Accueil Actualités Entreprise L’Alliance Renault-Nissan rééquilibrée ?

L’Alliance Renault-Nissan rééquilibrée ?

1021
14
PARTAGER
Alliance Renault Nissan Mitsubishi Motors - Logo

Ce que l’on peut qualifier d’affaire Ghosn a maintenant éclaté depuis plus d’une semaine. Le nouvel homme fort de Nissan évoque maintenant ouvertement un rééquilibrage de l’Alliance.

Hiroto Saikawa est le nouvel homme fort du groupe Nissan, qui en outre la marque éponyme détient aussi les constructeurs Infiniti et Datsun. Ce lundi, durant une réunion tenue auprès d’employés du constructeur japonais, Hiroto Saikawa a déclaré que la relation entre les partenaires n’est pas égale. Il aurait même expliqué, selon le Japan Times, que le déséquilibre au sein de l’Alliance entre Renault et Nissan serait à l’origine de l’arrestation de Carlos Ghosn, qui est toujours le patron du groupe Renault.

Bruno Le Maire plaide en faveur de Renault

Durant le week-end, le ministre de l’économie français, Bruno Le Maire, a quant à lui fait valoir son souhait de voir un représentant de Renault continuer de diriger cette même Alliance. Depuis, Carlos Ghosn a également été démis de ses fonctions à la tête de Mitusbishi, dernière entreprise – également japonaise – à avoir rejoint l’Alliance.

Ghosn assure sa défense

De son côté, l’ancien homme fort de l’Alliance s’est, comme l’annonce le Wall Street Journal, assuré les services du cabinet américain Paul, Weiss, Rifkind, Wharton & Garrison LLP pour assurer sa défense alors qu’il nie en bloc l’ensemble des accusations dont il fait l’objet. Ce cabinet dispose notamment d’une antenne à Tokyo.

Illustration : Renault

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "L’Alliance Renault-Nissan rééquilibrée ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
kevinvdl
Invité

se qu’il faut espérer, c’est du 50/50 dans les prise de décision et pas faire que Nissan prennent le contrôle tout cours

Le lorrain
Invité

C’est Renault qui possède 44% de Nissan et pas l’inverse… Donc les décisions de Nissan sont celles de Renault ! Il faut arrêter avec la psychologie à deux balles et l’économie de comptoir. Renault dirige sa filiale, il n’y a rien a ajouter n’en déplaise aux japonais et aux journalistes.

Thibaut Emme
Admin
Financièrement oui, Renault possède Nissan (à 43% et les droits de votes), contre 15% (droits de vote non exécutés) pour Nissan dans Renault. Mais, la mission de Ghosn (demandé par Schweitzer) fut de ne pas humilier les Japonais et donc d’agir comme s’il s’agissait d’une égalité, d’une alliance et non d’une acquisition. Dans les faits, le patron de l’Alliance est nommé par Renault. Ce serait, à mon sens, une grossière erreur que de vouloir un consensus renault-nissan sur ce poste car il faut un capitaine unique. Si Renault nomme un Nissan à la tête de l’Alliance, ce sera aussi ingouvernable… Lire la suite >>
AQW
Invité
« ne pas humilier les Japonais »… Actuellement, Hiroto Saikawa a plus que humilié Ghosn (a minima et c’est un euphémisme) et les Français. Et il faut lire ses propos et exigences pour un groupe qui reste la propriété de Renault. Et se rappeler que Gohsn a sauté visiblement juste avant de lancer le plan de refonte de l’Alliance qui ne semblait pas convenir aux Japonais. Je ne sais pas ce qui ressortira de tout ça, j’espère juste que les actionnaires de Renault sont lucides sur l’enjeu : garder le contrôle du groupe et assurer son avenir. Pour l’instant, c’est tout et… Lire la suite >>
SAM
Invité
@AQW. Oui mais les français doivent respecter les japonais … et les japonais peuvent être condescendants vis à vis des français .. Le soucis est qu’emprisonner un capitaine d’industrie étranger sur des motifs qui sont courant chez ses collègues japonais cela peut montrer le degré d’ouverture du Japon … Et cela glace le sang aux investisseurs étrangers au moment où le ministre de l’économie plaide à une ouverture de son industrie pour combler le déficit abyssal de ce pays chauvin mais dépensier (250 % du PIB certes détenue en majorité par des japonais). Renault n’a pas limogé Carlos Ghosn … si… Lire la suite >>
Nootropyl
Invité

Est ce que Renault a la possibilité (financière ou politique), de racheter les 5% qui restent ?

Thibaut Emme
Admin

@Nootropyl : pas besoin de détenir 50%. Avec 43% le « pouvoir de nuisance » de Renault est réel et donc rien ne peut se faire sans le groupe français.
Evidemment le principe n’est pas de nuire mais d’avoir une minorité de blocage.

D’autant plus que Daimler dispose de 3,32% (47,72 à eux deux).
45,4% d’actions en bourse. Cela pourrait être « simple » de dépasser les 50% pour Renault. A voir ce que cela déclencherait côté lois nippones et surtout quelles représailles.

wizz
Membre

Posséder 50% +1 action de Nissan ne changerait pas grande chose pour Renault. Il sera actionnaire majoritaire absolu au lieu de n’être qu’un (très gros) actionnaire majoritaire. Mais cela ne signifie pas forcement que Renault pourra faire tout ce qu’il veut. Il suffit qu’il y ait un autre actionnaire ayant la limite de blocage. Il ne pourra pas forcer Renault à faire des choses selon son souhait, mais peut empêcher Renault de faire ce dont Renault a envie

seb
Invité

Comme dans La vérité si je mens, 50/50/50?
Parce que tu sembles oublier un truc dans ton calcul des parts égales, ils ne sont pas que 2 dans l’Alliance. 😉

Kaizer Sauzée
Invité

Tout çà n’est qu’une grosse manipulation pour récupérer les rênes de l’alliance.
Les Japonais ne supportent pas d’avoir un étranger, soutenu par un état actionnaire, à la tête d’une entreprise.
Mais C’est bien Renault qui a le maximum d’actions, donc…
Espérons que nos politiques ne baisseront pas leur bénard une fois encore.

SAM
Invité
Le cours de l’action Renault augmente … Certains analystes suggérant que le rééquilibrage passe par la vente de 30% de Nissan par Renault .. Si les deux groupes ont des participations croisées de 15% cela peut plaire à Nissan… Par contre pas sur que Renault se coltine la R&D comme il le fait depuis 20 ans … pour permettre à Nissan d’afficher des bénéfices insolents. Renault a développé les soubassements des Talisman/Espace qu Nissan commence à reprendre pour lui. La nouvelle Altima dérive de la Talisman. La nouvelle Clio ouvre la voie au Captur et autres SUVs (que Nissan attend… Lire la suite >>
bob
Invité

Oui et la Twingo a servie de base pour la Nissan GTR c’est bien connu…

SAM
Invité

@bob. Je vous invite à vous documenter … Wikipedia c’est un bon début.

wizz
Membre
le rééquilibrage passe par la vente de 30% de Nissan par Renault …ou par un achat de 30% de Renault par Nissan ensuite, non, Renault n’a pas développé seul les plateformes modulaires CMF. Cela a été fait ensemble (ex: la compatibilité avec le 1.6 TCE, moteur de Nissan, ou encore leur futur 2L à taux de compression variable). Et précédemment, la Clio 3 utilisait la même plateforme que la Modus, mais c’était un projet de Nissan dont la 1ere voiture était la March (la Micra européenne). Et puis, le gros V6 essence 3.5L, censé donner à Renault l’accès au premium… Lire la suite >>
wpDiscuz