Accueil Dépêches Le Japonais Ibiden ferme son usine de filtres à particules à Courtenay

Le Japonais Ibiden ferme son usine de filtres à particules à Courtenay

726
5
PARTAGER
Ibiden - Filtre à particules

Le groupe japonais Ibiden a annoncé jeudi sa décision de fermer son usine de filtres à particules pour l’industrie automobile, qui emploie 320 salariés à Courtenay (Loiret), a-t-on appris auprès du conseil régional.

Ouverte en 2001, l’entreprise avait déjà échappé en 2016 à un projet de délocalisation en Hongrie grâce à la mobilisation des salariés qui avaient réussi à différer ce départ jusqu’en 2020. Dans un communiqué, le président du conseil régional François Bonneau (PS) déplore « qu’aucune recherche de solution n’ait été envisagée pour ce site alors même que des opportunités de restructuration auraient dû être étudiées, notamment pour la fabrication de filtres nouvelle génération ». Il demande également qu’Ibiden rembourse la subvention de 68.000 euros qui lui avait été accordée en 2014 en échange d’un maintien des emplois sur 5 ans.

Le sénateur Jean-Pierre Sueur (PS) a de son côté annoncé qu’il avait saisi le Premier ministre de la situation de l’entreprise. Il y a deux ans, les syndicats avaient chiffré à 50 millions d’euros le montant des investissements nécessaires pour moderniser les quatre lignes de production de l’usine. Mais l’équipementier japonais a préféré confier la fabrication des nouveaux filtres à haute porosité à son site hongrois, qui emploie plus de 2.800 personnes.

Par AFP
Illustration Ibiden

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Le Japonais Ibiden ferme son usine de filtres à particules à Courtenay"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
lym
Invité

A taper sur le diesel…

Beniot9888
Invité

Y a des filtres à particules sur l’essence, maintenant.

greg
Invité

Oui mais c´est pas du tout le même type de filtres. Les composants et la fabrication n´ont rien à voir Avec ceux produits sur le site en Question, destinés aux moteurs diesel.
https://www.guillaumedarding.fr/dossier-systemes-de-depollution-des-moteurs-essence-8687842.html

kaiservinz
Invité

Le problème est surtout que maintenant qu’ils ont épuisé les aides, il est moins cher de produire en Hongrie.

wizz
Membre
2001 FAP diesel Le seul point commun, c’est PSA, le 1er constructeur à avoir proposé en option des FAP. Il était donc logique que Ibiden vient s’installer au plus près de son unique client européen. Et à cette date, PSA était le seul à en proposer. Ce n’était pas obligatoire par rapport à la norme (PSA avait voulu laver plus blanc que blanc. Mal lui en a pris). Ça se vendait très peu, et donc une petite usine suffisait… https://www.cvce.eu/obj/conclusions_du_conseil_europeen_de_copenhague_extrait_sur_l_elargissement_12_13_decembre_2002-fr-ff7ff228-fa3b-4f89-b552-808f7eb2c5b3.html Puis en 2002, confirmation de la prochaine intégration des pays de l’Europe de l’Est Puis après, les FAP étaient obligatoire… Lire la suite >>
wpDiscuz