Accueil Actualités Entreprise JLR ouvre son usine en Slovaquie

JLR ouvre son usine en Slovaquie

706
8
PARTAGER
Usine JLR à Nitra (Slovaquie)
Accueil de l'usine JLR à Nitra (Slovaquie)

C’est un bien mauvais timing pour un événement historique chez JLR. Le groupe inaugure en effet sa toute nouvelle usine en Slovaquie, alors même qu’il met en repos l’une de ses usines en Grande-Bretagne…

En décembre 2015, Jaguar Land Rover confirmait l’implantation d’une usine à Nitra en Slovaquie. Sa première usine en Europe continentale. Hormis les productions sous contrat comme celle du i-Pace chez Magna en Autriche. Et cette usine slovaque vient d’être inaugurée officiellement. En réalité, la production du Land Rover Discovery y a débuté en septembre.

Cette usine, qui représente un investissement de 1,4 milliard d’euros, a une capacité maximale de 150 000 unités par an, et le Discovery ne restera donc pas son seul modèle. Pour le moment, le site compte 1500 salariés, mais une nouvelle phase de recrutement débutera prochainement, pour ajouter 850 personnes supplémentaires. Et le site deviendra rapidement essentiel pour Jaguar Land Rover, grâce au Brexit.

Le calendrier est plutôt mal choisi pour le constructeur, ou au contraire très bien selon le point de vue… JLR vient en effet d’annoncer le report des discussions salariales dans l’attente des conditions du brexit, et a mis au repos ou au ralenti deux usines britanniques. Solihull vient de débuter un arrêt de deux semaines complètes, tandis que Castle Browich tourne désormais 3 jours par semaine, et ce jusqu’à la fin de l’année

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "JLR ouvre son usine en Slovaquie"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Ah, c’est bien le Brexit !!! 😉

4aplat
Invité

D’autant plus que le vote pour le Brexit a eu lieu en juin 2016 !!!

SGL
Invité

Les menaces du Brexit son connu depuis le début 2015…

SGL
Invité

Bientôt des Jaguar slovaques avec des V8 BMW… Je vois que les traditions sont bien respectées 😉 😀

Bizaro
Invité

Après les petites et économiques Q7-Touareg-Cayenne-Bentayga produites en Hongrie
Les Discovery en slovaquie.

Il n’y a pas de petits profits.

Le brexit n’est qu’une excuse de façade : tous les constructeurs sont capables de produire de gros SUV par de la main d’œuvre bon marché pour avoir une belle marge.
La clientèle s’en fout, voire même elle apprécie.

SGL
Invité

Oui @Bizarro
Enfin, d’un côté, on nous explique souvent que l’authenticité est primordiale dans le premium.
Est-ce que l’on « pardonnerait » aussi facilement si c’était le cas pour DS ?
Deux poids deux mesures.

Bizaro
Invité
Quand PSA ou Renault fabrique une 108 ou une Twingo à 12 000€ dans des pays à bas cout, c’est une honte. Mais quand il s’agit de véhicule de marque de luxe à 120 000€ cela devient normal. On se cherche des excuses, pour ne pas avoué qu’on achète une voiture de radin. Un peu comme un I-phone 1000€ fabriqué par la même entreprise (Foxconn ) au même endroit avec la même main d’oeuvre qu’un smartphone à 50€. Mais avec le smartphone à 50€ tu pollues, et tu tues l’économie française et tu fais travailler des esclaves. Avec l’I-Phone dans… Lire la suite >>
SGL
Invité

100 % d’accord @Bizaro. 🙂
Deux poids deux mesures !

wpDiscuz