Accueil F1 F1 Monza 2018 : Hamilton remporte le bras de fer avec Ferrari

F1 Monza 2018 : Hamilton remporte le bras de fer avec Ferrari

1004
17
PARTAGER

Sur un circuit de Monza acquis à la Scuderia Ferrari, Mercedes et Hamilton remportent une victoire de prestige et étendent leur avance au championnat.

Départ : accrochage Hamilton-Vettel

Comme souvent en F1, le départ concentre une grosse partie de l’action du Grand-Prix. Ici, Räikkönen prend un excellent départ et Vettel le suit. Hamilton ne peut se porter à sa hauteur au niveau de la chicane. Derrière, Hartley a un contact avec Ericsson et sa roue avant droite décide de sa propre vie. Abandon pour la Toro Rosso.

Dans la Curva Grande, Hamilton se déporte à droite de Vettel. Dans la chicane qui suit, les deux champions du monde se touchent et Vettel part en tête-à-queue. Hamilton continue, mais, la Mercedes est-elle touchée ? On a donc Räikkönen devant Hamilton, Verstappen, Grosjean, Bottas et Sainz. Bottas passe rapidement Grosjean. Voiture de sécurité en piste, et une valse de changements de pneus. Pour Vettel, il y a aussi le changement de l’aileron avant. Il repart en fond de peloton.

Dans le 4e tour, peloton relâché, Hamilton dépasse Räikkönen à la première chicane. Grosjean et Sainz sont côte à côte, Sainz doit couper la chicane et rendre la place au pilote Haas. Räikkönen rend la pareille à Hamilton et le repasse de suite sous les vivas de la foule. Pour la 12e place, Perez et Magnussen se bataillent et du carbone vole. Pour Alonso, le GP s’arrête au 9ème tour, abandon. Derrière, le GP est animé par la remontée de Vettel, mais aussi celle de Ricciardo.

Mi-course : merci Bottas

Bottas tente un premier freinage sur Verstappen au 19e tour sur 53. Verstappen bloque les roues et coupe la chicane. Devant, Hamilton se fait pressant, mais, Räikkönen reste en tête du GP d’Italie. C’est la rentrée au stand pour Räikkönen, pour changer de pneumatiques. Hamilton continue pour tenter l’overcut mais cela échoue. Pire, Hamilton ressort à 5 secondes de la Ferrari.

Entre temps, Ricciardo voit son moteur partir en fumée. Un moteur tour neuf, avec une nouvelle spécification. La poisse pour Ricciardo. Pour Hamilton, la chance viendra de Bottas qui n’a pas encore changé de pneus et ralentit la Ferrari #7. Cela permet à Hamilton d’effacer son retard. Vettel, pour sa part, dépasse Ocon et prend la 4e place provisoire.

Au 43e tour, Bottas tente une attaque sur Verstappen, à l’extérieur de la première chicane. Verstappen tasse allègrement la Mercedes sur l’extérieur et les deux monoplaces se touchent. Bottas doit court-circuiter la chicane. Deux tours après, Hamilton fait à peu près la même manœuvre sur Räikkönen. Mais, ce n’est pas la même chose entre ces deux-là. Les deux voitures ne se touchent pas et la passe d’arme est superbe.

Arrivée : Hamilton prive Räikkönen d’une belle victoire

Verstappen est pénalisé de 5 secondes pour son gros tassage sur Bottas. Ce dernier termine le GP dans l’aileron de la Red Bull. Il prend la 3e place et Vettel dépasse même sur tapis vert le pilote batave. Hamilton remporte le GP d’Italie et profite de la relative contre-performance de Vettel pour grappiller encore plus de points. Pour Räikkönen, cela sentait bon la victoire mais Hamilton a su porter l’attaque au bon moment et créer un petit écart par la suite. C’est tout de même un 100e podium pour Kimi et un 30e depuis sa dernière victoire (mars 2013 avec une victoire au GP d’Australie en Lotus-Renault).

Grosjean décroche une très belle 6e place devant Ocon et Perez. Sainz rapporte une nouvelle fois deux points à Renault et Stroll décroche le dernier point. Pour Stroll et Williams, c’est la deuxième fois de la saison (seulement) !

Renault a porté réclamation contre la voiture de Romain Grosjean. En effet, le fond plat de la Haas n’est pas conforme à une nouvelle directive de la FIA, mais cette dernière avait pourtant accepté que l’écurie américaine court ce weekend avec l’ancien fond plat. Las pour Grosjean, la réclamation de Renault est jugé recevable et Romain est déclassé. Haas fait appel mais pour l’instant, on a finalement Ocon 6e devant Perez, Sainz, Stroll et Sirotkin. Cela fait une double arrivée dans les points pour Williams. Plus aucun pilote n’a zéro point. C’est provisoire le temps que l’appel soit examiné.

PositionNuméroPilote
144Lewis Hamilton HAM
27Kimi Räikkönen RAI
377Valtteri Bottas BOT
45Sebastian Vettel VET
533Max Verstappen VER
NC8Romain Grosjean GRO
631Esteban Ocon OCO
711Sergio Perez PER
855Carlos Sainz SAI
918Lance Stroll STR
1035Sergey Sirotkin SIR
1116Charles Leclerc LEC
122Stoffel Vandoorne VAN
1327Nico Hulkenberg HUL
1410Pierre Gasly GAS
159Marcus Ericsson ERI
1620Kevin Magnussen MAG
NC3Daniel Ricciardo RIC
NC14Fernando Alonso ALO
NC28Brendon Hartley HAR

Classements

Au classement pilotes, Hamilton compte désormais 30 points d’avance sur Vettel ! Plus d’un GP d’avance. Derrière, Räikkönen repasse Bottas pour le podium provisoire. Derrière, il y a resserrement pour la 7e place. Hülkenberg et Magnussen ne marquent pas, contrairement à Perez ou Ocon.

PositionPiloteMonoplacePoints
1Lewis Hamilton HAMMercedes256
2Sebastian Vettel VETFerrari226
3Kimi Räikkönen RAIFerrari164
4Valtteri Bottas BOTMercedes159
5Max Verstappen VERRed Bull Racing TAG Heuer130
6Daniel Ricciardo RICRed Bull Racing TAG Heuer118
7Nico Hulkenberg HULRenault52
8Kevin Magnussen MAGHaas Ferrari49
9Sergio Perez PERForce India Mercedes46
10Esteban Ocon OCOForce India Mercedes45
11Fernando Alonso ALOMcLaren Renault44
12Carlos Sainz SAIRenault34
13Pierre Gasly GASScuderia Toro Rosso Honda28
14Romain Grosjean GROHaas Ferrari27
15Charles Leclerc LECSauber Ferrari13
16Stoffel Vandoorne VANMcLaren Renault8
17Lance Stroll STRWilliams Mercedes6
18Marcus Ericsson ERISauber Ferrari6
19Brendon Hartley HARScuderia Toro Rosso Honda2
20Sergey Sirotkin SIRWilliams Mercedes1

Au classement équipe, Mercedes porte son écart à 25 points. Red Bull est encore plus décroché. 167 points à 7 GP de la fin de la saison. Avec le déclassement de Grosjean, Renault conserve la 4e place devant Haas. Williams reste bon dernier malgré la double arrivée dans les points.

PositionEquipePoint
1MERCEDES415
2FERRARI390
3RED BULL RACING TAG HEUER248
4RENAULT86
5HAAS FERRARI76
6MCLAREN RENAULT52
7RACING POINT FORCE INDIA MERCEDES32
8SCUDERIA TORO ROSSO HONDA30
9SAUBER FERRARI19
10WILLIAMS MERCEDES7

Illustration : Formule 1

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "F1 Monza 2018 : Hamilton remporte le bras de fer avec Ferrari"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Kaizer Sauzée
Invité

C’est le premier grand prix que je regarde depuis que C+ a repris la F1. Je ne regrette rien et ne la regarderai plus du tout. Ça n’est qu’un simulacre de course. Si un autre pilote qu’Hamilton avait fait cette manoeuvre au chausse-pied il aurait été sanctionné. Il est coutumier du fait et on ne lui a jamais rien dit, alors pourquoi se generait-il ? Tout n’est plus que stratégie et magouilles entre équipes motorisées comme l’a avoué Vergne dans ses commentaires. Nul !

MINI_Stig
Invité
Quelle manœuvre ? Le dépassement d’Hamilton sur Vettel était beau et propre, et en plus il avait largement laissé la place. Par contre Bottas qui bloque Raïkkonen pour que Hamilton revienne, c’est vraiment nul. Tout comme Mercedes qui n’a pas respecté le règlement à mon sens en faisant croire qu’ils allaient ravitailler. En fait je pense qu’ils savaient très bien qu’Hamilton allait ressortir derrière Raïkkonen après son arrêt, mais le fait de « provoquer » l’arrêt du Finlandais plus tôt que prévu lui causerait des soucis en fin de course. Ce qui est sûr c’est que Mercedes a toujours été plus malin/fin… Lire la suite >>
zafira500
Invité

Le dépassement d’Hamilton n’a rien de litigieux, l’accrochage n’est qu’un incident de course. Et c’est un Ferrariste qui le dit.

@MINI_Stig.
« Par contre Bottas qui bloque Raïkkonen pour que Hamilton revienne, c’est vraiment nul. »
Bottas l’a effectivement reconnu. Il fut un temps ou les anglo-saxon criaient au scandale quand Ferrari pratiquait des consignes d’équipes. Aujourd’hui, ils font de même. Ah, l’hypocrisie britannique!
(Pour rappel, Mercedes est une écurie allemande, mais le staff est essentiellement anglais).

Rowhider
Invité
En effet, une victoire d’équipe pour Hamilton et Mercedes: Kimi ne perd la course que grâce à Botas qui aura joué les chicanes mobiles avec ses pneus rincés. Au final Raikkonen détruit ses gommes en essayant de le passer: la messe est dite. Franchement dommage même si dans les faits Mercedes se sera contenté de le laisser en piste avec des pneus morts: difficile de sanctionner se genre de stratégie… L’accrochage du premier tour avec Vettel est plus nuancé: le dépassement d’Hamilton est un peu musclé mais Vettel avait tout à gagner à lui laisser la seconde place pour le… Lire la suite >>
MINI_Stig
Invité

J’aime ce pilote qui ne se plaint jamais, même des coups de stratégie douteux de Merco, c’est le jeu et ils ont gagné.
Le fait aussi qu’il critique les huées envers Hamilton.
Quel dommage qu’il ait un chat noir de la taille d’une panthère !

wizz
Membre

depuis quelques temps, il se dit que Ferrari serait enfin au sommet sur le plan puissance moteur ainsi que chassis/aéro. Avec des pneus neufs pour Raikkonen contre des pneus usés pour Bottas, et avec le DRS sur ce circuit de vitesse, normalement, Bottas n’aurait pas pu jouer à la chicane mobile pendant longtemps…

MINI_Stig
Invité

Le truc qui fait plaisir :
Ce n’est pas le moteur qui a lâché sur la RB14 de Ricciardo mais l’embrayage, une pièce RB donc.

Mince, Horner n’a pas réussi à se plaindre du moteur Renault sur Monza, c’est moche !
Bravo d’ailleurs pour la Spec C car elle a l’air de vraiment apporter de la puissance (la preuve, l’embrayage était sous-dimensionné ^^), en regardant les vitesses à différents endroits et même sur les Renault qui avaient pas mal d’aileron, c’est encourageant pour l’an prochain !!

E. Macron
Invité

Il manque le classement constructeur.

Dommage pour FI qui serait la 4 ou 5eme force du plateau au classement avec l’ensemble des points

wpDiscuz