Accueil Berlines Encore le temps des nouveautés pour la Hyundai i40

Encore le temps des nouveautés pour la Hyundai i40

980
0
PARTAGER
Hyundai i40 (2018)

Lancée fin 2011, la Hyundai i40 voit sa carrière se prolonger. A l’occasion du passage de sa gamme de moteurs aux normes Euro 6D Temp, elle s’offre en prime quelques petites mises à jour de style et d’équipements.

Après avoir investit le segment européen des compactes avec la i30, Hyundai compte s’installer sur celui des familiales. La i40 apparait donc en 2011. Une berline conçue en Europe, pour l’Europe, mais produite en Corée. Elle remplace la Sonata qui continue sa carrière en parallèle dans le reste du monde. Cette i40 débute avec une première année à 35000 exemplaires en Europe. Puis elle voit son volume fondre peu à peu pour n’atteindre que 15000 unités en 2017. Toujours avec l’Allemagne comme premier marché, et surtout en break. A ce niveau de ventes, son remplacement est en suspens et l’actuelle i40 devra encore patienter quelques temps. Avec une carrière qui est donc plus longue que ce que pratique le constructeur pour le reste de sa gamme.

Le passage à l’Euro 6D Temp voit donc arriver un nouveau moteur diesel. Le 1.6 est doté d’une dépollution des NOx à l’Adblue comme tous ses rivaux. Il se décline en versions 85 kW / 115 ch avec boîte manuelle 6, 100 kW / 136 ch avec boîte manuelle ou boîte double-embrayage à 7 rapports. En remplacement du 1.7 de 85 kW et 105 kW donc. En boîte manuelle, les deux moteurs sont donnés pour une consommation (cycle mixte WLTP converti en NEDC) de 4.3 à 4.6 l/100 km. Ce qui correspond à des émissions de CO2 de 130 à 134 g/km (137 pour le 136 ch). Il faut compter de 4,3 à 4,7 l/100 km et de 105 à 115 g/km pour la version avec boîte double-embrayage. Elle sera donc la seule sans malus en France.

Côté essence, la Hyundai i40 assure le service minimum avec son 1.6 GDI de 97 kW / 132 ch en boîte manuelle uniquement. Il est annoncé avec une consommation cycle mixte entre 6.2 et 6.7 l/100 km (selon version / options), soit de 142 à 153 g/km de CO2. Le 2.0 a quant à lui disparu.

Réglementation oblige, le programme des motorisations est le plus important dans cette mise-à-jour. Mais Hyundai a aussi procédé à quelques retouches cosmétiques sur la face avant par rapport au restylage intervenu en 2015. Minimes puisqu’il s’agit uniquement d’une évolution du motif de la grille. L’équipement de sécurité gagne en prime le système AEB / FCA* de freinage d’urgence en cas de risque de collision.

* : Forward Collision Avoidance

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz