Accueil Endurance Endurance GT : Ferrari gagne les 12 heures d’Abu Dhabi

Endurance GT : Ferrari gagne les 12 heures d’Abu Dhabi

254
1
PARTAGER

Les 12 heures d’Abu Dhabi ont clôturé la saison internationale des compétitions GT. Créée en 2012, cette épreuve a battu un nouveau record de participations avec 33 engagés, mêlant les catégories GT3, GT4 et LMP3.

Cette course permettait, dans la foulée de l’épreuve de Bahreïn, de voir les débuts de la McLaren 720S GT3, entièrement créée en interne par McLaren Automotive, ainsi que les nouvelles Aston Martin Vantage GT3. Les essais ont été logiquement dominés par les protos avec la pole position de la Norma M30 LMP3/Graff de James Winslow, Neale Muston, Jake Parsons et Jason Makris. Sauf que le règlement de la compétition a subi des modifications qui se sont révélées pénalisantes en course pour les protos : les concurrents roulant en Norma M30 LMP3 et Ligier JS P3 devaient marquer un arrêt supplémentaire de 60 secondes en plus des huit obligatoires pour tous les concurrents, lesquels furent portés à 180 secondes contre 120 secondes pour les GT. Autant dire que la victoire était hors de portée pour les protos…

Après un début de course dominé par les protos, lesquels sont rapidement rentrés dans le rang pour les raisons évoquées ci-dessus, les GT3 ont pris les devants. A l’issue de la première phase de la course (les 12 heures sont scindées en deux courses de 6h), la domination de l’Audi R8 LMS GT3 de Markus Winkelhock, Christopher Haase et Dimitri Parhofer était indéniable. Le trio devançait de 26s l’épatante McLaren 720S GT3 de Shane van Gisbergen, Ben Barnicoat et Alvaro Parente. La Ferrari 488 GT3 de Pier Guidi/Rigon/Broniszewski n’a jamais quitté le haut de tableau pour terminer à la 3e place à 1.04 mn.

La McLaren 720S GT3 a été l’attraction du week-end

Dans la seconde partie de la course, la McLaren a créé la sensation en menant les débats jusqu’à moins de 2 heures de l’arrivée. Sauf que la flèche de Woking a connu des soucis de suspension qui ont fait reculer l’équipage à la 8e place, à 5 tours de la tête. Au final, c’est la Ferrari 488 GT3 partagée par Davide Rigon, Alessandro Pier Guidi et Michael Broniszewski qui a raflé la mise à l’issue des 313 tours de course. Rigon remporte un 5e succès consécutif, tandis que Kessel Racing (fondé par feu Loris Kessel, vu en F1 dans les années 70) rafle sa 4e victoire de suite dans cette course. Ferrari obtient une 7e victoire en huit éditions ! Joli palmarès. Du côté d’Aston Martin, la meilleure Vantage termine 4e à 1 tour des vainqueurs.

Cette course est donc de bon augure pour la saison 2019 GT3 qui s’annonce plus serrée que jamais.

crédits : McLaren/Ferrari

Résultats : http://www.gulf12hours.com/

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Endurance GT : Ferrari gagne les 12 heures d’Abu Dhabi"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
RBC
Invité

Ce désavantage à l’égard des protos ne risque-t-il pas de dissuader ceux-ci de s’engager dans la discipline?

wpDiscuz