Accueil Jeux vidéos F1 eSports, acte 2 : Mercedes et Leigh enfoncent le clou

F1 eSports, acte 2 : Mercedes et Leigh enfoncent le clou

439
0
PARTAGER
contact entre Leigh et Rasmussen, la polémique enfle

La 2e manche en trois courses du championnat F1 eSports Pro Series s’est déroulée hier, toujours à la eSports Arena de Londres. La FOM a mis les gros moyens dans la mise en scène de la compétition, avec en prime les analyses de Jolyon Palmer. Le spectacle est en tous cas au rendez-vous, et on se prend à rêver de voir la même chose en vrai !

Course 1, Paul Ricard

On prend les mêmes et on recommence. Brendon Leigh (Mercedes AMG esports Team) et Frederik Rasmussen (Scuderia Toro Rosso) prennent les devants et se livrent une bataille furieuse. Dans l’avant-dernier tour, Rasmussen prend l’aspiration et essaie de passer en force Leigh à la chicane du Mistral, mais Leigh ressort mieux et se porte à la hauteur de son adversaire. Les deux pilotes passent de front et à fond la courbe de Signes et plongent dans le Beausset. Rasmussen prend large et Leigh, en se déportant, touche son rival et le fait dévier de la trajectoire. Leigh franchit la ligne en vainqueur mais se voit infliger une pénalité de 5 secondes. Suite à une contestation de Mercedes et après analyse des commissaires, le contact est considéré comme un incident de course et la pénalité est levée quelques heures plus tard. Le britannique Leigh obtient donc la victoire devant Patrick Holzmann (Toro Rosso) et Rasmussen. A l’arrivée, pas d’effusion de joie. Les visages étaient crispés et l’atmosphère s’est légèrement tendue entre Leigh et Rasmussen. Le danois a déploré « un pilotage sale » et digérait mal le retrait de la pénalité. Ambiance !

Course 2, Silverstone

Cette manche se déroule sous la pluie. Rasmussen et Delgado Donoso (Hype Force India) prennent les devants, avec Leigh en embuscade. Quand tous les leaders s’arrêtent, Leigh décide de poursuivre son effort et de ne ravitailler qu’au 10e tour (sur les 13 au total). Leigh ressort des stands sous le nez de Rasmussen, qui prend l’aspiration dans la foulée et passe le britannique dans la 1ère zone de DRS. Rasmussen semble prendre le large mais il commet quelques petites erreurs qui permettent à Leigh, qui dispose de pneus plus frais, de le recoller. Dans l’avant-dernier tour, Leigh prend le DRS sur Rasmussen et l’attaque au freinage de Stowe. Rasmussen n’a pas suffisamment fermé la porte et quand il prend sa trajectoire, il est une nouvelle fois au contact avec Leigh et sort large ! Cette fois-ci, aucune pénalité n’est infligée et Leigh remporte une nouvelle victoire, sa 5e en 6 courses. Rasmussen est second et les places d’honneurs reviennent à des pilotes jusque-là assez discrets. Marcel Kiefer (Hype Force India) décroche la dernière marche du podium. L’équipier de Leigh chez Mercedes, Bereznay, a totalement manqué sa course.

Le duel Leigh-Rasmussen se corse

Course 3, Spa

La 3e manche en Belgique a offert un spectacle incroyable. Bereznay (Mercedes) se rattrape avec une pole position. Il prend la tête au second tour et on ne le reverra plus. Derrière, la bataille a fait rage toute la course avec 4 voitures qui ne se sont pas quittées d’une semelle. Donoso (Hype Force India) a longtemps contenu une meute composée de Joni Tormala (Red Bull), Frederik Rasmussen (Toro Rosso) et Brendon Leigh(Mercedes). L’anglais semblait moins incisif sur cette course, avec des réglages qui lui donnaient une vitesse de pointe inférieure à ses adversaires. Donoso a fait le show: d’abord en doublant Tormala au bout de la ligne droite de Kemmel dans un dépassement qui n’était pas sans rappeler celui de Hakkinen sur Schumacher en 2000. Ensuite, en délicatesse avec ses pneus, il s’est défendu comme un diable face aux attaques répétées de Tormala et a finalement écopé d’une pénalité pour des passages hors-piste trop nombreux.

Dans le dernier tour, Tormala a porté une nouvelle attaque sur Donoso au freinage de la ligne droite de Kemmel et a réussi à le passer par l’extérieur. Le finlandais décroche une superbe 2e place, à bonne distance de Bereznay absolument intraitable à Spa. Dans la foulée du dépassement de Tormala, Leigh a tenté à son tour de passer Donoso  mais il a échoué. En ratant son attaque, Leigh s’est exposé alors à l’aspiration de Rasmussen. Le danois, sans doute remonté après leurs contacts du Castellet et de Silverstone, a porté une attaque par l’extérieur sur Leigh dans la chicane et a réussi à le passer au forceps, après un nouveau contact entre les deux adversaires ! Sur la ligne, Rasmussen arrache la 3e place, 27 millièmes devant Salih Saltunc (Sauber) et Leigh, qui sont crédités du même temps final. Donoso, à cause de sa pénalité, ne termine que 7e mais son pilotage spectaculaire et sa défense acharnée ont soulevé des tonnerres d’applaudissements dans l’Esports Arena.

Bilan : Leigh et Mercedes über alles

Avec 2 succès supplémentaires, Leigh creuse l’écart au championnat (130 points). On voit mal comment la couronne 2018 pourrait lui échapper. Derrière, Bereznay (78pts) et Rasmussen (87 pts) se disputeront sans doute le titre de vice-champion. Et pour les places d’honneur, la bataille sera très serrée entre plusieurs pilotes, parmi lesquels se démarquent Tormala, Saltunc, Holzmann et Kiefer.

Du côté des constructeurs, Mercedes (208 pts) fait le trou avec une avance très confortable sur la Scuderia Toro Rosso (137pts).

Le lien vers l’intégralité de la retransmission :

https://www.facebook.com/Formula1/videos/1197208560436124/

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz