Accueil Salon de Genève Une Corvette Shooting Brake par Bitter à Genève

Une Corvette Shooting Brake par Bitter à Genève

1037
5
PARTAGER
Bitter Chevrolet Corvette Shooting Brake (2019)

Le constructeur allemand Bitter sera à nouveau présent au salon de Genève, pour une sorte de retour sur l’avant scène. Il y présentera une transformation en break de chasse de la Chevrolet Corvette C7.

Un peu d’histoire

Bitter ? La marque n’est aujourd’hui plus très connue, et ne propose plus en fait que de rapides personnalisations « luxueuses » de certains modèles Opel. Néanmoins, la marque a débuté avec des modèles bien plus ambitieux. Les choses débutent en 1971. Opel renonce alors à produire le Coupé Diplomat, malgré les efforts de Bob Lutz, patron d’Opel à l’époque. Erich Bitter, ancien pilote, décide de reprendre le projet à son compte et de lancer sa marque. Le Coupé Diplomat dessiné par Chuck Jordan, et finalisée par Pietro Frua, devient donc Bitter CD. La production de ce coupé au beau pédigrée aura lieu chez Baur, avec quelques modifications, mais en conservant le V8 Chevrolet. De 1973 à 1979, 395 exemplaires en seront vendus.

En 1979, Bitter présente le coupé SC, basé sur l’Opel Senator. Son style est clairement inspiré de la Ferrari 365 GT4 / 400 / 412. En 1981 arrive un cabriolet et une version 4 roues motrices, et en 1984 la berline. 461 coupés seront vendus, 22 cabriolets et 5 berlines. L’accord annoncé avec GM en 1984 pour lancer la marque aux Etats-Unis dans les concessions Buick, pour rivaliser avec les premium européens, aura été un cuisant échec. Par la suite Bitter se concentre donc sur la simple préparation de modèles Opel, sans lourde modification de la carrosserie. Un nouvel essai aura lieu en 2003, avec le concept CD II basé sur la Holden Monaro. Un seul exemplaire verra le jour. La berline Vero, basée sur la Holden Commodore, sera proposée de 2007 à 2012. Depuis, retour à de la personnalisation pour Bitter : Insignia, Mokka, Adam…

Nouvelle renaissance

Bitter fera donc une nouvelle tentative de retour sur le marché du haut de gamme, au delà du simple tuning, au salon de Genève. Pour l’occasion, il se détourne d’Opel, mais pas de GM… La base choisie est en effet une Corvette 7ème génération. A en voir les illustrations publiées, elle est transformée en break de chasse, et dotée de nouveaux feux arrière rectangulaires. La transformation en break de chasse de la Corvette n’est pas totalement inédite, puisque Callaway propose l’Aerowagon depuis plusieurs années. La conception de la Corvette permet en effet d’opérer la transformation par un simple changement du hayon…

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Une Corvette Shooting Brake par Bitter à Genève"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Moi.
Invité

« La conception de la Corvette permet en effet d’opérer la transformation par un simple changement du hayon… »

Càd ?

Thibaut Emme
Admin

Tout l’arrière de la Corvette s’ouvre. En modifiant le hayon on peut créer un volume plus important.
C’est visiblement le cas ici.

https://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2018/12/Corvette.jpg

Invité

euh, c’est moi où les deux représentations fournies font croire que les proportions ne sont pas les mêmes ?

wpDiscuz