Accueil Citroën WRC – Turquie 2018 : Ott Tänak se replace pour le titre

WRC – Turquie 2018 : Ott Tänak se replace pour le titre

593
21
PARTAGER

Ott Tänak signe une troisième victoire de rang ! Il recolle à la tête du championnat. 2018 est une saison plus ouverte que jamais et qui pourrait déboucher sur une surprise.

Ce matin, il ne restait que 4 spéciales à courir en Turquie, mais tout pouvait arriver tant le rallye s’est révélé cassant pour les voitures. Neuville et Ogier éliminés de la course à la victoire, Tänak pouvait en profiter.

Et c’est ce qu’il a fait. A bonne distance de Latvala son coéquipier chez Toyota, Tänak n’a pas eu à forcer, sans doute quelques consignes chez Toyota ont eu raison des ambitions de Jari-Matti.

En revanche, Neuville et Ogier, revenus en course, sont allés chercher les points de bonus de la dernière spéciale. Tänak aussi. Cette dernière spéciale donne Neuville devant Ogier, Tänak, Latvala et Evans. Evans a d’ailleurs obéi à un ordre de l’écurie M-Sport. Il a pointé en avance à l’ES16, et écopé d’une pénalité de temps. Avec ce temps ajouté, il passe derrière…Ogier. Cela va faire discuter encore.

La passe de trois

Au final, Tänak (Toyota) l’emporte devant Latvala (Toyota) et Paddon (Hyundai). Tänak est le seul pilote cette saison à avoir su enchaîner trois victoires à la suite. Suivent Suninen (Ford), Mikkelsen (Hyundai). Puis on trouve l’incroyable Hening Solberg sur une Skoda R5, de catégorie inférieure mais menée par toute l’expérience de Hening.

Preuve que le rallye a cassé du petit bois, il n’y a que 6 WRC dans le top 10, dont Ogier 10e. Les autres sont Kopecky, Tempestini et Ingram qui se sont disputé la victoire WRC2 (Hening Solberg étant hors catégorie NDLA).

Si on ne prend que le classement WRC, Ogier est donc 6e, devant Evans « sacrifié » par M-Sport, Al Qassimi pour Citroën, Neuville pour Hyundai et Ostberg pour Citroën.

Classement du rallye de Turquie 2018

Pos # Pilote Temps Diff Préc. Diff 1er
1. 8 O. TÄNAK 3:59:24.5
2. 7 J. LATVALA 3:59:46.8 +22.3 +22.3
3. 6 H. PADDON 4:01:10.8 +1:24.0 +1:46.3
4. 3 T. SUNINEN 4:03:35.4 +2:24.6 +4:10.9
5. 4 A. MIKKELSEN 4:06:36.2 +3:00.8 +7:11.7
6. 81 H. SOLBERG 4:13:05.1 +6:28.9 +13:40.6
7. 32 J. KOPECKY 4:17:49.7 +4:44.6 +18:25.2
8. 37 S. TEMPESTINI 4:19:01.6 +1:11.9 +19:37.1
9. 39 C. INGRAM 4:19:45.8 +44.2 +20:21.3
10. 1 S. OGIER 4:20:15.7 +29.9 +20:51.2
11. 36 K. KAJETANOWICZ 4:20:38.4 +22.7 +21:13.9
12. 2 E. EVANS 4:21:33.5 +55.1 +22:09.0
13. 34 P. HELLER 4:25:30.9 +3:57.4 +26:06.4
14. 41 B. CUKUROVA 4:31:46.1 +6:15.2 +32:21.6
15. 12 K. AL QASSIMI 4:35:20.6 +3:34.5 +35:56.1
16. 5 T. NEUVILLE 4:38:11.0 +2:50.4 +38:46.5
17. 61 E. BERGKVIST 4:40:03.2 +1:52.2 +40:38.7
18. 35 D. SALVI 4:43:07.2 +3:04.0 +43:42.7
19. 62 D. RADSTROM 4:43:57.3 +50.1 +44:32.8
20. 72 E. FERNANDEZ 4:48:01.6 +4:04.3 +48:37.1
21. 66 C. DEVINE 4:49:46.6 +1:45.0 +50:22.1
22. 43 B. MANYERA 4:52:48.2 +3:01.6 +53:23.7
23. 10 M. OSTBERG 4:54:00.6 +1:12.4 +54:36.1
24. 68 B. BANAZ 4:54:54.9 +54.3 +55:30.4
25. 71 T. WILLIAMS 4:57:59.4 +3:04.5 +58:34.9
26. 70 D. HOLDER 4:58:26.2 +26.8 +59:01.7
27. 44 E. GURAL 5:00:10.5 +1:44.3 +1:00:46.0
28. 45 G. VASSILAKIS 5:43:24.5 +43:14.0 +1:44:00.0
29. 67 E. OLDRATI 5:45:25.8 +2:01.3 +1:46:01.3
30. 74 L. COOK 5:51:10.9 +5:45.1 +1:51:46.4
31. 82 B. CETINKAYA 5:53:04.4 +1:53.5 +1:53:39.9

Classements

Au classement pilotes, Tänak se replace dans la course au titre 2018. Il dépasse Ogier qui a clairement manqué son coup ce weekend. D’habitude, il est plus patient et sait marquer les points importants. Un tournant du championnat ? Neuville reste en tête avec 13 points sur la « nouvelle star » de la discipline.

POS PILOTE Points
1. T. NEUVILLE 177
2. O. TÄNAK 164
3. S. OGIER 154
4. E. LAPPI 88
5. A. MIKKELSEN 75
6. J-M. LATVALA 75
7. D. SORDO 60
8. E. EVANS 54
9. M. OSTBERG 49
10. C. BREEN 47

Au classement par équipes, il y a du changement. En effet, Toyota Gazoo Racing prend la tête du championnat avec 284 points contre 279 à Hyundai. M-Sport est à 40 points derrière, Citroën à 115 points.

Pos Teams Points
1. TOYOTA GAZOO RACING WRT Toyota 284
2. HYUNDAI SHELL MOBIS WRT Hyundai 279
3. M-SPORT FORD WORLD RALLY TEAM Ford 244
4. CITROEN TOTAL ABU DHABI WRT Citroen 169

Prochain rallye, au pays de Galles avec le Wales Rally. Antépénultième rallye de la saison, il verra les trois protagonistes se retrouver du 4 au 7 octobre 2018.

Illustration : WRC

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "WRC – Turquie 2018 : Ott Tänak se replace pour le titre"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
salociN
Invité

Et voilà la petite pièce 😉

Quitte ou double ?

rsao2
Invité
Je rajouterais que Neuville, son principal problème est qu’il n’a pas de coéquipier à sa hauteur. Mikkelsen en début de saison, puis plus rien. Ogier, il y a bien toujours un équipier plus rapide pour le laisser passer, enfin souvent, ou bien pour marquer de gros points et s’intercaller. Idem pour Tanak. Des trois voitures, la Hyundai est maintenant la moins rapide. Reste à gérer/attaquer/être un peu chanceux. C’est cela qui va déterminer le champion de cette année. Neuville a pour moi perdu plus gros l’année passée où il avait sur la saison, la meilleure voiture et le meilleur pilotage… Lire la suite >>
labradaauto
Invité

Cette année, ce sera Neuville ! Il le faut.

salociN
Invité

Pas pour la digestion en tout cas… il est victime d’incontinence verbale le pauvre Thierry !
https://www.rtl.be/sport/tous-les-sports/auto-moto/thierry-neuville-incendie-sebastien-ogier-et-ott-tanak-apres-le-rallye-de-turquie-1059996.aspx

salociN
Invité

Je précise que pour l’article en question, dont la source n’est pas mentionnée/vérifiée (seule une trace vidéo répondrait à la question), il est assez incompréhensible et déplorable pour l’image de Neuville de lire ces propos qu’on lui prête.
Et à minima, que les propos soient vrais ou non, le fait qu’il ne démente pas ce genre de phrases assez sulfureuses (ce qui dure depuis plus d’un an déjà) n’en est pas moins inquiétant, surtout à l’époque des fakes news et des zéros sociaux, qui raffolent de ce genre de steaks bien saignants.

labradaauto
Invité
j’ai le plus grand respect pour les pilotes en général. Ceux de notre génération sont inclus et je ne lis pas , je n’écoute pas « les cancans » qui sont délétères au climat sportif. Les petites phrases sont relayées, amplifiées, n’apportent rien aux résultats de chacun, sauf si elles arrivent jusqu’à influer sur le moral des protagonistes. T Neuville, comme Plus tôt S.Ogier : On a tous été admiratif du parcours, des résultats C’est pour ça que j’ai écrit pour Thierry, cette année, il le faut. On a vu que depuis que Sébastien Loeb a quitté la scène, et aussi l’engagement… Lire la suite >>
salociN
Invité
J’ai du mal à envisager le duel Prost/Senna sans petites phrases relayées par les médias, uniquement en se basant sur le respect des feuilles de chrono. Le mental, le caractère, l’attitude et les discours qui sont relayés transcendent bien souvent les performances pures qui, quel que soit leur niveau, méritent le respect sans faille. Faut-il pour autant s’arrêter là ? Il ne faut quand même pas oublier qu’on n’est pas au théâtre pour applaudir une performance d’acteur, mais bien dans une compétition aboutissant à un classement et à des récompenses. Pour moi, ça fait partie du package de la course,… Lire la suite >>
salociN
Invité
Lappi a clairement fait savoir, et sans ambigüité, que si l’intérêt de Citron était réel, il n’était pas réciproque. Et à juste titre je serais tenté de dire, tout comme Neuville fait le bon choix en restant chez Hyundai. Quant à Citron, on parle on parle, mais ont-ils vraiment sorti les oursins qu’ils ont dans les poches ? Des signes semblent indiquer que les choses s’engagent sur cette voie : licenciement de Meeke, année 2019 envisagée avec seulement 2 voitures, nouveau directeur, nouvelle ambition affichée, soit autant de pré-requis pour passer les voyants au vert. Pour autant, et à l’image… Lire la suite >>
salociN
Invité

Peut-être qu’un retour de Red Bull en lieu et place d’Abu Dhabi est dans les cartons, et que c’est ce qui prend le plus de temps à se mettre en place… moins du côté de Red Bull, plus du côté des Emirats pour leur dire « Salut, et merci pour le poisson« .

Autrement je partage de même diagnostic, même si officiellement leur présence entre 2013 et 2018 en WRC restera un grand mystère de l’évolution du sport automobile, peut-être à jamais irrésolu en attendant les mémoires de Matton 😀 ?

salociN
Invité
Rah DS… je n’ai décidément pas l’ADN d’un Séguéla je crois (et ça me rassure aussi tiens). Ceci étant, si on veut être précis et résumer le truc brièvement, la marque « DS automobiles » a surtout été introduite en WRC entre 2014 pour éviter de doublonner avec le tout nouveau programme WTCC, couru avec la marque Citroën, et celle-ci est revenue en WRC par l’entremise de la C3 WRC en 2017, après la parenthèse « PH Sport » en 2016. Du reste, il me semble que malgré les « DS Automobiles » un peu partout sur la voiture, le nom du département engageant la « DS… Lire la suite >>
wpDiscuz