Accueil Général Pneus hiver, comment bien passer la période froide ?

Pneus hiver, comment bien passer la période froide ?

957
0
PARTAGER
Pneu hiver

La saison froide arrive en France métropolitaine. Et avec elle, la sempiternelle question : faut-il mettre des pneus hiver sur sa voiture et comment le faire facilement ?

Le pneu hiver c’est quoi ?

On confond souvent pneus hiver et pneus neige. Si ces derniers sont spécifiquement conçus pour rouler sur la neige (lamelles, gommes ultra tendre, voire clous, etc.), les pneus hiver, eux, sont conçus pour rouler pendant la période froide. Qu’il fasse beau ou qu’il pleuve, ou qu’il neige un peu, ils sont adaptés.

Les composés des pneumatiques ont tendance à durcir quand les températures descendent. En dessous de 7° C, les pneus dits « été » perdent énormément en performance, que ce soit en tenue de route ou au freinage. A contrario, les pneus hiver (ou pneus froids) sont faits de gomme qui reste tendre malgré les frimas. Ils conservent alors une adhérence et des performances au freinage supérieures aux pneus été.

Les pneus hiver se reconnaissent assez facilement. Déjà, les sculptures sont plus profondes que celles des pneus été. Cela permet d’évacuer plus d’eau. Ils ont également quelques lamelles (moins que les pneus neige). Surtout, ils ont des logos spécifiques sur leurs flancs. On peut trouver la mention M+S (mud+snow soit boue+neige). Mais, il existe aussi des pneus été « M+S ». Cherchez donc la « montagne à 3 pics » stylisée avec son flocon de neige. D’autres mentions peuvent indiquer l’épaisseur de couche de neige maximum pour garder la performance optimale.

Par contre, les pneus hiver ont un très gros inconvénient. Quand les beaux jours reviennent, ils fondent littéralement comme neige au soleil. Et par « beaux jours », on parle de la température là encore. Au-dessus de 10° C, la dégradation des pneus hiver va être accélérée.

A noter que l’Etat cherche à rendre obligatoire (par décision préfectorale) la monte de pneus hiver. Cela devrait être acté pour novembre 2019, et pris au cas par cas.

Acheter quatre jantes supplémentaires

En attendant, une solution est généralement de changer ses pneus vers la mi-octobre (ou fin octobre selon les régions) et de stocker les pneus été, jusque la mi-mars. De plus en plus d’enseignes proposent le changement des pneus, ainsi que le stockage (ou hivernage) des pneumatiques été contre « quelques » euros.

Mais, cette solution peut sembler contraignante car il faut être certain que la période estivale est bel et bien finie, ou au sortir de l’hiver, que la période froide ne va pas avoir un regain au début du printemps. C’est pourquoi, de plus en plus de personne font monter leurs pneus hiver sur des paires de jantes supplémentaires. Evidemment, il existe les basiques jantes en tôle. Et ce, même pour les grandes tailles qui affublent désormais les véhicules généralistes.

En revanche, quand votre véhicule possède des jantes auto en alu, changer pour des modèles en tôle, même pour l’hiver, est un sacrilège. Aussi, certains propriétaires, soucieux de l’aspect de leur véhicule, investissent dans deux paires de jantes alu. Ainsi, le passage aux pneus hiver ne signifie plus dégradation du look. De plus, le propriétaire a tout le loisir de changer lui-même ses roues, à sa guise, et économiser quelques euros de montage. En trois ou quatre saisons, l’investissement dans les jantes en alliage supplémentaires est amorti.

Quid du stockage des pneumatiques ?

Sans jante, un pneu un pneu se déforme rapidement. Il se stocke verticalement, c’est là où la déformation est minimisée. Cependant, il faut penser à le « rouler » régulièrement pour éviter qu’un plat n’apparaisse. En revanche, équipé d’une jante, le pneu peut se stocker empilé ou mieux, suspendu. Le stockage suspendu permet un gain de place au sol. Il faut disposer d’un local aéré, au sec et tempéré. Un garage, une remise de jardin, ou même une arrière cuisine font l’affaire.

Après, soit vous êtes bricoleur et vous fixez au mur 4 tiges solides qui vont soutenir les jantes, soit vous êtes un peu aventurier et vous les suspendez par des câbles. Stocker soi-même ses pneus montés sur jantes permet là aussi de substantielles économies. En effet, un gardiennage coûte entre 5 et 10 euros, par pneus, pour 6 mois. De nouvelles économies qui permettent d’amortir rapidement, et le coût du double jeu de pneumatiques, et l’achat des superbes jantes alliage qui vous font de l’œil.

De quoi passer l’hiver bien équipé.

Illustration : Leblogauto.com

Article avec lien sponsorisé