Accueil Insolite Paris : les recettes de PV de stationnement moindres qu’espéré

Paris : les recettes de PV de stationnement moindres qu’espéré

755
25
PARTAGER

Quand le bonheur des uns fait le malheur des autres. Alors que la Mairie de Paris tablait sur sa réforme de stationnement payant au sein de la capitale pour augmenter ses recettes, cela est loin d’être le cas. Car 100 millions d’euros manquent à l’appel !

Un manque à gagner de 100 millions d’euros

Cruel problème pour la Mairie de Paris : les recettes de stationnement ! Si la municipalité avait « espéré » accroître ses revenus en gonflant le prix des amendes imposées aux automobilistes qui n’auraient pas payer leur dû et en changeant les prestataires chargés de veiller au grain, c’est loin d’être le cas.

Et le problème est même double : car les services financiers n’avaient pas prévu un tel schéma pour 2018. Bilan des courses : 100 millions d’euros manquent à l’appel.

Cet épineux dossier fera très certainement partie des sujets abordés par le Conseil de Paris, les orientations budgétaires de la ville figurant en toute première ligne dans l’ordre du jour.

Les automobilistes payent moins leur stationnement qu’espéré ….

Pourtant la Mairie de paris avait – semblait-t-il au départ – fait un judicieux calcul : en passant le prix de l’amende de 17 à 50 euros, elle comptait bien voir ses recettes augmenter.

Le hic : la municipalité tablait sur le fait que le nouveau montant de l’amende incite les automobilistes à payer leur stationnement. Manque de chance – si l’on se place du côte de la Mairie de Paris, il va s’en dire – ces derniers n’ont pas du tout réagi comme espéré.

Certes, si le personnel des nouveaux prestataires – Streeteo et Moovia – n’est pas vêtu en tenue aubergine … la peur demeure, et on note tout de même une progression du taux d’automobilistes s’acquittant de leur stationnement. Si ce taux n’était que de 9 % les années précédentes, il avoisine désormais 20 %. C’est mieux ….. mais néanmoins très inférieur à la valeur ayant servi de base pour les calculs des services financiers de la municipalité. Bilan des courses : un delta de 115 millions d’euros entre les recettes prévues et celles qui devraient être au final réalisées pour la totalité de l’année 2018.

Les services financiers de la Ville de Paris expliquent quant à eux une telle situation par le faible nombre de contrôles opérés par les sociétés prestataires. De son côté, Moovia affirme avoir respecté les objectifs fixés.

Emmanuel Grégoire, premier adjoint d’Anne Hidalgo chargé des finances, reconnaît que « les débuts ont été un peu chaotiques chez le deuxième prestataire mais depuis, ça s’est beaucoup amélioré ». Enfin, amélioré … pour les caisses de la Ville de Paris … par pour les automobilistes ….

Quand l’écologie n’a pas que du bon pour la Mairie de Paris

Ironie du sort ? Effet boomerang diront certains …. la Ville de Paris n’a semble-t-il pas anticipé l’impact de l’apparition de nouveaux comportements poussés par des motivations écologiques (ou autres) … conduisant les Parisiens à délaisser la voiture pour le vélo, les pieds … voire les trottinettes …

Or, un tel phénomène a notamment pour effet de libérer des places de stationnement … diminuant d’autant la probabilité de voir des véhicules garés sur des emplacements interdits. Et là aussi, il y a un revers de la médaille : la forte baisse du nombre d’enlèvements en fourrières !!! lesquels se chiffrent à 131 352 à l’heure qu’il est en 2018 contre 151 568 enregistrés sur la même période 2017 .
Or, si la municipalité pourrait certes s’en réjouir … la situation conduit elle aussi à une baisse de ses revenus … Si la Ville de Paris tablait sur près de 40 Millions € de recettes « grâce » à ce poste … « seuls » 27 millions devraient rentrer dans les caisses au final …

Une baisse à relativiser ?

Durant une réunion de la première commission des finances, il y a quelques jours, Emmanuel Grégoire a annoncé aux élus que les recettes de stationnement avoisineraient les 220 M€ contre les 330 attendus. Confirmant ainsi les nouvelles projections établies par les services financiers de la ville.

Un delta de 100 millions d’euros dont le premier adjoint d’Anne Hidalgo tente de minimiser l’impact. Selon lui, ce manque à gagner ne constitue pas une somme colossale comparé au budget global de la Ville de Paris, lequel se chiffre à 10 milliards d’euros.

Avis aux automobilistes parisiens : Emmanuel Grégoire table sur les deux derniers mois de l’année pour réduire l’écart entre prévisions et réalisés. Vous aurez été prévenus : les contrôles risquent de se multiplier aux alentours des fêtes de fin d’année. 50 euros : c’est mieux à mettre dans un cadeau que dans une amende ….

Sources : Le Parisien 

Crédit Illustration : Amicale Police et Patrimoine 

Poster un Commentaire

25 Commentaires sur "Paris : les recettes de PV de stationnement moindres qu’espéré"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bizaro
Invité

Comment peut-on dire : « des recettes moindres qu’espéré » concernant des PV.

Les PV concerne des infractions, des incivilités etc… On espère donc des incivilités. Tout cela est vraiment cynique.

Heureusement qu’on ne paye pas de PV sur les cancers du poumons : la cigarette deviendrait obligatoire !

seb
Invité

Ce n’est pas aussi bizarre que ça, c’est ce qui est fait aussi au niveau de l’État concernant les radars automatiques, ça fait parti des rentrées d’argent pour l’État, c’est normal que ça fasse parti du calcul du budget.
Ils ont déjà du mal à avoir un budget équilibré alors ne leur demande pas d’avoir un budget équilibré sans les rentrées d’argent dû aux incivilités de leurs électeurs.

ART
Invité

Lamentable politique par la peur. Minable de la part de la mairie…

Invité

Héhéhé ça vous fera les pieds

Lou 17
Invité

pourquoi s’emmerder de venir à Paris pour faire des achats !!! les centres commerciaux en banlieues Parisiennes c’est tout benef pour eux !! En province les centres villes c’est pareil , elles se vident et les centres commerciaux en profitent aussi !! Et apres ils veulent faire un plan de reconquête des villes .. trop tard ; cest vraiment des baltringues , plus ils sont instruits et plus ils sont nuls …

Beniot9888
Invité

Alors que toi tu proposais quoi ?

pat d pau
Invité

idem maintenant je préfère me faire livrer (amazon, auchan) que de risquer des amendes, des radars, … des emmerdes..
Et pour aller dans paris, je prend le scooter ou une trot + transport et VTC pour rentrer.
Si j’ai un gros truc a faire/acheter direction La Défense en bus, car y’a tout sur place.., tu essaies, tu test, tu touches, tu regardes… et apres tu commandes sur le net et tu te fais livrer.

wizz
Membre

si tout le monde achète sur le net et rien à la Défense, alors les boutiques en question vont fermer

après cela, tu ne pourras plus y aller pour essayer, pour tester, pour toucher, pour regarder. Il faudra tout faire sur le net, et découvrir le produit une fois livré…

Thibaut Emme
Admin

@Wizz : c’est aussi pour cela que pas mal de « boutiques » en ligne propose de livrer plusieurs modèles et vous renvoyez ceux que vous ne voulez pas.

wizz
Membre

pas encore vu ce genre de pratique…

Thibaut Emme
Admin

Sarenza (sans faire de pub) le fait en retour gratuit même. Sensee aussi (des lunettes…par Marc Simoncini alias monsieur Meetic, meslentillesmoinscher, etc.).
Et sans doute bien d’autres.
Les « pure players » sont obligés de le faire s’ils veulent avoir un avantage gagnant.

ema
Invité
dans le budget 2018 (établi en 2017), la ville de Paris tablait sur un doublement des recettes. Passer de 9% à 20%, c’est pas mal déjà. En plus le ton de l’article (que ce soit celui d’Élisabeth ou celui du Parisien, très proches), donne l’impression de cynisme, posture un peu facile et un peu démago pour flatter l’automobiliste lecteur de LBA . Mais il ne parait pas anormal, que la ville établisse son budget en prenant en compte ses recettes, dont celles de stationnement, et fasse des hypothèses quand les règles changent (j’imagine que les autres années, la ville de… Lire la suite >>
Lou 17
Invité

A partir du moment ou les places de parking sont trop cher et difficile à trouver ..les gens revoient leur copie . Ils changent leur comportement , comme cela se passe en province ..ils vont dans les centres commerciaux où le parking est gratuit ..où vous avez tout sur place … Il y a un ras le bol générale du racket sur les voitures et même certains prestataires d’entreprises ne veulent plus venir en ville !!

wpDiscuz