Accueil DTM DTM 2019 : premiers essais officiels à Estoril

DTM 2019 : premiers essais officiels à Estoril

401
2
PARTAGER
Audi RS5 DTM

Le DTM entre dans une nouvelle ère avec le règlement « Class 1 », qui sera adopté par le SuperGT japonais en 2020, ainsi que l’introduction des nouveaux moteurs 4 cylindres 2 Litres Turbo, qui remplacent les V8 atmosphériques.

En l’absence d’Aston Martin qui est encore en phase de préparation, Audi et BMW ont mené trois jours d’essais sur le circuit portugais d’Estoril, et un premier constat s’impose: les pilotes saluent unanimement le gain de puissance (les moteurs avoisinent les 600 CV) et le plaisir de conduite décuplé. 5 pilotes étaient en lice : BMW alignait Marco Wittmann (champion 2014) et Bruno Spengler (qui avait étrenné M4 Turbo il y a quelques semaines), Audi avait mobilisé Mike Rockenfeller, Nico Müller et René Rast.

M4 DTM

René Rast, champion 2017 et vice-champion 2017, a déclaré  :« Pour un pilote, c’est toujours agréable d’avoir plus de puissance. Nous nous plaignons toujours si les voitures ont trop peu de puissance. Par conséquent, le nouveau moteur a fait un grand pas en avant. Vous le remarquez quand vous entrez. Vous avez un sourire immédiat au visage lorsque vous appuyez sur l’accélérateur. C’est une bonne chose, et pour nous les conducteurs, c’est plus de plaisir à la fin « .

Ses collègues étaient à l’unisson :« Le moteur turbo est très puissant. Nous ferons l’expérience de vitesses jamais vues auparavant dans le DTM. La puissance supplémentaire est vraiment perceptible. Les exigences auxquelles nous sommes soumis sont encore plus élevées. La voiture a également l’air très rapide quand vous la regarder depuis les à-côtés de la piste et le son est aussi fascinant. Je ne veux plus échanger le turbo contre l’ancien V8.  » dixit Nico Müller. De même, l’ex-champion du DTM, Mike Rockenfeller, a renchérit après les premiers kilomètres d’essai de la nouvelle Audi RS 5 DTM: » J’adore le moteur turbo et je suis sûr que les fans l’aimeront aussi aimer. Le son est excellent, la voiture beaucoup plus rapide. »

L’augmentation de la puissance et la réduction des aides électroniques exigent un pilotage plus délicat et plus technique, avec une usure accrue des pneus arrières qui rend les voitures plus nerveuses et donc une marge d’erreur plus grande pour les pilotes. En bout de ligne droite, les v-max dépassaient 290 Km/h. Le spectacle devrait être au rendez-vous.

Les prochains essais se tendront à Jerez en Décembre.

Images : dtm.com

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "DTM 2019 : premiers essais officiels à Estoril"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
RBC
Invité

Les organisateurs du DTM ont très bien géré le départ précipité de Mercedes avec 1) l’arrivée d’Aston Martin (merci le partenariat avec AMG) et 2) l’approche avec le Super GT japonais.
Tant mieux car c’est un très beau championnat, que je suis à distance et même parfois sur place.

doubled
Invité

en espérant que nous allons pouvoir suivre ce championnat à la télé ,comme avant

wpDiscuz