Accueil Audi Audi : 4 dirigeants inculpés aux Etats-Unis suite au dieselgate

Audi : 4 dirigeants inculpés aux Etats-Unis suite au dieselgate

530
9
PARTAGER

La justice fédérale de Detroit vient d’inculper cette semaine quatre dirigeants d’Audi, marque détenue par Volkswagen, dans le cadre de l’enquête du gouvernement américain sur le scandale du trucage des émissions polluantes, le dieselgate. 

Parmi les douze chefs d’accusation qui pèsent contre les accusés, figurent en tout premier lieu les soupçons de conspiration, fraude et violation du Clean Air Act.

Pour rappel, en septembre 2015, VW a admis avoir secrètement installé un logiciel dans près de 500 000 véhicules américains en vue de falsifier les tests d’émissions de gaz d’échappement imposés par le gouvernement. Au total, 13 personnes ont été inculpées aux États-Unis dans le cadre de cette affaire, y compris les quatre directeurs d’Audi.

Les inculpés tous membres de la division de développement des moteurs d’Audi

Les directeurs Richard Bauder, Axel Eiser, Stefan Knirsch et Carsten Nagel travaillaient tous dans la division de développement des moteurs d’Audi en Allemagne. Bauder était responsable du département Développement du moteur diesel chez Audi.

Un porte-parole du ministère de la Justice a déclaré qu’aucun d’entre eux n’était en détention. Ils devraient être en effet en Allemagne à l’heure qu’il est. Pays qui n’extrade pas ses ressortissants vers des pays extérieurs à l’Union européenne.

En juillet 2017, le gouvernement avait d’ores et déjà inculpé un ancien directeur d’Audi, Giovanni Pamio. Le nouvel acte d’accusation constitue un élargissement important des enquêtes criminelles du gouvernement.

Plusieurs modèles concernés

Les quatre dirigeants sont notamment accusés de conspiration, laquelle aurait été menée en vue de se soustraire aux normes d’émission américaines concernant les véhicules diesel vendus aux États-Unis avec des moteurs de 3,0 litres. Les modèles incriminés comprennent les Audi Q7 de 2009-2015 ainsi que les Q5, A6, A7 et A8 diesel et le VW Touareg. Ils sont accusés également de fraude informatique, de violation du Clean Air Act et de complot.

Le porte-parole de Volkswagen, Pietro Zollino, a déclaré que son entreprise continuait de coopérer aux enquêtes du ministère de la Justice sur la conduite de personnes. Ajoutant qu’il serait « inapproprié de commenter des cas individuels.  »

Sources : VW, Reuters

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Audi : 4 dirigeants inculpés aux Etats-Unis suite au dieselgate"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Au Japon,
ils seraient
en zonzon.

Invité

est-ce qu’Audi est présent au Japon, aussi ?

greg
Invité

Et si ils étaient américains zéro inculpations, comme c’est le cas pour les managers de FCA (et je parle pas de GM avec ses airbags défectueux ayant entraîné des morts).

zafira500
Invité

« Et si ils étaient américains zéro inculpations »
Excuse un peu facile tu ne trouves pas, cher greg?
C’est bien d’essayer de minimiser les fautes des marques allemandes, mais les fait sont la et têtu : les accusations contre VW s’accumulent comme des perles. Et FCA c’est pris aussi une amende.

Bizaro
Invité

En réalité FCA, a préféré payer un accord, pour éviter un procès et donc une amende.

Donc ils sont totalement clean, même si cet arrangement est finalement un aveu.

VAG a toujours démentis et donc menti jusqu’à se trouver devant le fait accomplis.

Lolo
Invité

Il me semblait qu’il y avait déjà eu un directeur inculpé et emprisonné (?). C’est toujours le cas pour lui ?

zafira500
Invité

Oui, il me semble.

pat d pau
Invité

La fusion Ford/VAG est en route.

wpDiscuz