Accueil Actualités Entreprise Ventes Alfa Romeo : du mieux, mais…

Ventes Alfa Romeo : du mieux, mais…

5416
63
PARTAGER
Stelvio GV
Le Stelvio dynamise la marque

En juin dernier, le groupe FCA présentait ses objectifs stratégiques jusqu’en 2022. Alfa Romeo, qui doit faire partie des « leviers de croissance » du groupe, s’est vu assigné un objectif ambitieux de 400 000 ventes monde à cet horizon 2022 (un objectif qui avait été initialement prévu pour…2018, lors du 1er plan de relance) Pour cette année, l’objectif d’Alfa Romeo est de 170 000 ventes monde, dont 100 000 pour le marché Européen.

Des objectifs trop ambitieux ?

Bien que le bilan demeure encore provisoire, le pari risque d’être difficilement rempli, malgré une évolution positive par rapport aux années précédentes. Rappelons en effet que Alfa Romeo revient de loin et que la production 2017 avait bondi de 62 % par rapport à 2016. Sur les 9 premiers mois de l’exercice en cours, la marque au Biscione a dépassé les 71.000 ventes sur le continent, ce qui représente malgré tout une progression de 7,6 % par rapport à la même période en 2017. Mais le volume des ventes s’est nettement affaissé en septembre, avec moins de 3500 unités, soit une chute de 59 % par rapport à septembre 2017. Le passage aux nouvelles normes d’homologation WLTP n’est évidemment pas étranger à ce revirement qui perturbe l’ensemble du marché, mais il est bien plus prononcé pour la firme milanaise que chez d’autres constructeurs. Les marchés Français (-76%) et Italiens (-63%) ont particulièrement tiré les chiffres vers le bas.

Élargir l’offre

Les faiblesses d’Alfa Romeo sont connues : l’image est à reconstruire et souffre encore d’idées reçues héritées des années de plomb d’une fiabilité douteuse dite « à l’italienne » (réputation justifiable à une certaine époque et restée ancrée dans les esprits, mais aucun constructeur n’est irréprochable), la gamme est peu développée par rapport aux offres pléthoriques des constructeurs prémiums allemands, avec un seul SUV et des modèles vieillissants. La Mito et la Giulietta, qui vont sur leurs dix ans, malgré de sympathiques retouches cosmétiques et des séries spéciales, ne peuvent plus tenir la dragée haute à leurs rivales récemment renouvelées. Enfin, Alfa Romeo n’est pas encore vraiment installé en Chine, marché évidemment primordial pour le segment premium.

La bouffée d’air frais devrait arriver prochainement par l’élargissement de l’offre SUV, avec notamment le grand modèle provisoirement baptisé « Castello » et le lancement de nouvelles sportives, qui pourraient ressusciter les mythiques appellations GTV et 6C. Une nouvelle Giulietta est envisagée mais pas avant 2022. Elle devrait se reconvertir à la propulsion, renoncer au diesel et se décliner en versions hybrides rechargeables voire électriques.

Affirmer la sportivité d’Alfa Romeo

Mais tout n’est pas négatif, loin de là. Alors que la Giulia s’essouffle, avec des ventes 2018 pour l’instant inférieures à 2017, le Stelvio connaît un réel succès commercial. Il enregistre plus de 24000 unités vendues en Europe et représente le fer de lance de la marque, dont la progression, déjà évoquée plus haut par rapport à 2017 (+7,6%) demeure supérieure à la moyenne européenne. Aux États-Unis, la marque reste encore loin du premium japonais ou allemand, mais fin août, le bilan de la marque affichait presque un triplement des ventes chez l’Oncle Sam, avec une progression de 171 %. Là encore, c’est le Stelvio qui booste les chiffres. Alfa Romeo affiche déjà au compteur plus de 12.000 ventes aux USA, alors qu’on dépassait à peine les 500 immatriculations en 2016.

En élargissant sa gamme et en proposant des modèles séduisants et racés – le retour à la propulsion est une décision judicieuse et en cohérence avec l’identité Alfa- la marque devrait continuer de remonter la pente. Peut-être faudrait-il aussi investir davantage dans le sport automobile, qui est dans l’ADN d’Alfa Romeo et qui a contribué historiquement à forger son image. Le retour en F1 avec Sauber est bien sympathique, mais c’est avant tout un prête-nom marketing. La nouvelle règlementation WEC typée « supercar hybride », à l’horizon 2021, ou le futur championnat de Tourisme classe 1 qui regroupera DTM et Super GT pourraient offrir à Alfa Romeo une belle vitrine, comme à la grande époque de la 155 V6 Ti qui avait gagné le DTM en 1993 ou des 156 Superturismo.

concept Giulia DTM
ça aurait de la gueule, pas vrai ?

Source : Alfa Romeo, clubalfa.it

illustration : LP design

 

 

 

 

Poster un Commentaire

63 Commentaires sur "Ventes Alfa Romeo : du mieux, mais…"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Allegra
Invité

C’est pas un problème d’image, c’est surtout que depuis la Giulia et le Stelvio, il n’y a pas eu de réelle nouveauté ou de nouvelles versions, bref quelque chose qui ferait parler de la marque. Pour rester sur une pente ascendante, il faut absolument proposer régulièrement des nouveautés, pas une tous les 4 ou 5 ans comme ils nous y ont habitué.

SAM
Invité

@Allegra. C’est ce que font VW/Skoda/Audi et Seat …
Quid d’Alfa quand VW sera
de retour sur le marché
des emplettes.

greg
Invité

« La Mito et la Giulietta, qui vont sur leurs dix ans »
Oui, sans oublier que la Mito va être arrêtée début 2019, et que la Giulietta va (encore) avoir droit à un facelift pour l´harmoniser avec le reste de la gamme….Et la faire durer.
Donc bon faudrait aussi investir dans le volume. La Mito fut un échec, mais une vraie nouvelle Giulietta pourrait redonner du punch

Alex87f
Invité

Donc ils veulent faire +125% par rapport à leur objectif actuel, en sortant seulement un gros SUV 7 places et deux sportives? Deux catégories qui si elles sont rentables, font tout sauf du volume?

Et comment comptent ils contrer la perte de l’effet de nouveauté des Giulia et Stelvio?

Un break Giulia et une offre essence en dessous de 200ch seraient sans doute des premiers points de départ, mais sans compacte et/ou SUV compact, ils n’y arriveront pas.

Dans 4 ans, on ré(ré)entendra alfa affirmer qu’ils souhaitent atteindre 400 000 ex. en 2026!

Seb
Invité

« Donc ils veulent faire +125% par rapport à leur objectif actuel, en sortant seulement un gros SUV 7 places et deux sportives? »

C’est typiquement Alfa de se fixer des objectifs qu’ils ne pourront jamais atteindre … En 2016 juste après la sortie de la Giulia , leur directoire à fièrement annoncé se fixer l’objectif de sortir 10 nouvelles Alfa d’ici 2020 …. A 1 an et quelques mois de l’échéance ils sont toujours à deux caisses …. 😂

Invité

Tout faux: Ils veulent  » faire +125%en restylant lourdement la Giulietta, ce qui la fera passer pour un nouveau modèle auprès de tous ceux, majoritaires, qui ne suivent pas l’actu auto, mais surtout, surtout, en sortant un SUV segment C, en cours de finalisation. c’est un oubli de l’article. Manque de bol, c’est LE modèle volume par excellence en ce moment, et pour tous les constructeurs…

Allegra
Invité

J’ose espérer que la Giulietta ne sera pas profondément modifiée au point de ressembler à un nouveau modèle car ça serait grave. La plateforme de la Giulietta est celle des Stilo et Bravo, elle a donc actuellement 17 ans. Un âge canonique, qui va vite faire la différence lorsqu’on va la comparer – inévitablement – à des stars du segment style A3 / Classe A, etc. et pas seulement allemandes.

De plus, quid du coût des modifications pour adapter des motorisations hybrides ou électriques, qui ne vont pas tarder à devenir incontournables ?

Alex87f
Invité
Je ne pense pas que les consommateurs soient dupes. Ils ont déjà (souvent) un à priori contre les voiture italiennes qui les défavorise à niveau de modernité & technologie équivalent, donc je ne vois pas comment ils penserait bien s’en tirer avec un énième re-platrage d’un modèle existant. Quant au SUV segment C, il devra attendre l’arrivée de la plateforme Giulia RWD raccourcie, qui n’est à priori pas encore prête. Dur d’imaginer qu’il soit fini, industrialisé et ait atteint son pic de ventes (nécessaire pour les 400k ventes) d’ici 4 ans! Si tu regardes l’historique des annonces Alfa des 15… Lire la suite >>
Kaizer Sauzée
Invité

 » (réputation justifiable à une certaine époque et restée ancrée dans les esprits, mais aucun constructeur n’est irréprochable)  »
Il serait bien d’utiliser ce genre de commentaire pour tous les constructeurs concernés : autant ceux qui ont progressé que ceux qui vivent sur une fausse réputation…!

Seb
Invité

Fausse réputation ? Réveillez vous , le monde entier le dit et le confirme … Si des journalistes auto qui se doivent de rester impartial et avec un minimum de retenue dans leur propo le disent , c’est que ce devait être bien catastrophique à un moment donné ….

Kaizer Sauzée
Invité

C’est bien ce qui est dit : la qualité et la fiabilité sont de retour, mais l’ancienne mauvaise réputation perdure dans la tête des acheteurs.
Le contraire de VAG qui lui vit sur une ancienne image de « super » fiabilité totalement fausse aujourd’hui.
Mais bizarrement, cela n’est jamais précisé…

greg
Invité

Ben tiens, y a que toi pour trouver un moyen de jetter du fiel sur VW dans un Sujet consacré à Alfa Romeo….
Sinon tu oublies Peugeot par exemple, sa soit-disant réputation d´excellence sur les châssis ne dépasse curieusement pas la frontière francaise.

Kaizer Sauzée
Invité

C’est juste que la comparaison me semblait intéressante.
Je savais que j’allais te faire ch.er.
J’ai gagné !
Mais y’a que la vérité qui dérange.

miké
Invité

Haha mauvaise foi mon amour ?
Suis souvent en allemagne, on voit de plus en plus de ds7 d’ailleurs, et si y’a bien un truc dont on parle la ba quand on parle voiture francaises, c’est du feeling de conduite, et du style ensuite. Aux states pareil, ils ne les ont pas localement mais les gens qui voyagent, et en empruntent, les vantes ensuite. Mais bon, faut bien que tu vendes tes voitures avec un chassis et un dessin en caca.

Seb
Invité

miké ah bon ? Regarde ce qu’un Américain indépendant qui à l’habitude de conduire de vraies bonnes bagnoles , pense du « feeling » de conduite à la Française … 🙂 https://www.youtube.com/watch?v=AOUQN6eIxkA

greg
Invité

Cela dit nous on a eut une Giulietta durant 3 ans, des problémes on en a eut 🙂

Kaizer Sauzée
Invité

Toi t’as eu une Giulietta ???
N’importe quoi !

Invité
Ah ? La dernière étude Whatcar, 2018, pourtant une des plus sérieuses, donne Alfa Romeo 8ème, derrière 7 asiatiques et Skoda, mais devant TOUS les autres européens. https://www.whatcar.com/news/2018-what-car-reliability-survey/n17826 Et encore, il faut faire avec la Giulietta, conçue il y a 10 ans, sinon pour la Giulia, elle est donnée 3ème. de sa catégorie, derrière V60 et Insignia, mais devant tous les autres D premium… (le Stelvio n’est pas encore évalué, mais on se doute que ce sera kif kif) https://www.whatcar.com/news/2018-what-car-reliability-survey/n17810 Il y a eu des gros problèmes dans les années 80 et 90, c’est clair et net, mais on est… Lire la suite >>
zafira500
Invité

On notera que même Fiat est devant le trio allemand. Décidément tout change dans le petit monde de l’automobile. 😉

AlphaSyrius
Invité

Pour le survey de WhatCar, j’ai franchement des doutes sur la methode employee (questionnaire des proprietaires).
J’ai tendance a plutot me fier a ReliabilityIndex, qui donne des resultats apres 4 ou 5 ans de commercialisation.
https://www.reliabilityindex.com/manufacturer
Mais du coup, le probleme de cet index, c’est qu’il est difficile de voir les progres court terme d’une marque…

zafira500
Invité
« Fausse réputation ? Réveillez vous , le monde entier le dit et le confirme » Le monde entier… ou les Panzerwagen-fanboys? Non parce que, sans vouloir être méchant, les seuls à éructer sur les forum qu’Alfa c’est de la m…, /c’est pas fiable/ça rouille/ça se vends pas sont les sectateurs de la teutonne et les charlots genre Matrix71 (il suffit de lire ici même, t’es le seul à sortir les sempiternelles conn… sur Alfa Romeo). Quand aux enquêtes sur la fiabilité des constructeurs, elles sont fluctuantes selon les sondages et selon les années. D’ailleurs, il me semble – et c’est aussi… Lire la suite >>
Invité

mais où est l’impartialité dans une presse auto subventionnées par les constructeurs autos, constructeurs autos demandant en contre partie qu’on parles en bien de leurs produits du fait desdites subventions ?

Seb
Invité

Pourtant la presse auto à bien encensée la Giulia à sa sortie non ? Alfa à donc payé les journalistes pour qu’on dise du bien de sa caisse ? Manque de bol ça n’aura pas servis à grand chose , la fameuse Giulia attendue comme le méssi censé faire renaître Alfa de ses cendres n’est qu’un énième pétard mouillé , un bide commercial non assumé et c’est comme pour tout dans la vie , si ça se vend pas c’est bien qu’il y à une raison … 😁

zafira500
Invité

@Seb
Les préjugés petit, les préjugés. Ce n’est pas parce que ça ne se vends pas que c’est de la m… Tiens, à propos, un nouvel article sur LBA (bien que ce n’est pas la première fois que j’en entende parler):
https://www.leblogauto.com/2018/10/rappel-de-16-million-de-bmw-plus-de-possibles-incendies.html
Comme quoi, même si ça se vends comme des petits pains, ça n’empêche pas de se transformer en barbecue.😏

Invité
en ce moment, les constructeurs allemands, c’est la bérézina ! La multiplication de rappels à plus d’un million d’unités est aberrante. Pire encore : il parait que VW n’a toujours pas trouvé la solution au rappels effectué en début d’année concernant les problèmes d’attaches de ceintures de sécurité, et qu’il continue à vendre lesdites voitures touchées en toute impunité ! Mais le client semble commencer à comprendre, je viens de lire une news sur auto-moto où PSA avait pris la première place en Europe devant VAG (titre : « PSA devient le premier constructeur en Europe », mis en ligne le 17… Lire la suite >>
zafira500
Invité

Moulache, sors de ce corps !😁

staszewski
Invité

je connais la chanson bmw pas de chance ,alfa de la merde ,pourtant bmw a eu beaucoup de problèmes mais sais pas grave on évite d’en parler

Invité

comme ma première itération de ma réponse à Seb a été modérée …
https://c2.staticflickr.com/2/1962/45522965011_5ae2915605_o.jpg

AXSPORT
Invité

Quel dommage, elles sont si belles et totalement différentes des BAM

Seb
Invité

« Totalement différente » ? Ah bon ? Tu prends la photo d’une Giulia de profil , tu la coupe en deux en gardant uniquement la partie au dessus du capot et regarder tout l’encadrement des vitres d’une Giulia pour voir que c’est trait pour trait pompé sur une BMW série 3 F30 …

zafira500
Invité

BMW… qui se mets maintenant à copier les autres. En effet, comment ne pas y voir de l’Aston/Ford/Maserati/Fiat 124 dans les dernières productions bavaroises. Et quand on voit la dernière série 3, la Giulia peut dormir tranquille.

Invité

mieux encore : tu prend une Stelvio, tu met une bâche dessus, tu croirais avoir en face de toi une Tiguan !

zafira500
Invité

@shooby
Oui. Tu prends ton Tiguan, tu lui mets une bâche dessus, tu croirais avoir en face de toi un 3008/Qashqai/RAV4,… Tous les SUV se ressemblent une fois bâchés.
A moins que ton commentaire soit de l’ironie bien sûr. 😉

Invité

mais, je n’ai pas de tiguan … je suis resté « made in France » … pour le moment lol

wpDiscuz