Accueil Fisker Caterpillar mise sur les futures batteries de Fisker

Caterpillar mise sur les futures batteries de Fisker

1075
2
PARTAGER
Fisker Emotion 2018

Voilà déjà près de deux ans que Henrik Fisker prépare le retour de sa marque avec la berline électrique Emotion, dotée de nouvelles batteries de type « solid state ». Le développement de ces dernières vient d’accueillir un soutien de poids, Caterpillar.

Annoncée fin 2016, la Fisker Emotion était initialement promise avec des batteries au graphène. Suite à un litige avec Nanotech, Henrik Fisker a changé de cap, pour s’orienter sur les batteries solid-state. Une technologie vue par la plupart des constructeurs comme le « graal » des batteries , plus sûres, plus fiables, plus légères et plus compactes à capacité identique… Et Fisker veut être le premier constructeur à les proposer.

Pour cela, Fisker a décidé de développer sa propre technologie et ne plus être soumis aux aléas d’un fournisseur. Souvenons nous que la faillite de Fisker avec sa berline Karma en 2014 a été largement induite par les défaillances de ses batteries et de son fournisseur A123.

Le petit constructeur n’a pas encore confirmé la date de lancement de sa voiture et de ses batteries, avançant simplement entre 2020 et 2023… Néanmoins, le développement des batteries solid-state vient de séduire un partenaire de taille : Caterpillar. Le grand spécialiste américain des véhicules de chantier vient ainsi d’investir dans Fisker, via sa division de financement Caterpillar Ventures. Cette technologie est ainsi vue comme pouvant être utilisée par le groupe dans ses applications de stockage d’énergie, engins miniers de construction ou de transport.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Caterpillar mise sur les futures batteries de Fisker"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Donc si tout va bien, vers 2023, sera grâce aux nouvelles générations de batteries le deuxième étage de la fusée de la montée en puissance de la voiture électrique.

Lee O Neil
Invité
« Pour cela, Fisker a décidé de développer sa propre technologie et ne plus être soumis aux aléas d’un fournisseur. Souvenons nous que la faillite de Fisker avec sa berline Karma en 2014 a été largement induite par les défaillances de ses batteries et de son fournisseur A123. » C’est sûr qu’avec les volumes de ventes que Fisker devait annoncer à l’époque, les fournisseurs de batterie ne devaient avoir qu’une seule réponse : « voilà ce qu’on a dans notre catalogue, faites votre choix ». Aucune chance qu’un fournisseur de batterie développe une nouvelle cellule ou une nouvelle batterie ou une nouvelle technologie pour… Lire la suite >>
wpDiscuz