Accueil Ecologie Projet de plaques vertes pour les véhicules peu polluants au Royaume-Uni

Projet de plaques vertes pour les véhicules peu polluants au Royaume-Uni

331
3
PARTAGER
Toyota Prius

Le gouvernement britannique a lancé une consultation sur l’idée d’équiper les voitures, les fourgonnettes et les taxis à faibles émissions polluantes de plaques vertes afin d’augmenter les ventes de voitures électriques.

Le Ministère des transportsDépartement des transports (DfT) et le Bureau des véhicules à très faibles émissions déclarent que la consultation publique « cherchera à savoir si les plaques vertes pourraient fonctionner au Royaume-Uni et, si oui, à quoi elles devraient ressembler ». Ces plaques pourraient arriver dans les prochaines années.

Le gouvernement britannique donne peu d’informations sur les véhicules concernés, mais l’implication du Bureau des véhicules à très faibles émissions suggère que seuls les véhicules émettant moins de 75 g de CO2/km seraient concernés par une telle mesure.

Seuls les électriques et hybrides rechargeables seraient alors éligibles pour recevoir ces plaques qui permettraient d’un accès à tarif réduit voire gratuit aux zones de circulation à faibles émissions polluantes actuelles ou futures.

Des politiques similaires existent déjà en Norvège, en Chine et au Canada. Les plaques d’immatriculation des véhicules norvégiens à carburant alternatif (AFV) sont précédées des lettres « EL », « EK », « GA » ou « HY », indiquant si elles sont alimentées électriquement ou fonctionnant au gaz de pétrole liquéfié ou hydrogène. Certaines villes chinoises, quant à elles, émettent des plaques vertes pour les véhicules électriques.

 

 

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Projet de plaques vertes pour les véhicules peu polluants au Royaume-Uni"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Vérité
Invité

« faibles émissions polluantes  » et « seuls les véhicules émettant moins de 75 g de CO2/km seraient concernés par une telle mesure. » donc classement basé sur le seul CO2 et en roulant uniquement.
Et la vraie pollution et les émissions de CO2 totale ?
En France une telle consultation ferait ressortir les incohérences.

amiral_sub
Invité

avec une électricité largement débarbonnée comme en France, au contraire ce serait d’autant plus adéquat

Raymond Boncoin
Invité

Moui. On se souvient aussi que le péage de Londres a abaissé en 2013 le seuil d’exonération pour les véhicules moins polluants dès que les recettes ont commencé à fléchir.

wpDiscuz