-AI (Intelligence Artificielle)

250
0
PARTAGER

L’équipementier Bosch vient d’investir dans Auto-AI, une start-up chinoise spécialisée dans l’intelligence artificielle pour le domaine automobile. Ce type de technologie constitue un des éléments moteurs du groupe à l’heure actuelle. La société chinoise emploie quant à elle près de 1000 personnes dans l’Empire du Milieu.

Auto-AI : start-up dans les nouveaux services de mobilité

AutoAI a été fondée en avril 2018 et compte près de 1 000 employés à Pékin, Shanghai, Shenzhen, Dalian et Shenyang. La start-up est une filiale à 100% de NavInfo, spécialisée dans la fabrication de cartes géographiques numériques et de produits de télématique. La société propose également un service d’information dynamique du trafic. NavInfo détient également une participation minoritaire dans Here, fournisseur allemand de cartes géographiques.

AutoAI travaille avec les constructeurs automobiles, les clients industriels et les partenaires de l’écosystème pour fournir des services à la prochaine génération de véhicules autonomes. Elle développe des solutions pour « l’Internet des véhicules », c’est-à-dire l’utilisation des services Internet en mobilité.

Le poids de la Chine : un atout de taille

Bosch a participé à un tour de table d’un montant total de 104 millions de dollars par l’intermédiaire de Robert Bosch Venture Capital (RBVC), lequel agit comme un investisseur financier. Une sortie est d’ores et déjà envisagée à plus ou moins long terme.
L’acheteur de la participation pourrait être alors directement Bosch lui-même. Le cas échéant, l’opération serait réalisée aux conditions du marché. Les autres investisseurs figurant aux côtés de Bosch proviennent tous de Chine ou de Taiwan. Il s’agit de Tencent, Didi, Nio Capital et Advantech.

Le poids de la Chine dans l’opération constitue un argument important pour Bosch, selon l’avis même de la société.

Bosch mise sur l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle (IA) constitue un important axe de recherche pour Bosch alors que ses domaines d’applications progressent dans de nombreux domaines. AutoAI offre pour sa part un divertissement personnalisé et des informations pour la voiture connectée. La plateforme facilite également la recherche d’espaces de stationnement, informe sur les stations d’essence bon marché à proximité du véhicule et peut également proposer des services d’assurance.  Parmi les fonctionnalités proposées figurent également un boîtier télématique, une version optimisée pour le véhicule du système d’exploitation Android et des solutions de cloud.

Le marché chinois en ligne de mire

Même si une voiture est bel et bien perçue comme un produit fini dans l’Empire du Milieu, le marché chinois offre une autre ouverture en ce qui concerne l’utilisation de solutions tierces dans l’automobile.

« Auto-AI, avec ses partenaires puissants dans les secteurs de l’automobile et de la mobilité, est bien placé pour s’établir sur le marché en croissance rapide de l’Internet des véhicules en Chine », a déclaré Ingo Ramesohl, directeur de RBVC, dans un communiqué. Selon lui, le marché chinois des services de voiture connectée connaîtra une croissance rapide.

Selon le cabinet d’études de marché PWC, le marché des voitures connectées devrait passer de 0,6 milliard de dollars en 2017 à 39,5 milliards de dollars en 2030.p

Sources : Frankfüter Allgemeine Zeitung,www.gruenderszene.de , PWC

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz