Accueil Mitsubishi L’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi signe avec Google

L’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi signe avec Google

598
9
PARTAGER
Logo - Alliance Renault Nissan Mitsubishi Motors

L’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a annoncé que la prochaine génération de ses systèmes d’infodivertissement sera basée sur Android, le système d’exploitation de Google.

En mai dernier, Volvo annonçait que son prochain système d’infodivertissement serait basé sur Android. C’était une bonne nouvelle, mais Google avait besoin d’un constructeur d’envergure. Avec l’Alliance, Google vient de réaliser un très beau coup ! Le géant californien change de dimension en faisant passer le parc de son système Android de 800 000 à plus de 11 millions par an.

Dans le cadre du partenariat, les véhicules vendus par les trois marques utiliseront non seulement le système d’exploitation Android, mais également les fonctionnalités offertes par Google Maps, Google Assistant et Google Play Store. Comme dans le secteur des smartphones, chaque marque aura la possibilité de créer sa surcouche graphique.

Ce partenariat s’inscrit dans le cadre du plan « Alliance 2022 » dont l’un des objectifs est d’étoffer l’offre de services connectés à bord et notamment le développement de Alliance Intelligent Cloud qui intégrera à terme la gestion de données, les services d’infodivertissement, les mises à jour et les diagnostics à distance des véhicules de l’Alliance. Le communiqué de presse précise par ailleurs que le prochain système d’infodivertissement sera compatible avec des appareils gérés par d’autres systèmes d’exploitation, dont celui d’Apple.

Ce partenariat entre l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi pose évidemment la question de l’accès aux données. L’alliance se veut rassurante. Dans un entretien donné au Wall Street Journal le vice-président de l’alliance pour les véhicules connectés, Kal Mos, a précisé que Google devra obtenir la permission des automobilistes avant de pouvoir accéder aux données générées par ses applications.

Le grand perdant de ce partenariat mondial est le néerlandais TomTom qui perd un client important. Le départ de Renault pourrait aussi entraîner le départ d’autres constructeurs.

 

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "L’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi signe avec Google"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Fabi35
Invité

Et le piratage informatique qui va avec ?

wizz
Membre

pourquoi donc fabi
aurais tu un Iphone ou un Android?
et tous ceux qui ont un android, environ 9 smartphones sur 10, sont ils pour autant victimes du piratage?

Fabi35
Invité

Je posais juste la question pour savoir si c est vulnérable dans une voiture !

Invité
alors deja, la part de marche d’Apple en Europe est plutot de 25%. Celle d’android, de 70%. (et presque l’inverse aux US) Ensuite, il est quand meme largement connu et reconnu que les mobiles Android sont largement plus pirates et victimes d’infections de virus que literallement tous les autres systemes. Sans parler de Touch ID ou Face ID, des systemes que les services secrets n’arrivent meme pas a cracker eux meme dans des temps suffisemment courts (c’est pourquoi ils demandent (menacent) Apple de leur fournir une « Back door »). Les raisons sont simples: plus d’Android, donc plus d’interet a crer desvirus… Lire la suite >>
Kaizer Sauzée
Invité

Big brother…

r.burns
Invité

Bien naïfs ceux qui pensent que ça n’était pas le cas jusque là

seb
Invité
Bien sur que c’était déjà le cas jusque là, sauf que la c’est un GAFAM, donc pas définition une boite qui a déjà beaucoup d’info perso sur beaucoup de monde, ça leur fait une source de plus. En cherchant un peu, et faisant peut être une concession ou deux, on peut éviter les GAFAM. Si ils sont inclus directement dans les voitures c’est plus compliqué, à moins de se dire qu’on évite tous les modèles de l’Alliance en plus de Volvo pour éviter Google et ceux qui ont choisit CarPlay. Perso je suis en train de changer d’opérateur pour passer… Lire la suite >>
Lolo
Invité

@Seb et r.burns : bien d’accord avec vous, avec eux ça passe à un autre niveau beaucoup plus intrusif et malsain. Impossible de leur faire confiance même en désactivant l’envoi de données (cf. le pistage qui restait actif sur les portables au titre que les appli continuaient de communiquer la géolocalisation en l’ayant pourtant désactivée dans les paramètres). Pas de véhicule avec Apple, Google ou Microsoft dedans ; mon principe : ne pas avoir tous les œufs dans le même panier!

panama
Invité

« la prochaine génération de ses systèmes d’infodivertissement sera basée sur Android »
Donc un module développé par Renault. Espérons que la désastreuse expérience du R-Link sera bientôt un mauvais souvenir.

wpDiscuz