Accueil Audi L’Audi R8 se refait la face : dernier tour de piste en...

L’Audi R8 se refait la face : dernier tour de piste en atmo ?

1182
9
PARTAGER

On avait déjà une petite idée de ce à quoi allait ressembler l’Audi R8 « reliftée ». En effet, l’Audi R8 LMS GT3 a été présentée au Paris Motor Show 2018. Le modèle de route reprend la même apparence.

Attendue pour le début 2019, la « nouvelle » Audi R8 voit ses lignes se tendre La Single Frame s’étire telle la bouche du Joker de Batman. Mais, ici, pas de chrome superfétatoire. Selon Audi le look cherche à rendre hommage à la Ur-Quattro. Mouais, ok. On voit surtout un bouclier avant plein d’entrées d’air et des feux plus « méchants ». On notera les anneaux en noir sur le bout du capot avant. C’est une option.

L’arrière reçoit une grande grille au-dessus du diffuseur. Les échappements repassent aux sorties rondes et plus visibles que précédemment. Deux couleurs sont ajoutées au catalogue : Gris Kemora et Bleu Ascari. Evidemment les options sont toujours nombreuses, même sur le « look » de la voiture.

Selon Audi, la version de route partage 50% de ses pièces avec la R8 LMS GT3 et même 60% avec la R8 LMS GT4. De quoi faire dire à Audi que la R8 de route est la voiture la plus proche de sa version de course. Bon si on oublie les Porsche 911, et autres Ferrari…

Le V10 atmosphérique a été retravaillé pour une meilleure réponse. Là encore selon Audi, il est très proche des versions de course. Il est disponible en deux puissances. Des solutions issues de la piste sont adoptées comme un radiateur d’huile séparé qui permet d’installer le moteur plus bas, améliorant le centre de gravité. La lubrification a d’ailleurs fait l’objet d’attention pour qu’il n’y ait pas de désamorçage dans les virages en appui. La lubrification est assurée jusqu’à 1,5 G latéral par exemple. A noter que les deux versions adoptent un filtre à particule (désormais quasi indispensable sur les moteurs essence).

Attention, la prochaine version devrait passer à l’électrique. Collector cette nouvelle Audi R8 ? Sans doute.

« Sharp, précise, pointue »

Le moteur n’est pas le seul point à avoir été amélioré. Les suspensions par exemple ont été retravaillées pour offrir plus de précision. La direction assistée aussi, pour un meilleur contrôle mais aussi de meilleurs retours. Classiquement, on peut configurer son Audi R8 selon les conditions de piste. Audi y ajoute trois nouveaux programmes : sec, humide et neige (!). Même le freinage a été revu pour des distances d’arrêt plus courtes. Les disques en céramique sont toujours en option à la place des disques en acier.

Niveau puissance, la version « d’entrée de gamme » s’appelle désormais R8 V10 Quattro et affiche 570 chevaux pour 550 Nm. Comptez 3,4 à 3,5 secondes pour le 0 à 100 km/h. La version R8 V10 Performance annonce pour sa part 620 chevaux (+10) pour 560 Nm de couple. Le 0 à 100 km/h flirte avec les 3 secondes. En prix « de base » cela devrait tourner autour des 175 000 euros, à bien plus en version Performance avec options.

Je vous fais le plein d’options ?

Car, côté options, il y a de quoi faire. Entre la personnalisation des coloris de la voiture et les éléments mécaniques, chacun peut se faire sa R8 (quasi) unique. On peut même choisir une barre stabilisatrice en aluminium et polymère renforcé de fibres de carbone (CFRP) pour gagner 2 kg. Il y a même la possibilité de passer des jantes de série 19 pouces à des jantes 20 pouces chaussées de Michelin Cup.

La nouvelle Audi R8 n’a pas encore dévoilé ses tarifs, mais ceux-ci ne devraient pas énormément évoluer. Il faudra sûrement compter aux environs de 175’000 euros pour une R8 V10 quattro de 570 chevaux, et aux alentours de 200’000 euros pour une R8 V10 Performance. La voiture arrivera en concession à partir du premier trimestre 2019.

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "L’Audi R8 se refait la face : dernier tour de piste en atmo ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Will
Invité

Je dois reconnaître que ça lui va mieux qu’à l’A1, ça fait moins mangalores du 5ème élément :p. Les traits « tirés » font un peu V1 en fait, qui faisait un peu plus organique, alors que la V2 faisait plus mécanique.

Max
Invité

Relisez vos articles… ça sert à rien d’être le premier à dégainer si le viseur est mal orienté 😉
« Comptez 3,4 à 3,5 chevaux pour le 0 à 100 km/h. »
« On peut même choisir une barre stabilisatrice en aluminium et polymère renforcé de fibres de carbone […] La R8 proposera également, en option, une barre stabilisatrice en aluminium et fibre de carbone. « 

amiral_sub
Invité

belle et efficace voiture. Mais on en voit vraiment peu

Invité

faut dire qu’il y en a beaucoup qui prennent feu, aussi !

Fichtre
Invité

Et la version v6 avec le moteur de la rs5????

MINI_Stig
Invité

Ça devient compliqué de parler de « face » pour parler de l’avant, il n’y a plus de carrosserie…

wpDiscuz