Accueil Africa Eco Race Africa Eco Race 2019 : première étape de mise en jambes

Africa Eco Race 2019 : première étape de mise en jambes

625
3
PARTAGER
Kenjiro Shinozuka
Kenjiro Shinozuka

L’Africa Eco Race 2019 a été officiellement lancée à Monaco le 30 décembre 2018 avant de traverser la Méditerranée direction le Maroc pour sa première étape. La 11e édition de l’épreuve met le cap sur Dakar et le Lac Rose avec une arrivée le 13 janvier prochain.

Comme chaque année, et comme le voulait Thierry Sabine à l’origine du Paris-Dakar, les concurrents se lancent à cheval sur deux années. Les vérifications et présentations sont faites à Monaco cette année encore avant le bateau. Premier bivouac à Nador pour le réveillon du nouvel an. Puis, première étape plein sud vers « La Momie ». 648 km d’étape dont 90 de spéciale faite de pistes avec de la navigation mais « pas trop » encore de difficultés.

Cette année, les favoris ne sont pas tous là. Vainqueur de l’édition de l’an passé, Mathieu Serradori a pris la direction du Pérou pour le Dakar, son dauphin, Vasiliyev également, ou le Néerlandais De Rooy et son camion, 4e en 2018. Du côté des engins, hors camion, on note une belle délégation de 7 Optimus de chez MD. MD sera aussi de l’autre côté de l’Atlantique, au Pérou, pour le Dakar.

Sur cette première étape, il fallait surtout prendre ses marques, vérifier la voiture ou le camion, et rouler sans trop perdre de temps. Les 90 km sont avalés en un peu moins de 1h par Dominique Laure et Christophe Crespo, justement sur un MD Optimus. Il y en a 5 dans le top 9 de l’étape. Mais, on note aussi la présence des camions avec Bouwens sur Iveco à 11 secondes à peine du vainqueur ou la Portugaise Elisabete Jacinto et son indéboulonnable Man. On lui souhaite meilleure chance que les deux précédentes éditions où des casses mécaniques et un manque de pièce l’avait contrainte à l’abandon.

Les vérifications, à Monaco

Le retour de Kenjiro Shinozuka

Pour rappel, l’Africa Eco Race compte les voitures et les camions dans le même classement général. A noter que pour cette Africa Eco Race 2019, on a un invité de marque en la personne de Kenjiro Shinozuka. Le nom vous dit forcément quelque chose si vous suivez le Dakar puisque le Japonais, 70 ans, a remporté le Dakar 1997 (en Afrique, il y a 22 ans) sur Mitsubishi Pajero avec le regretté Français Henri Magne. Cette année, il retrouve l’Afrique au volant d’un Isuzu avec Cathy Derousseaux en navigatrice. Ils sont arrivés à 28 minutes de Laure. D’autres ont eu moins de chance et se sont fait ramasser par le camion balai. Sur l’AER on peut repartir même si on arrive hors délai ou que l’on ne peut finir une étape. Le but est de voir Dakar.

Dernière anecdote pour cette première étape, le doyen de l’AER 2019 est l’inoxydable Jean-Claude Ruffier, avec 78 printemps au compteur et une expérience inégalable. Il termine à 11 minutes 53 du vainqueur du jour, à la 22e place. Demain, les concurrents feront 2,7 petits kilomètres de liaison avant d’attaquer un morceau de 431 km de spéciale avec les premiers cordons de dunes. Arrivée directement au bivouac, une autre spécialité de l’Africa Eco Race version René Metge et Jean-Louis Schlesser.

Classement

Pos Pilotes Scratch Diff 1er
1 211 LAURE Dominique 00:59:46
CRESPO Christophe
2 405 BOUWENS Igor 00:59:57 00:00:11
DRIESMANS Frits
BOERBOOM Ulrich
3 200 HOUSIEAUX Dominique 01:00:44 00:00:58
DEBRON Arnaud
4 404 JACINTO Elisabete 01:01:20 00:01:34
MARQUES Jose
COCHINHO Marco
5 210 GERARD David 01:03:00 00:03:14
DELACOUR Pascal
6 205 MARTIN Patrick 01:03:44 00:03:58
BIGOT Didier
7 203 STRUGO Jean Pierre 01:04:32 00:04:46
BORSOTTO Francois
8 220 TITOV Alexey 01:04:33 00:04:47
RUSOV Andrey
9 208 JULIEN Jean Noel 01:05:03 00:05:17
JULIEN Rabha
10 223 COUSIN Francois 01:05:33 00:05:47
COUSIN Stephane
11 216 MOGNIER Gerald 01:06:04 00:06:18
ROUBIN Pierre
12 240 WICKLOW Andrew 01:07:49 00:08:03
FRAIN-BELL William
13 219 SUKHOVENKO Evgenii 01:08:06 00:08:20
PAVLOV Evgenii
14 251 MONEYRON Jean Hugues 01:08:18 00:08:32
BERRAZ Thierry
15 400 TOMECEK Tomas 01:08:22 00:08:36
16 218 IGNATOV Aleksei 01:09:33 00:09:47
CHUMAK Dmitriy
17 209 GOSSELIN Philippe 01:10:22 00:10:36
BONON David
18 202 KUPRIANOV Sergey 01:10:54 00:11:08
KUPRIIANOV Aleksandr
19 226 VARGA Imre 01:11:13 00:11:27
TOMA Jozsef
20 215 DE LORENZO Dario 01:11:28 00:11:42
DE LORENZO Aldo

Illustration : AER 2019

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Africa Eco Race 2019 : première étape de mise en jambes"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Gustave
Invité
cette course manque de têtes d’affiches et d’usines qui parlent, un petit peu, au grand public. Mais si un constructeur ouvre la brèche (mini, toyota et les marques de camion), c’est clair que cette course grandira bcp plus vite (car malgré ses 10 éditions, elle reste encore assez peu suivie) Car Schless et Metge savent de quoi ils parlent quand il s’agit d’afrique et de dakar 🙂 Mais c’est clair que l’on est très très loin de l’age d’or des années 80 avec les stars du sport auto, les peoples et les sponsors à gogo… ah si daniel et thierry… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité
@Gustave D’accord avec votre post … sauf la dernière phrase. Je ne peut parler que du Maroc où je vis six mois de l’année mais celui ci a considérablement changé en 40 ans. En effet T. Sabine ne reconnaîtrait plus « son » Maroc tant celui ci a évolué. Je suis loin (très loin !) au sud de Casa et sa vie occidentale dans une région au mode de vie traditionnel et où poussent principalement des cailloux et pourtant j’ai l’eau courante potable, l’électricité, la 4G, la fibre !, loin donc de certaines idées reçues. Le prix de ce confort reste relativement… Lire la suite >>
Gustave
Invité

oui, le maroc c’est sur, d’ailleurs celui-ci organise une course de formula E depuis quelques années et même de wtcc y’a 10 ans. mais ma dernière phrase vaut surtout pour les autres pays. d’ailleurs à l’époque des tt premiers, il ne passait pas par le maroc. Mais la mauritanie, le mali…

wpDiscuz