Accueil Salon de Los Angeles Los Angeles 2018 : Genesis G90

Los Angeles 2018 : Genesis G90

609
3
PARTAGER
Genesis G90 (2018)

Avec sa nouvelle Genesis G90, Hyundai vient singulièrement renforcer l’identité de sa marque haut de gamme Genesis. Le fleuron de la gamme change ainsi d’aspect, avec un visage désormais dominé par un calandre pentagonale bien visible.

Après les bons résultats de la première génération de Hyundai Genesis, le constructeur coréen s’est donc décidé à en faire une marque, avec comme premiers modèles les G80 et G90, puis le lancement de la G70 qui vient d’avoir lieu. Néanmoins, hors de Corée, la marque peine encore à afficher son identité. L’équipe en charge du style de Genesis, dirigée par Luc Donckerwolke, a donc œuvré pour améliorer ce point à l’occasion du restylage de mi carrière.

La G90 nous revient donc avec une personnalité plus marquée. On ne pourra pas manquer la calandre pentagonale pointant vers le bas. Une forme annoncée par les deux concepts GV80 et Essentia, alors dans une version moins imposante il est vrai. Avec ses optiques avant et arrière, la berline statutaire joue sur l’horizontalité.

L’intérieur n’est pour sa part que très peu retouché. Quelques évolutions sont à noter sur le dessin des commandes audio ou de climatisation, les aérateurs centraux, les motifs de sellerie ou encore quelques détails de matériaux. Elle met aussi à jour son système d’infodivertissement, ainsi que ses aides à la conduite : détection de trafic en manœuvre à l’arrière, détection de collision frontale enrichie de la reconnaissance des cyclistes, aide au maintien dans la voie optimisée (centrage dans la voie), alerte de danger à l’ouverture des portes.

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Los Angeles 2018 : Genesis G90"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Navigator84
Invité

Cette barre de LED n’est pas très gracieuse….

Invité

ni cette calandre « triangulaire » sur sa partie inférieure !

panama
Invité

Voiture pour le marché coréen et US. En Europe occidentale aucune chance, en Chine non plus.
Reste le Moyen-Orient, peut-être, et l’Europe de l’Est (Russie).
Il faut avoir envie de mettre autant d’argent dans ce pâle clone de classe S.

wpDiscuz