Accueil Actualité L’Europe prête à riposter si Washington taxe le secteur automobile

L’Europe prête à riposter si Washington taxe le secteur automobile

500
5
PARTAGER
Cecilia Malmström, la Commissaire européenne au commerce. @D.R.

L’Europe est en passe de répliquer si l’administration Trump venait à taxer le secteur automobile sur le sol américain. C’est ce qu’a annoncé ce jeudi Cecilia Malmström, la Commissaire européenne au commerce, lors d’un discours devant le centre d’analyse German Marshall Fund à Bruxelles.

Le ton est donné et se durcit semaine après semaine entre l’Europe et Washington. A Bruxelles, Cecilia Malmström a annoncé ce jeudi la création imminente d’une «liste de produits américains qu’elle pourrait taxer en cas de droits de douane punitifs sur ses automobiles». Une liste qui représenterait un manque à gagner de près de 10 milliards d’euros pour Bruxelles.

Déjà durement touchée par les taxes sur l’acier et l’aluminium imposées par Washington (NDLA : 25% de droits de douane punitifs sur l’acier, 10% sur l’aluminium), cette mesure servirait de contrepoids et pourrait toucher à terme des secteurs porteurs comme l’automobile, l’agriculture ou encore les produits industriels. « Mais nous espérons que nous n’en viendrons pas là » a-t-elle toutefois nuancé.

« Nous pensons qu’elles sont totalement injustifiées. […] Nous ferions de même si des taxes étaient imposées sur l’automobile. » a insisté Mme Malmström. Une déclaration qui fait suite à celle, prononcée 24 heures plus tôt par Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne : «Tous les efforts pour diviser les Européens sont vains. […] Nous continuerons de répondre du tac au tac aux provocations qui peuvent nous être lancées.».

Pour rappel, l’Europe taxe les voitures américaines à hauteur de 10%, hors passage aux Mines. Les Américains, eux, taxent les voitures européennes à 2,5%, avec notamment 25% pour les camionnettes et pick-ups. Les berlines allemandes, produites par Volkswagen, le groupe Daimler et BMW, sont potentiellement concernés par cette mesure, accusées d’inonder le marché américain.

Avec AFP

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "L’Europe prête à riposter si Washington taxe le secteur automobile"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thomas
Invité

L’Europe a raison, il ne faut pas se laisser enquiquiner par Trump 🙄

Salva
Invité

L’ union européenne étant inféodée à l’ Otan (tous les pays membres doivent êtres adhérents de l’ Otan avant de rejoindre l’ ue ) qui est dominée par les USA, ça ne risque pas d’ aller bien loin… comme pour la taxation des gafa tiens….

amiral_sub
Invité

on en apprend de bonnes sur ce blog! Un rapide coup d’oeuil sur la carte des pays membres de l’otan dément cette fakenews

Salva
Invité
Il faut en effet rappeler que, sur les 28 États membres de l’UE, il y en a 22 qui sont membres de l’OTAN ; les 6 États Membres de l’UE qui ne sont pas membres de l’OTAN se divisent en 2 groupes : a) 5 États qui ont proclamé leur neutralité internationale depuis de nombreuses années (voire depuis plusieurs décennies) : Suède, Finlande, Autriche, Irlande, Malte b) Le cas particulier de Chypre, île à la situation juridique complexe Divisée en deux, cette île comprend les deux bases militaires britanniques d’Akrotiri et Dhekelia, qui sont situées juridiquement hors OTAN mais dans… Lire la suite >>
SGL
Invité
Pour moi, il y a deux choses qui sont bien à séparer. L’aspect militaire… Les USA sont notre alliée, parce qu’ils nous protègent… Nous et leurs intérêts (nous sommes nous, Européens des bons clients aussi) L’aspect commercial … Les USA sont également de bons clients des produits Européens. Le problème est que sous-couvert d’avoir le parapluie américain, beaucoup de pays européens se sente obligé à dépenser dans l’achat et le développement du matériel Américain au détriment de l’industrie Européenne de défense qui n’est plus que le dixième de ce qu’est l’industrie d’Armement Américaine, avec les conséquences une dépendance quasi-obligatoire à… Lire la suite >>
wpDiscuz