Accueil Divers Un Mondial de Paris 2018 « Women »

Un Mondial de Paris 2018 « Women »

591
12
PARTAGER

Pour un Mondial de l’automobile de Paris 2018 qui fera entièrement peau neuve, les femmes auront une place nouvelle.

Les organisateurs du Mondial de l’automobile de Paris ont choisi de placer « les femmes au cœur de son édition 2018 avec le lancement de Mondial Women ». Mondial Women est en fait un label qui se veut fédérateur. Il associe des organisations qui participent à la promotion des femmes dans l’automobile, la moto et la mobilité.

Un point d’orgue le jeudi 4 octobre

Les organisateurs donnent d’ores et déjà rendez-vous pour une conférence le jeudi 4 octobre au soir. Celle-ci consistera en une douzaine de discussions réunissant entre autres personnalités : Valérie Brusseau, directrice générale génie de Renault-Nissan-Mitsubishi, Monique Danielou, vice-présidente ingénierie système de Faurecia, Linda Jackson, directrice générale de Citroën, Brigitte Gresy, inspectrice des affaires sociales depuis 2006. Cette dernière a plusieurs cordes à son arc. Elle est spécialiste des questions d’égalité entre les hommes et les femmes et auteure du rapport sur l’égalité professionnelle remis en juillet 2009 au ministre du travail. Elle est aussi secrétaire générale du Conseil Supérieur de l’égalité professionnelle. Elle est également membre du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes. Seront également présentes Myriam Amrouni qui est à l’origine de Mymy Rider (un atelier de réparation de motos couplé à une boutique d’accessoires destinés aux femmes) ou encore Aurélie Hoffmann, entrepreneure en pharmacie et pilote moto.

Source et illustration : Mondial de l’automobile de Paris

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Un Mondial de Paris 2018 « Women »"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Franck Boizard
Invité

Ridicule.

Beniot9888
Invité

Vraiment ? En quoi ?

Elisabeth Studer
Editor

ca fait un peu espèce en voie de disparition qu’on veut protéger …. mais en fait c’est juste une astuce marketing pour attirer à eux ( les constructeurs) la clientèle féminine, en flattant leur ego … Est dupe qui veut bien l’être …;-)

The Stig
Invité
Il est clair que c’est une astuce marketing, je ne vous ferai pas l’affront de le nier. Ceci dit, c’est une bonne chose de replacer un peu les femmes dans le « droit » à la parole au niveau voiture. Maintenant, le timing est clairement bien choisi, et fait moins illusion que si la décision était arrivée par eux-mêmes sans tout le vent de féminisme ambiant, en bien ou en mal. Là, ça fait un peu trop profiteurs, on saute sur l’occasion. Mais je n’irai pas jusqu’à dire sans arguments que c’est ridicule comme le dit Franck, ça fait un peu trop… Lire la suite >>
Franck Boizard
Invité

Les poncifs féministes comme quoi les femmes seraient une sous-espèce brimée et qu’il faudrait favoriser à tout prix, ça va cinq minutes.

De toute éternité, les femmes ont eu le pouvoir (au moins en occident) dans l’espace privé et maintenant, elles le voudraient en plus dans l’espace public ? Qu’est-ce qui reste aux hommes ? Il ne faut pas pousser mémère dans les orties !

N’importe quel vendeur de voitures sait qu’au bout du compte, c’est madame qui a le plus d’influence.

Mais bon, l’idéologie victimaire est plus forte que la réalité.

miké
Invité

Hahahaha

Beniot9888
Invité

Idéologie victimaire ? C’est vrai que la majorité des présidents, des capitaines d’industrie et des blogueuses mode sont des femmes, alors je ne vois pas de quoi elles se plaignent ! Y a même des pays où elles peuvent voter et conduire !

Malheureusement, ce n’est vrai que pour les blogueuses mode, mais ça permet à certains hommes opprimés d’exprimer leur frustration.

Francois
Invité

Comment sauver le Titanic du naufrage (avec des constructeurs qui désertent en nombre) ? Essayer de surfer sur la vague, sans iceberg de préférence, du mouvement « me too » en espérant que ça prenne. Désolé mais oui, je confirme, c’est ridicule et même pathétique. Pis, je comprends par cet artifice marketing que le mondial de l’auto était jusqu’ici hostile aux femmes…Bref, next !

seb
Invité

Si les femmes sont mise à l’honneur, est ce que ça veut dire qu’il n’y aura que des hôtesses et aucun hôte autour des voitures, les femmes seraient donc mises en avant mais feraient potiches, ou au contraire qu’il n’y aura que des hôtes et aucune hôtesse autour des voitures, pour montrer que les femmes ne sont pas des potiches mais on ne les verra pas?

Verslefutur
Invité

Seb, excellente idée de remplacer les hôtesses par des hôtes aux belles formes.
Les gays arriveront en nombre. Ils ont un bon pouvoir d’achat, ce qui est bon pour les affaires 🙂

ema
Invité

cela parait une bonne idée : tout ce qui peut contribuer à féminiser l’ensemble des secteurs (sport, industrie, ..) va dans le bon sens.
Et faire de l’automobile un secteur attirant pour des femmes est une bonne chose, sortir de la caricature « c’est un truc de mec, si tu es une fille et que tu aimes les voitures ou l’industrie auto, ce n’est pas bien »

après, le coté hôtesses n’est pas si simple (mais il suffit qu’elles soient habillées normalement, et qu’il y ait aussi des hommes).

Raymond Boncoin
Invité

Mondial Women… Diantre, est-on encore en Gaule pour placer un terme britonnisé aussi mal approprié?
À quand le World Femmes?
Non mais tout cela est très pathétique et suinte tellement le marketing pour une manifestation aux abois.
Que les femmes s’intéressent davantage à l’automobile serait une excellente chose mais là c’est tellement façon récupération politicienne que ça dissuade de suite.

Quant à la question de l’égalité homme-femme, je ne la vois jamais poindre lorsque le taux de féminisation est supérieur à 50% : une façon d’expier des milliards d’années de domination machiste comme le prétendrait une pasionara du gouvernement français?

wpDiscuz