Accueil Ecologie Formule E 2018-2019 : Da Costa remporte l’e-Prix d’Ad Diriyah

Formule E 2018-2019 : Da Costa remporte l’e-Prix d’Ad Diriyah

518
6
PARTAGER

Antonio Felix Da Costa remporte le premier e-Prix de la saison, premier à Ad Diriyah également, premier de la nouvelle génération de monoplace. Au terme d’une belle course pleine de rebondissements et de dépassements, BMW Andretti signe son entrée dans la discipline.

La saison 5 de Formule E vient de débuter. Outre les nouvelles monoplaces capables de faire la course en entier sans changer de monture, la Formule E inaugure aussi un nouveau circuit, Ad Diriyah (banlieue de Riyad). Pratiquement 2,5 km, le circuit tracé alterne deux lignes droites avec une partie sinueuse avec pour seul dégagement des murs de « Tech-pro ».

22 pilotes, dont des « petits nouveaux » comme Massa ou Vandoorne, iront chercher le titre tandis que Jean-Eric Vergne, le champion 2017-2018 défendra ses chances avec sa DS-Techeetah. Si Nissan, BMW ou HWA (Mercedes) arrivent, on attend encore Porsche (la saison prochaine).

Pour rappel, les monoplaces « Gen2 » dispose d’une batterie fournie par McLaren Technologies qui alimente un moteur de 250 kW (335ch) en pic, 200 kW en course (contre 180 jusqu’à présent). Son « physique » est aussi modifiée et elle fait moins « voiturette » que les 4 premières saisons. Elle dispose d’un Halo comme les F1 ou les F2. Les courses sont désormais au temps et non au nombre de tours. 45 minutes + 1 tour.

Da Costa a signé la pole position de la course pour BMW i Andretti, devant Dillmann pour NIO et Lopez pour Geox Dragon. Buemi est 4e, devant Vandoorne, Bird et Vergne. Günther et Rosenqvist ont eu respectivement un accident et une panne hydraulique et sont derniers.

Départ

Da Costa est en travers sur la grille. C’est étrange. C’est parti pour 45 Minutes ! Bon départ de Da Costa qui conserve la tête devant…Buemi ! Vergne est juste derrière Lopez à la 4e place. Excellent départ. Mortara est dans le mur ! C’est un « full course yellow ». 50 km/h normalement mais les pilotes continuent tous à fond. Visiblement le « FCY » n’a pas été sorti sur le circuit. C’est confus ce début de course.

Mortara est repassé par les stands pour vérifier la voiture et est reparti en piste. Il y a de l’expérience à gagner mais plus rien à espérer pour cette course. Le circuit est très poussiéreux malgré la pluie qui a surpris tout le monde lors des premiers essais libres. Le mode attaque est désormais activé. Pour rappel, cette saison, les pilotes disposent d’un tel mode à activer quand ils le souhaitent, au cours de la course. Pour cela ils doivent sortir de la trajectoire, perdre du temps et passer sur une zone précise. Ils disposent ensuite d’un peu plus de puissance durant 4 minutes. Ils en ont 2 par course. Le fanboost est toujours d’actualité. Les 4 pilotes recevant le plus de votes de fans disposent d’un « mini-boost » pour attaquer ou se défendre, à déclencher quand ils veulent, une seule fois.

Pendant ce temps, Vergne a passé Lopez et grimpe sur le podium provisoire. Lotterer, coéquipier de Vergne fait de même pour la 4e place. Lotterer semble plus rapide que Vergne. Mais il avait dû récupérer un mode attaque. Désormais Lopez revient et place une attaque. Belle défense de Lotterer.

10 minutes

Rosenqvist abandonne. Vergne harcèle Buemi et finit par le passer dans une belle manoeuvre. Evans passe Vandoorne pour la 7e place. Sims le passe aussi. Vergne va tenter d’aller chercher Da Costa, solide leader. Superbe freinage de Massa (Venturi) pour passer Vandoorne et sa HWA (Mercedes). Lotterer dépasse Buemi ! Niveau consommation, les premiers se valent. Eventuellement on commence à voir de petites différences, mais cela se tient dans 1 ou 2%. Il reste 65% de batterie après 17 minutes de course.

Le champion du monde en titre, Vergne, est dans le diffuseur de Da Costa. Et Vergne prend la tête de la course ! Superbe freinage et passage par l’extérieur à la chicane. Lotterer est juste derrière pour tenter le doublé Techeetah. chez BMW Andretti, on indique à Da Costa d’ignorer l’alarme (?!).

20 minutes

Vergne prend un peu le large sur Da Costa. Buemi fait le yoyo et désormais est décroché loin des 3 premiers. Il est attaqué par Lopez. Première attaque manquée. Deuxième attaque plus franche mais Lopez sort un peu du circuit et Buemi repart à la 4e place. Lotterer passe en mode attaque. Lopez force Buemi hors de la trajectoire. D’Ambrosio en profite. Lopez est passé hors-piste. A voir ce que les commissaires diront.

A 17 minutes de la fin de la course, Vergne, Lotterer, Sims et Massa reçoivent une pénalité pour une infraction technique. On va attendre la confirmation mais il semble que ce soit sur la récupération d’énergie que les 3 voitures dépassent la limite.

30 minutes

Vergne et Lotterer observent leur pénalité. Vergne ressort 5e, Lotterer 7e. Scène cocasse, Lopez tente d’activer son mode attaque et se rate totalement. Il ne le déclenche pas et perd une place. On a Da Costa qui retrouve la tête, devant D’Ambrosio, Buemi et…Vergne ! JEV a passé Lopez qui s’est encore manqué sur l’activation du mode attaque.

Lopez finit de se manquer totalement avec un passage trop fort sur un vibreur qui casse la suspension arrière gauche. Vergne a passé Buemi et remonte sur le podium. Ah on a enfin le « full course yellow ». Cette fois, la voiture de Lopez est sur la piste et ne peut plus bouger. 50 km/h pour tout le monde, on fige les positions. Buemi a activé son mode attaque malgré le FCY. Ah, c’est carrément le voiture de sécurité (toujours une BMW i8) qui sort et va regrouper tout le monde derrière Da Costa.

40 minutes

On rentre dans les 5 dernière minutes de course, toujours sous régime de voiture de sécurité. Vandoorne a activé son dernier mode attaque en espérant que la voiture rentre et relâche la meute. Da Costa, Vergne, Evans, Lotterer et quelques uns ont encore un mode attaque de disponible. Tout le monde l’active (il faut visiblement les prendre forcément avant la fin de la course…).

Drapeau vert ! Buemi a activé son mode attaque trop tôt et l’a perdu. Il va être sous la pression d’Evans et Lotterer qui l’ont eux. Vergne en mode attaque passe D’Ambrosio et va tenter d’aller chercher Da Costa. Evans frotte avec Buemi et le passe. Lotterer tente de faire de même. Il le fait au tour suivant malgré l’insistance et la résistance de Buemi. Superbe.

Da Costa utilise son fan boost pour conserver son avance sur Vergne. On est dans le dernier tour désormais. Incroyable Vergne ! Il était très loin et est à 6 dixième de Da Costa. Vergne a tenté une attaque « kawabunga » mais cela ne passe pas.

Arrivée

Da Costa remporte son deuxième e-Prix (le premier était avec Amlin Aguri en 2014), et le premier pour BMW Andretti. Vergne est second alors qu’il a dû observer un « drive-through ». D’Ambrosio prend un beau podium devant Evans, Lotterer, Buemi, Rowland, Abt, Di Grassi et Piquet. Massa termine 14e, Vandoorne 17e alors qu’il semblait en mesure de marquer des points pour sa première course.

Position Pilote Équipe Tours Tps/Écart
1 António Félix da Costa  BMW i Andretti 33 46:29.377
2 Jean-Éric Vergne  DS Techeetah 33 0.462
3 Jérôme d’Ambrosio  Mahindra Racing 33 4.033
4 Mitch Evans  Panasonic Jaguar 33 5.383
5 André Lotterer  DS Techeetah 33 5.579
6 Sébastien Buemi  Nissan e.dams 33 6.625
7 Oliver Rowland  Nissan e.dams 33 9.105
8 Daniel Abt  Audi Sport Abt Schaeffler 33 9.819
9 Lucas Di Grassi  Audi Sport Abt Schaeffler 33 10.936
10 Nelson Piquet Jr.  Panasonic Jaguar 33 11.564
11 Sam Bird  Envision Virgin 33 11.747
12 Robin Frijns  Envision Virgin 33 12.189
13 Oliver Turvey  NIO 33 13.104
14 Felipe Massa  Venturi 33 13.610
15 Tom Dillmann  NIO 33 14.273
16 Maximilian Günther  Dragon 33 16.161
17 Stoffel Vandoorne  HWA Racelab 33 20.013
18 Alexander Sims  BMW i Andretti 33 47.712
19 Edoardo Mortara  Venturi 32 1 tour
DNF José María López  Geox Dragon 25 8 tours
DNF Gary Paffett  HWA Racelab 9 24 tours
DNF Felix Rosenqvist  Mahindra 8 25 tours

Classements

Au championnat pilote, Da Costa rajoute 3 points pour avoir signé la pole. Il est donc en tête devant Vergne et D’Ambrosio.

Au classement écuries, DS Techeetah profite de la bonne performance de ses deux pilotes. 29 points, un petit point devant BMW i Andretti. Mahindra est 3e, avec 15 points.

Le prochain ePrix se déroulera l’an prochain, à Marrakech le 12 janvier 2019 au Maroc.

Illustration : Formule E

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Formule E 2018-2019 : Da Costa remporte l’e-Prix d’Ad Diriyah"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Rowhider
Invité
Franchement, cette nouvelle Formula-e 2018 apporte un gros bon en avant en terme de performances et de spectacle: les voitures bougent beaucoup et sont clairement difficiles à piloter, la bagarre est bien présente. Une belle réussite. Sinon, une grosse perf de JEV et André Lotterer mal récompensés par un drivethrough. Massa débute très bien sa saison car s’il écope d’une pinalité, il aura bien progressé dans le classement, à l’inverse d’un Stoffel Vandorne en manque d’expérience sur la gestion de course très particulière. Quelques couacs à dénoter quand même avec l’Attack Mod capricieux et mal positionné, une réalisation perfectible et… Lire la suite >>
Seb93
Invité

Beaucoup de puristes dénigrent les circuits en ville et l’électrique, alors que cette Formule E propose des choses intéressantes, bien plus que la Formule 1.

wpDiscuz