Accueil Droit routier Transdev doit stopper son bus scolaire autonome

Transdev doit stopper son bus scolaire autonome

1146
9
PARTAGER
transdev-av-school-shuttle-a

La navette scolaire autonome lancée par Transdev à Babcock Ranch a dû arrêter immédiatement son expérimentation sur ordre de la NHTSA.

Transdev était pourtant fier d’avoir lancé une expérimentation dans les rues de la nouvelle ville de Babcock. En plus du côté autonome qui fait déjà parler, remplacer le célèbre bus scolaire jaune en avait rajouté une couche. Sauf que…

« L’innovation ne doit pas être faite en risquant la sécurité des gens. Utiliser un véhicule autonome non-homologué pour transporter des enfants est irresponsable, inapproprié et en violation directe des termes du projet de test de Transdev » – Heidi King, Administratrice Adjointe de la NHTSA.

Les essais stoppés immédiatement

Voilà Transdev rhabillé pour l’hiver. Selon l’organisme d’état, la société française a bien reçu des autorisations en mars 2018. Mais, ce n’était valable que pour des démonstrations et des tests. A priori, Transdev n’a jamais été autorisé à faire le bus scolaire.

Certains se sont émus que des enfants puissent monter dans un véhicule autonome alors que les bus scolaires sont strictement encadrés par des règles fédérales. Transdev a immédiatement stoppé ses essais. Il faut dire que cela pouvait valoir très cher à la filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations. En effet, outre une action au civil et des amendes, Transdev risquait purement et simplement de se voir retirer, temporairement, le droit d’importer ou d’exporter la navette.

Quant aux essais, ils devraient se poursuivre, mais dans le cadre légal prévu.

Illustration : Transdev

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Transdev doit stopper son bus scolaire autonome"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Michel
Invité

Une société non américaine qui développe un vehicule autonome aux USA, vous pensez sérieusement que l’administration Trump et les constructeurs US allaient laisser faire

Francois
Invité

Une société américaine qui se servirait de gosses comme cobayes en France, vous pensez sérieusement que l’administration jupitérienne et les constructeurs français laisseraient faire ?

greg
Invité

On dirait du Mélenchon 🙂

Bizaro
Invité

Même Si les USA sont patriotes dans leur décision, je les comprends.

Transdev avait l’autorisation pour des tests. En faire un transport de personne, d’enfant des de surcroît, sans autorisation, c’est clairement tromper la confiance de la NHTSA. Dommage de se priver bêtement du moyen de tester son prototype.

C’est comme si les bus scolaires étaient conduit par des personnes sans permis.

polo
Invité

Oui enfin c’était quand même sur une voie dédiée,à faible vitesse sur une faible distance et avec un « surveillant » au début, donc le risque était limité pour le coups je pense que les enfants prennent plus de risque en étant à pieds ou en vélo. Maintenant la loi est la loi donc à Transdev de s’y conformé.

Bizaro
Invité
Pas de problème si tu aprends tout seul à conduire dans un lieu désert et seul dans la voiture. Pas de problème si tu apprends à conduire avec un moniteur qui a les doubles commandes, même si il y a d’autres personnes à bord. Mais apprendre à conduire seul au milieu de la circulation, avec des bambins comme passagers, alors que tu es un robot, et qu’aucun de tes congénères n’arrive à gérer des enfants et conduire correctement : je comprends l’inquiétude des parents. De toute manière en outrepassant leur autorisation dans un domaine où la sécurité est le maitre… Lire la suite >>
automania
Invité

quelle erreur de la part de Transdev… on ne test pas une automobile fusse t’elle autonome avec des enfants allons.

nouh
Invité

Je trouve toujours étonnant les décisions de ces entreprises qui ne réfléchissent pas aux conséquences de leurs actes.
Transdev a de la chance de ne pas avoir un procès sur le dos même sans accident pour l’équivalent chez nous de ‘mise en danger d’autrui », et de surcroit avec des enfants!!!
Si Transdev avait mis du personnel pour reprendre la conduite « au cas ou », mais non…..c’est de l’inconscience.
Ceci dit, dans un tout ordre d’idée, nous avons bien un système de transport par câble à Noisy le Grand qui n’a jamais été exploité, il faut dire qu’il ne dessert que….le désert industriel!!!

Twin Spark
Invité

Attendons d’avoir le fin mot de l’histoire, je serais étonné qu’il ne s’agisse que d’une bévue de Transdev. Les enjeux économiques sont trop importants et les intérêts nationaux très présents.

wpDiscuz