Accueil Opel Opel Rüsselsheim : transfert d’actifs et de personnel à Segula

Opel Rüsselsheim : transfert d’actifs et de personnel à Segula

1144
18
PARTAGER

Le groupe PSA prévoit de transférer 2 000 emplois d’ingénieurs Opel en Allemagne au groupe français d’ingénierie Segula Technologies. La société va reprendre les services ingénierie véhicules et moteurs du centre de recherche et de développement d’Opel à Rüsselsheim. Objectif affiché de cette alliance : préserver les emplois dans la recherche & développement en Allemagne.

Transfert d’actifs et de personnel

L’opération consiste à un transfert d’actifs et de personnel et porte également sur la reprise des installations d’ingénierie de propulsion. Elle devra de ce fait être soumise à l’approbation du comité d’entreprise d’Opel. Selon le constructeur, elle découle de la “décroissance de la charge du travail” incombant à Rüsselsheim depuis la cession d’Opel par General Motors à PSA.

Le PDG d’Opel, Michael Lohscheller, a déclaré que le constructeur ne conserverait aucune participation dans l’entité transférée à Segula.

Trouver une solution à la baisse de charge

Après avoir racheté Opel à General Motors pour un montant de 2,6 milliards de dollars en 2017, PSA a réduit la charge de travail du centre. Les véhicules Opel passant de la technologie GM aux plates-formes et aux moteurs PSA, des services de Recherche & développement basés en Allemagne comportent nettement moins d’intérêt.
Rüsselsheim était auparavant une plate-forme d’ingénierie mondiale pour le développement de véhicules de petite et moyenne taille destinés à diverses marques de GM, notamment Opel, Vauxhall et Buick.

Opel affirme pour sa part que le transfert à Segula Technologies permettra de surmonter la diminution de la charge de travail.

Campus d’ingénierie européen et centre d’excellence

“La proposition de Segula Technologies vise à créer un campus d’ingénierie européen et un centre d’excellence à Rüsselsheim avec un rayon d’action dépassant l’industrie automobile pour inclure des domaines tels que le ferroviaire et l’énergie”, précise par ailleurs Opel dans un communiqué.

Segula Technologies  indique quant à lui que ce projet « permettrait, pour l’une des premières fois dans l’industrie, de regrouper le développement et les tests de véhicules complets, et l’ingénierie et les tests de moteurs / groupes motopropulseurs.”

Inquiétude sur l’emploi

Cette opération voit le jour alors qu’en juillet dernier, les syndicats avaient critiqué les plans de PSA  – désormais propriétaire d’Opel – de vendre une partie de la branche R & D du constructeur. Réagissant aux informations de presse indiquant que PSA et la direction d’Opel avaient pris contact avec plusieurs sociétés d’ingénierie automobile afin qu’elles leur soumettent des propositions de rachat portant sur quatre secteurs clés de la R&D  du groupe allemand. Le président du conseil d’entreprise Wolfgang Schäfer-Klug avait alors affirmé qu’une telle cession constituerait une “mission suicide”.
L’incertitude sur l’avenir du centre a déjà provoqué une vague de départs parmi les ingénieurs du constructeur. Tenant de rassurer, Opel a indiqué que Segula Technologies  était prêt à sauvegarder des emplois jusqu’en juillet 2023.

Sources : Automotive News, Reuters, Segula Technologies

Photo : Opel

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "Opel Rüsselsheim : transfert d’actifs et de personnel à Segula"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Luc
Invité

Pas très sympathique pour ces pauvres salariés d’Opel… Ils ne pouvaient espèrer un pire avenir.

SGL
Invité

Si… La disparition totale et définitive de la Marque !

Kaizer Sauzée
Invité

Les employés des entreprises françaises rachetées par des allemands ont-ils droit à plus d’égards ?
Bien sûr que non.
Sans nous réjouir de cet état de fait, faire les caliméro est un peu exagéré, non ?

greg
Invité

Etant donné que les allemands quand ils rachètent une marque française tiennent leurs engagements quand ils sont signés, tandis que Tavares est revenu sur les siens en moins de 6 mois après signature, si!

zeboss
Invité
T’as vu ça où ? Les Conti doivent te dire merci… les syndicats allemands, IG métall n’admettent pas les entreprises en difficultés durant les négociations, pour eux l’automobile en Allemagne ce sont des redistrib de primes à gogo (n’oublions pas que le DRH de VW est un ex leader d’IG metall). Tavares leur a peut être fait un coup de pied à la lune mais c’est peut être aussi pour leur rappeler qu’il venait de sauver la firme de la liquidation pure et simple, et ça beaucoup ont du mal à l’admette, GM ayant décider de faire comme avec Saab…… Lire la suite >>
Opel dehort
Invité

Oh là là … Pourquoi acheter du Opel transformé en pseudo-peugeot qui n’aurait plus rien d’allemand ? Ils sont fous ces gens de PSA. Moi je veux acheter du OPEL allemand sinon rien. Et les allemands ou européens pensent pareil, je pense, quand on voit la courbe des ventes. OPEL n’est pas déficitaire mais c’était une constructeur pour le monde entier (autres marques de GM). Jamais les français n’auraient accepté qu’un constructeur allemand n’achète un constructeur français. Par contre, quand c’est le contraire ils trouvent ça normal et … résultat, ils se comportent comme des ploucs.

georges
Invité

C’est sur que des voitures allemandes assemblés en Allemagne avec des pièces fabriquées dans des pays à bas cout de main d’œuvre (pays de l’Est), c’est très qualitatif.

zafira500
Invité

D’autant plus que, possédant moi même une Opel, ce n’est pas si quali que ça. Donc, je pense que PSA changera la donne.

Fred21
Invité

@Opel dehors
Qu’est ce que Opel allemand (sous capitaux américains) avait de si particulier qu’ils vont perdre en étant Opel allemand (sous capitaux français) ?

Opel dehort
Invité

Je ne savais pas que les allemands aussi pratiquaient le Hara Kiri … Quand on voit que même Mercedes se dénature avec du bas de gamme renault

georges
Invité

Et si hara Kiri (pourquoi un nom japonnais ?) pour Opel c’était de rester américain ?

wizz
Membre

le bas de gamme de Renault, le 1.5 dCi a su évoluer, passe avec succès le dernier protocole WLTP. Ce qui n’est pas le cas chez le compatriote VWoù Mercedes aurait très bien pu se faire fournir un petit moteur diesel….

ZeeBiX
Invité

Si Mercedes monte du Renault, c’est qu’ils n’ont rien de mieux chez eux… donc bon avant de cracher sur Renault, ou même PSA qui sont de bons motoristes.

Fred21
Invité

Je pense surtout que Mercedes a eu toutes les compétences (champion F1 entre autres) pour s’assurer que les moteurs Renault pouvaient équiper leurs véhicules avec le niveau de fiabilité requis.
Si ils l’ont fait, c’est que la qualité était là autant que les économies. Le développement personnel d’un tel moteur pour si peu de ventes n’étant pas rentable et quant au futur qui se dessine en matière de motorisation …

SGL
Invité

@Opel dehort, il y a un essai dans l’Automobile Magazine de la nouvelle Classe A où ils louent ses grandes qualités notamment pour son moteur signé Renault-Mercedes !
Comme quoi, même si c’est débile de le dire : quand c’est Français, ce n’est pas forcément de la merde et quand c’est Allemand, ce n’est pas forcément Merveilleux (même si c’est souvent d’un bon niveau).
Et parfois, historiquement, du Matériels Français se sont relevés supérieure aux matériels Allemands, ça de tiens pas forcément du miracle !

beniot9888
Invité

Question sans lien direct avec le sujet de l’article : que vont devenir les Opel rebadgées Chevrolet ?
Le Chevrolet Trax/Buick Encore (le Mokka)
La Buick Regal (l’Insigna)
La Buick Cascada

?

Fred21
Invité

Peut être que le renouvellement se fera à partir de la joint ventrue chinoise ou de la Corée. Juste une supposition.

wizz
Membre

le Mokka est un véhicule de Deawoo, d’abord fabriqué en Corée du Sud, puis devant le succès grandissant des SUV, est finalement assemblé en Espagne

quant aux Regal et Cascada, la plateforme appartient à GM. Donc tant que ça se vend et/ou pas encore remplacé par des produits Deawoo….

wpDiscuz