Accueil Audi Essai Audi A1 : quattro de façade

Essai Audi A1 : quattro de façade

4442
68
PARTAGER
Essai Audi A1 (2018)
Voilà un vert pas banal...

La seule vraie rivale de la Mini fait peau neuve et passe à sa seconde génération. Son style franchement enjoué et sa finition léchée font grosse impression, mais elle reste pour l’instant timide sur le plan sportif.

Comment énerver le service presse d’Audi pendant le lancement de la nouvelle Audi A1 ? Facile, il suffit de leur faire remarquer que la nouvelle citadine de la marque aux anneaux se présente essentiellement comme une Volkswagen Polo au style et à la finition plus raffinés. Il faut dire que cette A1 de seconde génération reprend l’architecture MQB A0 commune à toutes les citadines du groupe Volkswagen, de la Seat Ibiza à la Volkswagen Polo (exception faite de la Skoda Fabia, toujours basée sur l’ancienne architecture).

Mais les designers et les ingénieurs d’Audi ont fait tout leur possible pour intégrer au mieux la nouvelle citadine au reste de la gamme. Si la Volkswagen Polo jouait les petites sobres (et les Golf en réduction), la nouvelle A1 multiplie les évocations historiques et se la joue sans retenue. Sa face avant agressive avec les trois encoches sur la calandre « façon Sport Quattro », tout comme sa silhouette musclée, donnent l’impression d’observer une authentique citadine ultra-sportive. Aperçue dans le rétroviseur central sur l’autoroute, vous vous sentez presque obligé de vous rabattre à droite pour la laisser filer sur la voie rapide. Sous le capot, elle ne possède pourtant que des motorisations tout ce qu’il y a de plus raisonnables pour l’instant : du petit trois cylindres de 95 ch jusqu’au 4 cylindres 2,0L de 200 ch (le même que celui de la dernière Polo GTI), il n’y a rien au niveau des anciennes A1 quattro et S1 (de 257 et 231 ch). D’ailleurs lorsque vous leur demandez quand cette nouvelle A1 recevra sa transmission intégrale et sa version « S », les ingénieurs allemands vous répondent qu’aucun projet de ce genre n’existe actuellement chez Audi.

On jurerait qu’elle développe au moins 300 chevaux via une transmission intégrale !

L’A1 en met aussi plein la vue quand vous passez à l’intérieur. Certes, les obsédés du plastique moussé pointeront du doigt les nombreuses surfaces en plastique dur, des portières jusqu’à la majeure partie de la planche de bord en passant par le bas de la console centrale. La catégorie des citadines de « segment B » avoue ici ses limites en matière de finition, puisqu’il coûterait trop cher d’utiliser des matériaux plus raffinés même quand on s’appelle Audi. Reste que s’installer à bord de la nouvelle A1 vous donne bien l’impression de monter dans l’auto la plus haut de gamme de tout le segment. La finition fait mieux que dans la Mini et le dessin saillant de la planche de bord à grand écran -et aux détails hi-tech- flattent vraiment le regard. L’écart avec une compacte premium n’a jamais paru aussi mince, et l’habitabilité généreuse ne posera problème ni aux grands gabarits à l’avant, ni aux passagers arrière.

L’intérieur renvoie celui de la Mini à l’âge de pierre.

Sur la route, pas d’histoires

Pour cette première prise en main, nous conduisons la variante quatre cylindres 1,5 litres turbo 150 ch assortie d’une boîte à double embrayage (optionnelle) et d’un amortissement passif. L’amortissement, justement, paraît relativement ferme sur les routes du sud de l’Espagne. Et s’il ne fallait pas s’attendre à un moteur fort en caractère à ce niveau de puissance, le petit bloc délivre au moins des performances suffisantes. Oubliez le mode manuel de la transmission S-Tronic, trop lente pour devenir amusante. Quant à l’équilibre général de cette machine décrite comme « sportive » par ses géniteurs, il ne fera pas frissonner l’amateur de petites GTI. Malgré sa direction rapide, son agilité naturelle et son comportement rigoureux, notre petite A1 ne procure pas plus de sensations qu’une Mini de milieu de gamme. Notez que l’auto joue à son meilleur niveau en version 2,0 litres 200 ch avec la suspension pilotée, mais cette dernière ne serait pas beaucoup plus sensationnelle aux dires de nos confrères ayant pu l’essayer sur place. Pour retrouver une A1 aussi plaisante à piloter que l’ancienne S1 à transmission intégrale, il faudra donc qu’Audi Sport consente à développer une vraie version sportive de la nouvelle citadine.

Bilan : Jolie, chère et gentille

La gamme de prix ne surprendra pas les habitués des constructeurs premium avec une grille de tarifs à peu près au niveau de ceux de son éternelle cible la Mini (32 650€ pour notre version 35 TFSI 150 Design Luxe de sommet de gamme). Avec son style pour le moins affirmé et son bel intérieur, elle se paie même le luxe de battre l’Anglaise au registre de l’audace stylistique. Sur la route, elle délivre des prestations au niveau de ce que vous pouviez attendre d’une citadine haut de gamme, sans atteindre le degré de raffinement d’une vraie compacte du segment supérieur. Mais pour trouver une A1 de seconde génération aussi intéressante à piloter qu’à regarder, il faudra vraiment attendre qu’Audi Sport conçoive une nouvelle S1. Ce qui, pour des raisons de compatibilité marketing, impliquerait le développement (coûteux) d’une version à transmission intégrale.

+ ON AIME
  • Style percutant
  • univers intérieur
ON AIME MOINS
  • Pas si sportive qu’annoncée
AUDI A1 35TFSI
Prix (à partir de) 27 550 €
Prix du modèle essayé  32 650 €
Bonus / Malus  0 €
Moteur
Type et implantation  4 cylindres en ligne – Turbo – Injection directe essence – Transversal avant
Cylindrée (cm3)  1498
Puissance (kW/ch)  110 / 150
Couple (Nm)  250
Transmission
Roues motrices Avant
Boîte de vitesses  A double-embrayage 7 rapports
Châssis
Suspension avant Pseudo McPherson
Suspension arrière  Essieu souple
Freins N/A
Jantes et pneus  215/45 R17
Performances
Vitesse maximale (km/h) 222
0 à 100 km/h (s)  7,7
Consommation (NEDC traduit du WLTP)
Cycle urbain (l/100 km) 6,5
Cycle extra-urbain (l/100 km)  4,2
Cycle mixte (l/100 km) 5,1
CO2 (g/km) 116
Dimensions
Longueur (mm)  4029
Largeur (mm)  1740
Hauteur (mm)  1409
Empattement (mm)  2563
Volume de coffre (l)  335
Réservoir (l)  40
Masse à vide (kg) 1240

Poster un Commentaire

68 Commentaires sur "Essai Audi A1 : quattro de façade"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Rickyspanish
Invité

Le profil est un peu fade mais pour en avoir croisé une en gris foncé, elle rend beaucoup mieux en vrai qu’en photo.
Par contre, 32650 € pour le modèle essayé, même en hdg … ouch !

Kaizer Sauzée
Invité

32650 boules la mauvaise copie d’ibiza…
Y’a que moi que çà fait rire ???

wizz
Membre

sinon, pour moins cher, il y a les Clio RS ou 208 GTI
et on aura surtout conservé un bon budget restant, à utiliser pour faire les pleins et de pouvoir profiter de sa voiture (au lieu de passer ses week end aux ronds points, avec un gilet jaune sur le dos…)

wizz
Membre
Quelques chiffres, histoire de relativiser les choses Disons le litre d’essence à 1.50€ Un plein de 40 litres, c’est 60€ Disons une consommation moyenne sur l’année de 10L/100km, ce qui fera 400km par plein Avec une moyenne annuelle à 10 litres et si une partie de son temps on est à 7-8 litres, alors ça sera dans les 12-13 litres pour l’autre moitié du temps… Et si on est très souvent à 6-7 litres, dans la vie de tous les jours pour aller travailler (env 200 jours par an) avec une vitesse limitée par celle de la circulation, cela signifie… Lire la suite >>
panama
Invité

Bien jolie en effet. Les prix sont stratosphériques mais justifiés.
Belle auto bourgeoise. N’oubliez pas de cocher la case « siège en cuir » sinon la revente deviendra problématique.

SGL
Invité

« Les prix sont stratosphériques mais justifiés »
Mouais… après à la revente, il ne faudra pas enfiler un gilet-jaune en bloquant les ronds-points en gueulant que la vie est trop chère !

panama
Invité

Ben oui SGL mais les Gilets Jaunes ne sont pas des Bourgeois !

Kaizer Sauzée
Invité

Ha bon ?
J’en ai dans des mini toutes neuves…

amiral_sub
Invité

La Jacqueline avec sa volvo xc90 à l’origine du mouvement, elle roule économique ?

SGL
Invité

Cette auto va certainement souffrir dans un an des modèles HdG des 208 II et Clio V.
Sa finition bonne (mais en baisse par rapport à l’ancienne) ne la sauvera pas cette fois-ci.

panama
Invité

Non SGL à ce niveau de prix on s’offre une marque.
Rien que la différence d’accueil entre une concession Audi et une Renault te conforte dans ton avis.

DiZeL
Invité

@panama : D’accord sur le « on s’offre une marque », chacun se fait plaisir comme il veut, mais je n’ai jamais compris cet argument de l’accueil en concession, surtout vu le peu de temps que j’y passe. Et si j’étais amené à y passer trop de temps, je songerais plus à changer de marque qu’à m’extasier sur la qualité du café…

SGL
Invité

Ah, mais @panama a aussi raison dans un sens. 😉
Souvent et surtout dans le haut de gamme et le luxe, l’immatériel est plus important que les vraies qualités physiques de l’objet proposer à la vente.
L’adage chez Audi est bien connu depuis les années 80 : « Plus c’est cher, mieux ça se vend ».
Le problème pour les gens un peu plus rationnels, ils trouveront sans mal, de nombreuses qualités dans les HdG des 208 II et Clio V que n’auront même pas toutes les versions des Audi A1…. Et cerise sur le gâteau, pour moins cher !

SGL
Invité

C’est tout l’art de vendre une Polo recarrossée beaucoup plus cher avec des marges bien plus confortables.
(Comme DS et bien d’autres, mais ça passe moins bien pour eux… ?)

panama
Invité

Ah SGL oui l’A1 est une Polo carrossée. Mais ça ne suffit pas, elle a bien plus ! Objectivement, si tu les mets cote à cote, tu verras les différences tout de suite – surtout à l’intérieur.
Et l’immatériel oui ça compte énormément, sinon on rouleraient tous en Dacia !

SGL
Invité

Comme une DS 3 et une C3.
C’est certains que les parties visibles doivent être différent.
Mais ce n’est certainement pas du niveau A4 VS Passat.

Commandant Tour
Invité

@panama…. franchement la qualité d accueil (et de professionnalisme des vendeurs), entre le généraliste et le premium… c’est kif kif ! C’est une légnde urbaine de croire qu’on est mieux traité chez un premium … mais bon, une fois qu’on a laissé 50k dans une auto, on va pas se dédire en disant que c’est de la m…. d’où cette croyance tenace

SGL
Invité

Comme certains premiums qui décotes plus vite que des généralistes, du coup perdant à l’achat il y a le deuxième effet Kiss Cool à la revente

pat d pau
Invité

exact et c’est la ou la pub est encore plus balaize.. tu vas pas dire a ton entourage.. « j’ai un produit de luxe mais c’est pas top ».
y’a eu le meme probleme chez les taxis en Merco à 60k€… puis apres les gros pb electronique de 2006.. ils sont parti chez Toy, Lexus et pour bcp moins cher que Merco, ils sont chez Skoda.

panama
Invité

Ah non Commandant : je n’ai JAMAIS été mal reçu chez BMW, Mini et tout particulièrement chez Merco-Benz.
En revanche chez Renault, je peux dire que j’ai été mal reçu à chaque fois.
Quand on paye très cher une voiture on n’accepte pas la désinvolture.

Jc juncker
Invité

Panama. Il y a un problème de formation chez la plupart des vendeurs de vp en France notamment dans le premium. Va visiter des concessions au Lux . Tu y verra le fossé entre les 2 pays. Tu peux essayer des amg s/rs sans soucis et tout seul. Même pour une 308 en France le veudeur ñ à pas voulu la laisser à ma femme et moi .

beniot9888
Invité

J’ai déjà accompagné mon père dans une concession Audi, on y a été royalement ignoré par les vendeurs. Il voulait renouveler son A3, mais il ne devait pas être assez bien habillé, je suppose.

Des vendeurs de merde, il y en a partout.

Invité

c’est bizarre ce que tu dis, panama, car au niveau du classement des SAV des constructeurs automobiles, on a des choses très différentes de ce que tu énonces ! Par exemple, sur ce classement (de 2010 certes), on a :
1 : Renault / Dacia
3 : BMW / Mini
4 : Citroen
5 : Mercedes
9 : Peugeot
10 : Audi
18 : VW
24 (et dernier) : Smart

https://www.apres-vente-auto.com/c20013-actualitpubliques/2081-distributeurs-vn-3

PS : si une étude plus récentes de ce genre existe, je suis preneur 😉

panama
Invité

Shooby : les attentes d’un propriétaire de Merco Benz ou de Mini ne sont les mêmes que celles d’un proprio de Dacia.

Invité

oua, quelle jolie dérobade, panama : je te dis que ton phantasme d’un meilleur accueil chez les BAM que chez les généralistes n’est qu’un phantasme, tu me réponds que « es attentes d’un propriétaire de Merco Benz ou de Mini ne sont les mêmes que celles d’un proprio de Dacia » !

panama
Invité

shooby : je voulais juste dire que le client Merco-Benz sera beaucoup plus exigeant sur l’accueil que celui d’une Dacia

DiZeL
Invité
@panama : Je ne vais pas remettre en question tes expériences avec les vendeurs de chez Renault (j’en ai pas eu assez pour ça) mais vraiment, c’est un de tes vrais critères, l’accueil en concession ? Le choix d’une voiture avec laquelle tu vas passer plusieurs années va se décider entre autre sur l’heure que tu vas devoir passer avec un commercial plus ou moins sympa ? Je serais surpris que quand tu entres dans une concession tu ne saches pas tout ce que tu as besoin de savoir, voir que tu sois déjà décidé sur le modèle exacte, la… Lire la suite >>
pat d pau
Invité

« on s’offre un marque » en fait, tu réponds au désir marketing qu’ils ont suscité en toi.

avant on achetait un produit, toi tu achetes une marque. tu t’es fait avoir par les Pub.. en meme temps ca sert a ca et ca marche bien, la preuve

SGL
Invité

Il y a un problème de taille chez VW et Audi, leur Polo et A1 (les autos sont cousines) ne sont pas réellement meilleures sur tous les points que les anciennes générations, poids, compacité, finition, etc.
L’amélioration sera certainement plus importante sur les Clio et 208.

beniot9888
Invité
Je trouve cette voiture ratée. Elle n’a pas grand chose pour se distinguer d’une Ibiza, à par un grand écran de GPS ? Et elle est très très chère. Et justement, à ce prix, on pourrait attendre des plastiques moussés top moumoute ! Non, même pas. Et quand on rajoute qu’une version 150 Cv (quand même) est sans caractère (même si apparemment, il fallait s’y attendre selon vous), qu’est-ce qu’il reste pour faire envie ? Et faire « luxe » et justifier le prix ? Et si vous regardez bien, vous remarquerez que toutes les solutions techniques coûteuses de la première génération… Lire la suite >>
Panamo
Invité

C’est vraiment une voiture de luxe et de rêve. Une Audi n’est jamais ratée. A ce niveau de prix, vous êtes sur une autre planète dans une voiture d’exception sur laquelle tout de monde se retournera.

Et le prix est totalement justifié car le revente sera très aisée grâce aux magnifiques anneaux.

Kaizer Sauzée
Invité

Slurp, Slurp, Slurp…
T’en as encore un peu qui coule au coin des lèvres.
C’est de l’allemande ?
Elle est bonne ?

Guill
Invité

Joli troll Panamo!

miké
Invité

ah c’etait un troll ? c’est pourtant très ressemblant.

panama
Invité

@Panamo : le canada dry c’est pour les petits joueurs

François
Invité

Votre optimisme vis à vis de la finition intérieure est curieux alors que tout les professionnels pointent du doigt un recul notable de celle-ci, carrément indigne d’un premium. Et que cela porte préjudice à la marque.

panama
Invité

Chez Audi, le vrai saut en finition c’est à partir de l’A6.
Grand Dieu quand on rentre dans une A6 ça te saute à la figure : exceptionnel !

beniot9888
Invité

Alléluia ! 🙂

SGL
Invité

Mais sous l’A6, c’est 80 % de la production !!!
Ça fait donc cher les généralistes améliorées… 😉 😀

Jc juncker
Invité

Source l ami ?

SGL
Invité

À la louche(waffen) ! j’avoue.
Mais pareil, c’est une estimation, mais que l’on me prouve le contraire ! 😉

miké
Invité

Ca va SGTrump ?

germain75
Invité

Et il y a quoi de si exceptionnel dans une A6 ? De l’or et du marbre ?

nithael70
Invité

Non… Du plastique…moussé. Et du cuir vegan 100% petrole ecologique (du plastique, quoi…)

miké
Invité

« grand dieu » …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Invité

donc les clients des BAM sont de vrais sado-maso … s’ils achètent des produits dont une des partie te « saute à la figure » quand tu t’en sert !

wpDiscuz