Accueil Salon de Los Angeles Los Angeles 2018 : Toyota Camry et Avalon TRD

Los Angeles 2018 : Toyota Camry et Avalon TRD

587
3
PARTAGER
Toyota Camry & Avalon TRD (2018)

Avec les derniers renouvellements de ses berlines Camry et Avalon, Toyota s’est efforcé de les sortir de l’anonymat stylistique et de dynamiser leur aspect, afin de mieux résister aux assauts des SUV. Et pour renforcer ce nouveau positionnement, les deux berlines profitent pour la première fois en Amérique du Nord d’une version signée TRD (Toyota Racing Development).

Tous les clients ne veulent pas des SUV, fort heureusement. Et pour séduire au mieux les clients qui restent amateur de modèles à « position de conduite basse », nombreux sont les constructeurs qui font le choix de renforcer le dynamisme de leurs berlines (ou breaks en Europe). En Amérique du Nord, on voit ainsi les Toyota Camry et Avalon arborer désormais des lignes très suggestives. Un comble pour celles qui étaient citées il y a quelques années comme l’exemple typique de la berline familiale fade et triste.

Style et châssis

Toutes deux vont même maintenant un peu plus loin. Nous n’en sommes pas encore à une version siglée GRMN, mais voici déjà les toutes premières Camry et Avalon TRD. Une nuance donc, puisque chez Toyota Racing Development, unité de compétition très active en Amérique du Nord, les préparations sont en général concentrées sur le châssis et l’apparence. Pas sur le moteur donc. Ce qui est le cas ici, puisque hormis l’échappement plus expressif, les deux berlines conservent un V6 3.5 de 305 ch inchangé.

Ce qui n’est pas le cas du châssis, avec une assiette abaissée de 1,5 cm, et de nouveaux réglages plus fermes comprenant ressorts et amortisseurs spécifiques. Les freins sont également plus généreux à l’avant avec des disques de 328 mm avec étriers double piston (305 / simple piston sur une Camry / Avalon V6 standard).

Question look, toutes deux ne font pas dans la dentelle. La Camry TRD reprend globalement le bouclier de la version SE, mais ajoute de petites dérives sur les côtés qui se prolongent sur les bas de caisse et le bouclier arrière. Lequel montre fièrement ses deux échappements bien siglés. Sans oublier bien entendu l’impressionnant aileron, d’un genre que l’on a plus vraiment l’habitude de voir sur une classique berline de nos jours. Le tout est traité en noir laqué, y compris les jantes 19 pouces, et l’intérieur se pare de rouge et de noir. L’Avalon TRD paraît à peine plus sage. Elle se passe surtout de l’imposant aileron, mais adopte un bouclier avant doté d’une nouvelle partie inférieure, et d’une grille spécifique.

Toyota Camry TRD

Toyota Avalon TRD

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Los Angeles 2018 : Toyota Camry et Avalon TRD"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
mps
Invité

J’ai été voir son prix, je me suis dit, c’est 30 000e de moins qu une s4. ça vaut le coup. Mais en faits, Je réfléchie en prix européen, et non en prix us ou ca. Pour preuve une s4, chez nous c’est 71 930e, alors qu au us, c’est moins de 50 000e. Ce ci dit, je l’achèterai bien cette TRD ; )

wpDiscuz