Accueil Ecologie Los Angeles 2018 : Toyota retouche la Prius

Los Angeles 2018 : Toyota retouche la Prius

1367
21
PARTAGER

La Toyota Prius a droit à une retouche à la fois cosmétique et technologique. Elle est présentée au salon de Los Angeles 2018.

Extérieurement, le style de la face avant devient plus « sage ». Finis les feux tarabiscotés, place à des optiques un peu plus conventionnelles. Le bouclier avant est aussi redessiné. On se rapproche de la version rechargeable de la Prius. A l’arrière en revanche, on « tarabiscote ». Très verticaux sur l’ancienne version, les feux passent à l’horizontale avec une partie qui déborde sur le hayon. En forme de « Z », ils sont sans doute moins sujets à la casse lors d’un léger choc sur le pare-choc.

Ce n’est pas certain que ces changements fassent basculer les sceptiques sur son look. De nouvelles jantes 17 pouces, de nouveaux enjoliveurs 15 pouces, ainsi que de nouvelles couleurs sont aussi au programme. « Emotional Red » et « Aqua Breeze ». A l’intérieur, les retouches sont minimes et surtout dictées par des fonctionnalités améliorées ou ajoutées comme l’affichage tête-haute des directions du GPS ou le système multimédia « plus intuitif » (Toyota Touch 2).

2 moteurs électriques et une nouvelle batterie NiMH

Mais, c’est aussi techniquement que cette Toyota Prius évolue. En effet, elle bénéficie de ce que Toyota appelle le « Hybrid AWD-i » (hybride quatre roues motrices-i). Selon le constructeur, c’est un nouveau système 4×4 hybride électrique intelligent qui amène une conduite plus sûre et plus apaisante. En gros, un autre moteur électrique est placé sur l’essieu arrière.

Lorsque les conditions d’adhérence sont détectées comme précaires, et à moins de 70 km/h, la Prius devient une quatre roues motrices. Le moteur est aussi utilisé pour les démarrages pour soulager la partie thermique, jusqu’à 10 km/h. Evidemment, un moteur électrique en plus, c’est du poids en plus, mais bien moins qu’un axe de transmission et/ou un différentiel. C’est aussi suffisamment compact pour ne pas gréver le coffre.

La Prius traction conserve une batterie lithium-ion. Mais, c’est une nouvelle batterie selon Toyota. La version « AWD » a quant à elle une batterie NiMH (nickel métal hydrure). Ce choix s’explique sans doute par la puissance instantanée demandée par les deux moteurs, mais aussi pas la plus grande compacité de cette technologie.

La Toyota Prius est dévoilée à Los Angeles avant de faire ses grands débuts européens au salon de Bruxelles le 18 janvier 2019.

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "Los Angeles 2018 : Toyota retouche la Prius"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
monaco
Invité

on dirait une lexus

AXSPORT
Invité

Trop belle………………

Marc
Invité

Cher Toyota,

Pourriez-vous a l’avenir, arreter de faire de la merde?

Cordialement

amiral_sub
Invité

en design ok, mais pour la partie technique ils ont encore 10 ans d’avance sur tous les autres

KifKif
Invité

« Assagie » donc encore plus fade, mais de l’avis de leurs propriétaire une bonne auto… NiMH, n’est-ce pas l’ancienne techno de batterie ayant l’inconvénient d’un effet « mémoire » ?

pat d pau
Invité

Depuis de gros progrès on été fait sur les NiMH. les NiMH ont bcp d’avantages Vs Lithium.

https://www.challenges.fr/automobile/actu-auto/pourquoi-la-prius-n-a-pas-droit-au-lithium-ion-en-europe_12415

Donc cette phrase est à reprendre:
« La Prius traction conserve une batterie lithium-ion. Mais, c’est une nouvelle batterie selon Toyota. »

pat d pau
Invité

mon commentaire est refusé. dommage. l’info est sur le net.

pat d pau
Invité
Le constructeur japonais et son partenaire Panasonic sont parvenus en effet à réduire l’encombrement de la batterie Ni-MH : elle reste plus lourde de 10 kilogrammes et un peu plus longue mais pas au point de dépasser la largeur et la longueur de l’assise. « La batterie Ni-MH de la Prius IV est un peu plus puissante mais devient surtout plus réactive : elle absorbe une quantité d’énergie supérieure de 28 % et fournit plus tôt son courant au moteur électrique, ce qui permet de retarder la relance du moteur thermique », explique l’un des pères de la Prius, l’ingénieur Hiroyuki Yamada.… Lire la suite >>
KifKif
Invité

@Pat&Thibaut : Merci ! Clair et éclairant…

sylver
Invité

Pour info, la Prius actuelle existe déja avec le choix Li-Ion et Ni-Mh, cela dépend principalement des marchés. On peut imaginer que le prix a du avoir un impact dans la decision d’offrir la AWD avec une batterie « ancienne génération ».

wpDiscuz