Accueil Salon de Genève Hispano-Suiza (encore) de retour au salon de Genève

Hispano-Suiza (encore) de retour au salon de Genève

1033
10
PARTAGER

Hispano-Suiza est donc de retour. En mars 2019, le salon de Genève verra ainsi la célèbre marque tenter à nouveau un retour. Cette fois-ci sous le signe de l’électrique.

Fondée en 1904 par Marc Birkigt et Damian Mateu, Hispano-Suiza devient ensuite l’une des plus prestigieuses marques automobiles européennes. L’emblème de la cigogne reste encore aujourd’hui l’un des plus célèbres. Mais en 1936, les usines espagnoles sont nationalisées, tout comme les usines françaises. En 1938 la marque abandonne la production d’automobiles en France. Elle survit en Espagne pour produire des utilitaires et camions, et en France des moteurs d’avion. Aujourd’hui encore, Hispano-Suiza est une division du groupe Safran.

Mais les héritiers du fondateur Damian Mateu sont encore dépositaires du nom et ne désespèrent pas de relancer la marque. Une opération qui serait financé par le groupe familal, Grup Peralada. En 2000 déjà, Hispano-Suiza aait présenté, avec l’aide du bureau d’études Mazel, la supercar HS21, suivie en 2001 de la berline K8, puis en 2002 de la HS21 GTS. En 2010, nouvelle tentative avec une Audi R8 rhabillée de façon assez malhabile.

Sous l’impulsion de l’arrière-petit-fils de Damian Mateu, Miguel Mateu, c’est donc une nouvelle tentative qui sera dévoilée en mars prochain à Genève. Le modèle qui sera présenté sera une supercar électrique.

 

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Hispano-Suiza (encore) de retour au salon de Genève"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Arapao
Invité

Tout cela n’est pas très convaincant !

labradaauto
Invité

vitrine !
le sigle, les ailes me fait songer à une anglaise

SGL
Invité

La cigogne est le plus authentique des emblèmes !

greg
Invité

Le plus connu plutôt.

greg
Invité

Mouais, qu´on laisse cette respectable et historique marque reposer en paix, elle ne mérite pas cela.
Accessoirement, Hispano était et est un motoriste reconnu, une voiture électrique est une hérésie par Rapport au patrimoine historique de la marque.

SGL
Invité

Moi cela ne me dérangerait pas à condition qu’un minimum d’authenticité des origines sont respectés… Capitaux, ingénierie.
Hispano-Suiza a dans son histoire déjà touché à « tout » Voiture, car, camion, moteur thermique, réacteur, canon, blindé.
Pourquoi pas la VE … !?
C’est la nouvelle aventure du siècle….
Après, il faut que cela soit crédible sur divers points… et ce n’est pas gagné !

greg
Invité

Parce qu´un VE ne colle pas au patrimoine historique de la marque qui était avant tout un motoriste, au même titre que BMW.
Sur un VE il n´y a rien de tout cela, aucun constructeur ne développe ses propres moteurs et batteries. Moteurs qui soit dit en passant sont assez simplistes techniquement, ce ne sont pas des bijoux d´ingéniérie comme l´étaient les moteurs Hispano
Il fut un temps où HP désignait un moteur et non une imprimante.

SGL
Invité

Hispano-Suiza comme Porsche a fait dans « l’utilitaire et le fonctionnel. »
Ils produisaient des réacteurs sous licence du Rolls-Royce RB.44 Tay…
Ils pourraient avoir une démarche comme Tesla, en plus raisonnable, comme assembleur avec des fournisseurs de matériels différents comme faisait Facel Vega en son temps.
Le marché de l’automobile de luxe « à la Française » doit exister pour l’exportation, la France est presque dans tous les domaines du luxe…. Sauf la voiture, cela devient une anomalie !

greg
Invité

Je te parle du Hispano Suiza avant la guerre, quand ils faisaient encore des voitures. Son activité principale était celle d´un motoriste. Le seul produit Annexe était le fameux Canon de 20mm, et qui doit son développement uniquement au fait que Hispano voulait intégrer un système d´armement à ses moteurs en V et le vendre en package « moteur-canon ».

Invité

A force, je finis par ne plus y croire … et pourtant, j’aurais aimé y croire

wpDiscuz