Accueil Alternatives En France on n’a pas de pétrole mais on a du raisin...

En France on n’a pas de pétrole mais on a du raisin !

789
24
PARTAGER

Rouler avec un carburant à base de marc de raisin pour baisser les émissions et réutiliser un déchet. En voilà une idée qu’elle est bonne.

En tous les cas, cette idée est expérimentée dans les Landes. Le véhicule testeur est un autocar qui fait la liaison Dax Mont-de-Marsan (on dirait la finale d’Intervilles…). Au total, l’expérimentation va durer 1 mois et couvrir plus de 9 000 km.

Rouler au marc de raison, ce n’est finalement pas nouveau. En effet, Raisinor, une entreprise de Gironde spécialisée dans l’huile de pépins de raisins, produit depuis plusieurs années du biodiesel à l’éthanol. On appelle ce dernier le ED95 (1). Pour faire ce ED95, Raisinor utilise les peaux et les pépins du raisin fermentés. Au final, on se retrouve avec un carburant avec 90% d’éthanol. Il émet 95% de dioxyde de carbone en moins qu’un diesel classique et surtout moitié-moins de NOx.

Mais, car il y a forcément un « mais » dans ce beau tableau, ce biocarburant pourrait jouer sur l’entretien du véhicule. Sans compter que, contenant moins d’énergie que du diesel, il fait augmenter la consommation. C’est tout cela que doit permettre de cerner l’expérimentation. On regardera surtout les injecteurs que l’on sait peu enclins à fonctionner avec le « carburant de raisin ». Mais, en tant que bio-carburant de 2nde génération, il est moins taxé et se retrouve à 0,85 euro le litre !

Le bio-éthanol issu de déchet, une alternative sérieuse

Translandes mène ce test avec l’aide de Scania (2) qui fournit un moteur adapté (même prix qu’un moteur diesel classique). Cela devrait permettre de limiter l’influence du ED95 sur le moteur. Si le test est concluant, il faudra encore plusieurs années pour que la société de transports passe au ED95. En effet, c’est un plan de renouvellement de flotte. Mais, il ne faut pas changer les véhicules encore bons pour le service pour autant. Ce pourrait tout de même être 5% de la flotte qui tournerait au marc de raisin d’ici 2020.

Chez Raisinor, on est confiant. L’entreprise estime à la consommation de 1 500/2 000 véhicules de transport sa capacité de production annuelle. L’intérêt de l’éthanol est de pouvoir être produit à partir de déchets comme ici le marc de raisin. D’autres sources d’approvisionnement prennent des denrées alimentaires comme source primaire ce qui est moins écolo.

 

Raisinor a déjà d’autre clients qui soit sont en expérimentation, soit ont décidé de pérenniser les véhicules ED95. Sur l’Ile de Ré, Océcars (filiale Transdev) a testé et approuvé 9 cars Scania alimentés en bioéthanol par Raisinor. En France, le raisin, ce n’est pas que le bordelais ! Raisnor commence à regarder partout où l’on produit du raisin, c’est à dire dans beaucoup de régions en France.

(1) l’ED95 a dû attendre 2017 pour voir sa commercialisation en France enfin autorisée. Une autre bataille s’est alors engagée sur son prix au litre que Bercy voulait taxer plus.
(2) Scania est le seul constructeur à proposer depuis plus de 20 ans des bus fonctionnant à l’éthanol, à Stockholm notamment.

Illustration : Scania (visuel pour l’expérimentation sur l’Ile de Ré)

Poster un Commentaire

24 Commentaires sur "En France on n’a pas de pétrole mais on a du raisin !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
pat d pau
Invité

(1) l’ED95 a dû attendre 2017 pour voir sa commercialisation en France enfin autorisée. Une autre bataille s’est alors engagée sur son prix au litre que Bercy voulait taxer plus.

Et voila, c’est ecolo mais l’Etat veut taxer a donf.

amiral_sub
Invité

à noter que 3 raffineries en europe produisent de l’ethanol à base de déchets végétaux

wizz
Membre

seulement 3 raffineries?

zeboss
Invité

on parle de « déchets » pas de produits comme la betterave.

gigi4lm
Invité

Si je comprend bien on parle ici d’éthanol pour moteur diesel et donc différent du E85 essence.

wizz
Membre
Dans le moteur diesel, c’est la température atteinte par la compression de l’air qui permet d’enflammer le gasoil injecté, au point mort haut. Le gasoil s’enflamme vers 220°C. Lorsque le moteur est froid, on a recours à ces fameuses bougies de préchauffage pour aider l’air comprimé à atteindre cette température L’éthanol s’enflamme au-dessus de 400°C. Autant dire qu’il y a peu de chance de faire démarrer le moteur à froid si on utilisait de l’éthanol pur. Dans l’ED95, les 5% correspondent à l’ajout d’un produit facilement inflammable à basse température et des additifs pour stabiliser ce mélange Utiliser l’éthanol dans… Lire la suite >>
Christophe
Invité

@wizz
Le moteur Scania qui fonctionne à l’ED95 est le même que le moteur diesel et fonctionne bien en auto-allumage mais la culasse a été modifiée pour modifier le taux de compression (28:1 au lieu de 17:1 pour le moteur d’origine).
C’est cette plus forte compression qui permet l’auto inflammation du carburant.

wizz
Membre
si l’augmentation du taux de compression était suffisant, alors pourquoi s’emmerder à rajouter de l’additif au lieu d’utiliser de l’éthanol pur directement? . . https://www.euro-energie.com/ed95-un-biocarburant-au-format-poids-lourd–n-5858 « L’ED95 est un carburant constitué de 95 % de bioéthanol et de 5 % d’additif non pétrolier, appelé « Masterbatch », qui joue un rôle dans l’allumage et la lubrification du moteur. Ainsi que l’explique Gilles Baustert, directeur Marketing et Communication de Scania France, « il existe une analogie avec la technologie diesel dans la mesure où le moteur ED95 procède lui aussi d’un allumage par compression, à la différence du moteur essence dont l’allumage… Lire la suite >>
Christophe
Invité

Tu es susceptible !
Pour que cela fonctionne il faut 3 choses :
– injection adaptée,
– taux de compression élevée donc modification culasse,
– additifs.
Sans la modification du taux de compression cela ne fonctionne pas.
Sans additif on l’utilise dans un moteur à allumage commandé.

wizz
Membre

Je ne suis pas susceptible
J’écoute les paroles de M Gilles Baustert, directeur Marketing et Communication de Scania France
https://www.euro-energie.com/ed95-un-biocarburant-au-format-poids-lourd–n-5858

et toi Christophe, tu es quoi par rapport à lui?

mauvaise foi?
(ou mauvaise connaissance?)

Christophe
Invité

https://www.scania.com/fr/fr/home/experience-scania/news-and-events/News/archive/2016/02/10022016_le_bioethanolautoriseenfrance-67-527401.html
« Le moteur Scania de 280 ch fonctionnant au bioéthanol est construit à partir du moteur diesel de 9 litres bien connu de Scania. Il fonctionne selon le principe de l’allumage par compression, ce qui implique que les modifications à apporter au moteur sont peu importantes. Les plus significatives portent sur le système d’injection de carburant et le taux de compression qui augmente de 17 :1 à 28 :1. Le système de post-traitement est basé sur la réduction catalytique sélective (SCR), que Scania utilise sur l’intégralité de ses moteurs Euro 6. »
Même le constructeur le dit !

wizz
Membre
Le rendement des moteurs augmente avec le taux de compression. Or, augmenter le taux de compression, c’est aussi augmenter la pression atteinte au moment de l’explosion. Or, la production de NOx dépend de la chaleur et de la pression (voir Mazda qui a abaissé à 14:1). Sur les moteurs diesel, c’est à contre coeurs que les constructeurs ont abaissé le taux de compression. Les gens ont cette mauvaise habitude. Ils ne regardent pas la consommation énergétique des véhicules mais celles au litres. Il en est plus ou moins de même pour les prix des carburants, souvent calqués au litre qu’à… Lire la suite >>
Rowhider
Invité

Ca fait un joli taux de compression, il faut que la mécanique tienne le coup! Les bielles vont prendre cher.
Visiblement la fiabilité passera par un moteur modifié en conséquences: culasse & bielles renforcées

Christophe
Invité

Scania a une grosse expérience sur des bus en Suède.

Christophe
Invité
Bien entendu il a été fait des tests comparatifs sur les émissions de polluants : https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/norme-euro-6-ademe-scania.pdf « Emissions de CO et HC : en utilisant le protocole des cycles ISC (ISC = In Service Conformity), les niveaux d’émissions de CO et HC sont très faibles pour les trois véhicules et très inférieurs à ceux fixés par la norme Euro 6, à savoir respectivement 6 et 0,24 g/kWh (avec prise en compte du facteur de vieillissement de 1,5). » « Emissions de NOx : en utilisant le protocole des cycles ISC, les niveaux d’émissions de NOx sont de 2,5 à 11,5 fois plus faibles… Lire la suite >>
zeboss
Invité

J’en connais d’autres qui fonctionnent au marc de raisin, mais c’est une toute autre histoire…
🙂
je suis en Bourgogne, si vous voyez ce que je veux dire….

wpDiscuz